Benalla commence à balancer ?

benlla

FR

Mon mec à moi
source nouvelobs.com
« Je suis un élément extérieur qui veut du bien au mec (Emmanuel Macron) qui lui a fait confiance ». J’aurais pu claquer la porte et passer à autre chose. Mais on continue à me solliciter, alors je continue à répondre ».

« Cela dérange un certain nombre de personnes, qui sont puissantes et qui font comme si le président était sous curatelle. Ils lui font faire des conneries phénoménales », accuse l’ex-chargé de mission.

Macron et la mafia
Source mediapart.fr
Alexandre Benalla a affirmé dimanche, lors d’un entretien à Mediapart, avoir échangé très régulièrement avec Emmanuel Macron, sur des « thématiques diverses » comme les gilets jaunes, depuis sa mise à l’écart l’été dernier. La présidence de la République avait pourtant assuré qu’elle n’entretenait « plus aucun contact » avec lui. « Ça va être très dur de le démentir parce que tous ces échanges sont sur mon téléphone portable », confie l’ancien collaborateur du président, qu’il décrit par ailleurs comme étant entouré de « technocrates » qui « appartiennent à une famille pire que la mafia ».

EN

My guy
source nouvelobs.com
« I am an outsider who wants good to the guy (Emmanuel Macron) who trusted him ». I could have slammed the door and moved on. But we keep asking, so I keep answering. « 
« It disturbs a number of people, who are powerful and who act as if the president was under curatorship.They make him do stupid bullshit, » accuses the former missionary.

Macron and the mafia
Source mediapart.fr
Alexandre Benalla said Sunday, during an interview with Mediapart, have exchanged regularly with Emmanuel Macron, on « various themes » like yellow jackets, since being shelved last summer. The Presidency of the Republic had, however, assured that it had no longer any contact with it. « It will be very hard to deny it because all these exchanges are on my mobile phone, » says the former collaborator of the president, which he describes elsewhere as being surrounded by « technocrats » who « belong to a family worse than the Mafia « .

 

 

 

Porto et son charme

 

FR

En cette fin d’automne, je prends la direction de Porto. Cette ville, parfois décriée, m’a été conseillée par des amis. Porto a été déclarée en 2016 patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

Porto est une destination abordable :
– billet d’avion à prix raisonnable. Je suis parti avec Transavia ;
– hôtellerie. Réservez sur votre site préféré une « alojamento local », hébergement local, vous serez dans une maison typique en plein centre ville ;
– transfert aéroport – centre ville. En métro, pour 2,6 €, support magnétique compris (que vous garderez pour le retour et autres trajets durant votre séjour).

Prévoyez de bonnes chaussures. Porto est une ville escarpée, beaucoup de rues sont pavées. Un parapluie aussi, le climat est océanique. Durant mon séjour, le temps a été clément, j’ai eu toutefois un peu de pluie fine le dernier jour.

L’un des charmes de Porto réside dans sa gastronomie. Poissons, fruits de mer, vous vous régalerez. Ne passez pas à côté du poulpe cuit au four accompagné de pommes de terre, et de la francesinha, un croque-monsieur bien garni avec saucisse, jambon, escalope et fromage. C’est du costaud :-). Les tripes à la mode de Porto et aussi tous les plats à base de morue. Pour le sucré, vous vous délecterez avec leurs petits gâteaux, pasteis de nata, pao de lo de ovar,…

 

Le centre ville se parcourt très bien à pieds. La visite guidée du Palais de la Bolsa est un incontournable, avec son salon arabe exceptionnel. Mais ce palais a ses secrets …le guide vous l’expliquera. Juste à côté, l’église Sao Francisco de style gothique et ses cryptes mortuaires est aussi très impressionnante. On passe au style roman-baroque avec la cathédrale. Porto regorge de magnifiques églises avec des décors tout en bois et dorées, n’hésitez pas à rentrer, il y aura le plus souvent une belle surprise. Les édifices administratifs comme par exemple la Mairie de Porto et sa belle place, le marché couvert de Bolhao où vous pourrez vous restaurer, sont également des lieux pleins de charme et d’authenticité. Enfin, je vous conseille la librairie Lello pour se replonger dans le monde d’Harry Potter, et la gare avec ses azulejos (mosaïques).

Pour prendre un bon bol d’air, vous pourrez emprunter le tramway d’époque pour vous rendre en bord de mer à Foz do Douro. La mer était un peu agitée quand j’y étais. C’est  l’océan atlantique. C’est là que j’ai mangé du poulpe. L’offre gastronomique est de qualité.

