RETROMOBILE 2018

FR

Rétromobile, c’est LE salon de la voiture de collection, « the place to be » pour tous les amateurs de belles cylindrées. C’est devenu au fil des années une véritable place forte pour tous les collectionneurs. « Evénement de dimension internationale, ce salon est unique parce qu’il rassemble la plupart des clubs de marques, les marchands de pièces détachées et de modèles réduits, les bouquinistes, les éditeurs de littératures dédiés à la locomotion, les spécialistes d’objets de décoration automobiles et les maisons spécialisées dans l’équipement de conduite d’une ancienne : assurance, restauration, entretien ».

La nouveauté 2018 est un espace de vente pour les anciennes de moins de 25 000 €.  L’automobile de collection n’est pas réservée qu’aux plus fortunés. J’en sais quelque chose, depuis cet été, je suis moi-même l’heureux propriétaire d’une Peugeot 305 automatique de 1986. 😉

Au gré des allées, vous pourrez contempler d’anciennes Formule 1 avec notamment celle de Ayrton Senna, des Delahaye, Lamborghini, Aston Martin, Jaguar, les DS Elyséennes, mais aussi des blindés, des motos et j’en passe. Tout ce qui a des roues et un moteur !

Il y a trois expositions cette année : les grandes heures de l’automobile sur la piste des records avec la Peugeot EXI, la Citroën Rosalie, la 2cv Barbot, une Panhard, une Voisin, une 203, une Isetta et quatre motos, une 103, une Kawasaki 125, une  Gnome Rhône X750 et un Side Bernardet Avion. Elles ont toutes battu des records sur l’autodrome de Linas-Montlhéry. Un hommage à Jean-Pierre Wimille, un pilote et constructeur, qui a disparu brutalement à 41 ans lors d’une course, au volant d’une Gordini. Son prototype, inspiré de bolides de courses, avait un moteur placé au centre et un poste de pilotage central. Enfin un espace dédié à Abarth, et son fameux Scorpion que vous avez dû voir un jour sur une voiture. « La marque italienne a damné le pion aux plus grandes marques au cours des Trente glorieuses ». Relancé récemment avec la Fiat 500, le préparateur est à l’origine de modèles originaux avec un caractère sportif bien trempé.

Je me suis régalé par la qualité et la diversité des modèles présentés. Il y en a pour tous les goûts. Mon coup de cœur cette année, la Renault 5 Turbo 2 que je n’ai malheureusement pas pu acheter ( qui a trouvé acheteur pour la modique somme de 85000€ ! ). Je vais jeter mon dévolu sur un autre modèle…

Photos : rétromobile 2018

Video : les grandes heures de l’autodrome

EN

Rétromobile, it’s the show of the classic car, « the place to be » for all lovers of beautiful cars. It has become over the years a real stronghold for all collectors. « An international event, this show is unique because it brings together most brand clubs, spare parts and model dealers, book sellers, literature publishers dedicated to locomotion, specialists in automotive decoration and houses specialized in the driving equipment of an old: insurance, restoration, maintenance « .


The 2018 novelty is a sales area for old people under 25 000 €. The collector car is not only for the wealthy. I know something, since this summer, I myself am the proud owner of a Peugeot 305 automatic 1986. 😉

At the discretion of the aisles, you can contemplate old Formula 1 including that of Ayrton Senna, Delahaye, Lamborghini, Aston Martin, Jaguar, DS Elyséennes, but also armored, motorcycles and so on. All that has wheels and a motor!


There are three exhibitions this year: the big hours of the automobile on the record track with the Peugeot EXI, the Citroën Rosalie, the 2cv Barbot, a Panhard, a Neighbor, a 203, an Isetta and four motorbikes, a 103 , a Kawasaki 125, a Gnome Rhône X750 and a Side Bernardet Plane. They all broke records on the Linas-Montlhéry autodrome. A tribute to Jean-Pierre Wimille, a driver and builder, who suddenly disappeared at the age of 41 during a race at the wheel of a Gordini. His prototype, inspired racing cars, had a centrally placed engine and a central cockpit. Finally a space dedicated to Abarth, and his famous Scorpion that you had to see one day on a car. « The Italian brand has been the pawn of the biggest brands during the glorious Thirties ». Relaunched recently with the Fiat 500, the preparer is at the origin of original models with a sporty character well tempered.


I enjoyed the quality and diversity of the models presented. There is something for every taste. My favorite this year, the Renault 5 Turbo 2 that I unfortunately could not buy (who found buyer for the modest sum of 85000 €!). I will set my sights on another model …

Photos : rétromobile 2018

Video : les grandes heures de l’autodrome

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s