Tokyo Hit à Paris le 01/04/2017

ken ishii

takkati itoh

FR

J’adore la culture japonaise, qui mêle tradition et modernité. Alors, quand il y a un événement électro nippon à Paris, j’y cours. Petit récit d’une super soirée à la Maison de la Culture du Japon dans le 15ème. Un événement réussi est tout d’abord un événement avec une maxi sécurité. Fouille au corps, Portail détecteur de métal, ça tranquillise. Un accueil simple et sympathique des organisateurs est toujours aussi bien perçu. On est loin des clichés des boites parisiennes, où l’accueil est désastreux quand tu n’as pas commandé ton magnum. Un petit tampon sur la main et go. Ambiance underground, oui carrément, ça se passe au -3 dans la grande salle. A l’entrée, vestiaire, signalétique en français et en japonais, oui c’est bien Tokyo Hit, je ne me suis pas trompé de soirée. Une animation vidéo reproduisant le mouvement du public qui passe. Cool, ambiance garantie, surtout que le bar est décoré de photos de Tokyo : ça me rappelle mon séjour y a moins d’un an à Tokyo. C’est très réussi. Sur la piste, un grand tapis rond blanc. Et un public jeune composé de beaucoup de japonais, qui ont répondu présent à cet événement. DJ Binin pour chauffer la piste et constater que la sono est excellente. J’ai apprécié mes boule quies. A minuit, Takaaki Itoh prend le set. Visage impassible, il balance bien, du son tokyoite, avec une animation vidéo projetant des effets lumineux sur un support 3D sous forme d’éventails. Un petit sourire à la fin du set 😉 pour passer les platines à Ken Ishii, une star au pays du soleil levant. Et on comprend pourquoi tout de suite. Du son épuré, déchaînant le public. On se croirait à Tokyo. L’animation vidéo de bonne qualité. Ken Ishii donne de sa personne, il est dans son trip. Le public est comblé. Je n’ai pas vu le dernier de la line-up, Binair ;  je ne voulais pas griller mon Dimanche…

Un grand merci à Take Hit pour la soirée.

EN

I love Japanese culture, which combines tradition and modernity. Then, when there is an electro-Nippon event in Paris, I run. Small tale of a great evening at the House of Culture of Japan in the 15th. A successful event is first and foremost an event with maximum safety. Excavation to the body, Metal detector portal, it calms down. A simple and friendly reception of the organizers is always as well perceived. We are far from the clichés of Parisian boxes, where the reception is disastrous when you have not ordered your magnum. A small pad on the hand and go. Underground atmosphere, yes squarely, it happens at -3 in the great room. At the entrance, cloakroom, signposting in French and in Japanese, yes it is Tokyo Hit, I was not wrong of evening. A video animation reproducing the movement of the passing public. Cool atmosphere guaranteed, especially since the bar is decorated with pictures of Tokyo: it reminds me of my stay there less than a year in Tokyo. It is very successful. On the track, a large round white carpet. And a young audience composed of many Japanese, who responded to this event. DJ Binin to heat the track and find that the sound is excellent. I enjoyed my ball earplugs. At midnight, Takaaki Itoh takes the set. Impassive face, it balances well, tokyoite sound, with a video animation projecting luminous effects on a 3D support in the form of fans. A small smile at the end of the set 😉 to pass the turntables to Ken Ishii, a star in the land of the rising sun. And we understand why right away. Clean sound, unleashing the public. It feels like Tokyo. Good quality video animation. Ken Ishii gives of his person, he is in his trip. The public is filled. I did not see the last of the line-up, Binair; I did not want to grill my Sunday …
A big thank you to Take Hit for the evening.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s