Le soir, vous irez boire un verre dans les bars animés de la Rua da Galieria de Paris et à côté (au Nord Est du quartier historique). Cocktail et Danse, le rendez-vous incontournable de la jeunesse. 🙂

 

Porto, qui est traversé par le Douro, c’est aussi des Ponts. Le plus emblématique est le pont Louis Premier, construit par un élève de Gustave Eiffel, que vous emprunterez par la voie du haut pour la vue. De l’autre côté, c’est Vila de Noia de Gaia et ses chais de Porto. Oui, Porto c’est aussi une boisson. Toutes les grandes maisons sont installées sur le quai. J’ai réservé une visite guidée en français de Burmester, un très bon moment passé, avec dégustation à la fin du parcours. Vous découvrirez que le choix en vin de Porto est beaucoup plus vaste qu’en France (Réserve, LBT et Vintage notamment).

Porto a aussi un côté plus sombre avec des bâtisses qui tombent en ruine, qui dénote avec les restaurants à la mode, bars branchés, boutiques et hôtels design. Contraste aussi avec les échoppes anciennes qui donnent un charme fou à cette ville.

Si vous êtes véhiculés, vous pourrez vous balader dans la vallée du Douro pour y découvrir les magnifiques paysages viticoles.

Adrienout valide Porto. 🙂 Je n’ai pas eu le temps de tout visiter. Je prévois donc une nouvelle excursion pendant l’été.

EN

Porto is an affordable destination:
– reasonably priced airline ticket. I left with Transavia;
– hotel. Book on your favorite site a « local alojamento », local accommodation, you will be in a typical house in the city center;
– airport transfer – city center. By subway, for 2,6 €, magnetic support included (that you will keep for the return and other trips during your stay).

Plan on good shoes. Porto is a steep city, many streets are paved. An umbrella too, the climate is oceanic. During my stay, the weather was mild, however, I had a little fine rain on the last day.

One of the charms of Porto lies in its gastronomy. Fish, seafood, you will enjoy. Do not miss the octopus baked with potatoes, and francesinha, a croque-monsieur well stocked with sausage, ham, schnitzel and cheese. It’s tough :-). The trendy guts of Porto and also all the dishes with cod. For the sweet, you will delight with their cupcakes, pasteis de nata, pao de lo de ovar, …

The city center is very walkable. The guided tour of the Palace of Bolsa is a must, with its exceptional Arabic living room. But this palace has its secrets … the guide will explain it to you. Next door is the Gothic Sao Francisco church and its mortuary crypts. We move to Romanesque-Baroque style with the cathedral. Porto is full of beautiful churches with decorations all wood and gold, do not hesitate to return, there will usually be a nice surprise. Administrative buildings such as the Porto City Hall and its beautiful square, the covered market of Bolhao where you can eat, are also places full of charm and authenticity. Finally, I recommend the bookstore Lello to plunge into the world of Harry Potter, and the station with its azujelos (mosaics).

To take a breath of fresh air, you can take the vintage tram to go to the seafront in Foz do Douro. The sea was a little rough when I was there. It’s the Atlantic Ocean. That’s where I ate octopus. The gastronomic offer is of quality.
In the evening, enjoy a drink in the lively bars of Rua da Galieria in Paris and next door (North East of the historic district). Cocktail and Dance, the unmissable event of youth. 🙂
Porto, which is crossed by the Douro, it is also Bridges. The most emblematic is the Louis Premier bridge, built by a pupil of Gustave Eiffel, which you will take by the way of the top for the sight. On the other side is Vila de Noia de Gaia and its Porto winery. Yes, Porto is also a drink. All the big houses are on the platform. I booked a guided tour in French of Burmester, a very good time spent, with tasting at the end of the course. You will discover that the choice of Port wine is much larger than in France (Reserve, LBT and Vintage in particular).

Porto also has a darker side with ruinous buildings, which denotes with trendy restaurants, trendy bars, boutiques and design hotels. Contrast also with the old stalls that give a charm to this city.

If you are transported, you can walk in the Douro Valley to discover the beautiful wine landscapes.

Adrienout valid Porto. 🙂 I did not have time to visit everything. I plan a new excursion during the summer.

 

 

 

Réconcilier les deux France

FR

BRUNO

Le thème du cinquième sommet de l’économie, qui a eu lieu les 6 et 7 décembre 2018 au Palais de Tokyo, est « Reconcilier les deux France ». C’est particulièrement d’actualité en cette période de mouvement des Gilets Jaunes. Et c’est la raison pour laquelle j’ai eu envie d’y assister.

Comment sortir de cette crise qui menace nos institutions, notre démocratie  (pour reprendre les termes de Bruno Le Maire, l’un des intervenants du sommet) ?

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, propose de réduire la dépense publique, et de déployer une politique articulée sur 3 axes :

  • « la reconnaissance du travail »
  • « l’entreprise innovante ». L’innovation : accélérer la digitalisation, la robotisation. La France est en retard dans ce domaine : en Allemagne, il y a 340 robots pour 10000 salariés, en Italie 197 et en France 80.
  • « le nouveau rôle de l’entreprise » ou la politique RSE : Responsabilité sociétale et environnementale. L’entreprise est là pour construire la société de demain. Faire du profit mais aussi agir pour le social et l’environnement.

Selon lui, l’Europe doit aussi s’affirmer. On a manqué de courage. On a perdu depuis le début du 21ème siècle notre souveraineté technologique, avec notamment l’influence des GAFA. « Or, la valeur de demain est dans les données ».
Enfin, il faut lutter « contre l’évasion fiscale des entreprises ».

Je suis resté un peu dubitatif, « sur ma faim », après l’intervention de notre Ministre. J’ai l’impression qu’il a oublié l’essentiel.

Comment réconcilier les deux France ?

PIERRE

Le Général Pierre De Villiers, qui a clôturé ce sommet, y a répondu aussi. Ancien Chef d’Etat Major des Armées, le Général avait démissionné sous Macron.

 L’Homme doit être remis au centre du débat. Il n’est de richesse que d’Homme. Il faut éviter la concentration des pouvoirs et bien s’entourer. « On juge un chef à son entourage, qui doit être diversifié ». Je suis d’accord. Macron est entouré d’énarques, Edouard Philippe, Bruno Le Maire, … Il a pris dans son gouvernement des personnes de la société civile mais ceux-ci sont « bâillonnés ».

Il estime qu’un bon chef a 5 qualités principales :
– l’exemplarité
– l’authenticité
– l’optimisme, l’enthousiasme,
– l’humilité (l’humour aussi, « un chef triste est un triste chef », avoir un regard sur soi-même),
– un chef est enfin tourné vers les autres. Toute autorité est un service.

Pour moi, Macron n’a que la troisième qualité, l’optimisme, l’enthousiasme.

Pour bien gouverner/diriger, 7 valeurs sont nécessaires pour le Général :

  1. la sincérité, « être » mais pas « le paraître »,
  2. l’esprit d’équipe, de fraternité et de cohésion,
  3. le courage, le caractère,
  4. l’autorité dans le sens étymologique, du latin auctoritas, capacité de faire grandir,
  5. la considération, le respect,
  6. le bon sens,
  7. la détermination, la patience, le courage du temps long.

Pour moi, Macron aurait peut-être la 3 et la 7, et encore !

Maintenant, je comprends très bien la démission du Général. C’est un problème de valeurs.

Je remercie le magazine Challenges pour l’organisation de cet événement et l’accréditation.

EN

The theme of the fifth summit of the economy, which took place on December 6 and 7, 2018 at the Palais de Tokyo, is « Reconcile the two France ». This is particularly relevant in this period of movement of Yellow Vests. And that’s why I wanted to attend.

How to get out of this crisis that threatens our institutions, our democracy (to use the words of Bruno Le Maire, one of the speakers at the summit)?

Bruno Le Maire, Minister of the Economy and Finance, proposes to reduce the public expenditure, and to deploy a policy articulated on 3 axes:
– « recognition of work »
– « the innovative company ». Innovation: accelerate digitalization, robotization. France is behind in this field: in Germany, there are 340 robots for 10,000 employees, in Italy 197 and in France 80.
– « the new role of the company » or the CSR policy: Corporate Social Responsibility. The company is here to build the society of tomorrow. Make profit but also act for the social and the environment.

According to him, Europe must also assert itself. We lacked courage. Since the beginning of the 21st century, we have lost our technological sovereignty, including the influence of GAFA. « Now, the value of tomorrow is in the data ».
Finally, we must fight « against corporate tax evasion ».

I remained a bit dubious, « on my hunger », after the intervention of our Minister. I have the impression that he has forgotten the essential.

How to reconcile the two France?

General Pierre De Villiers, who closed this summit, answered it as well. Former Chief of Staff of the Armies, the General had resigned under Macron.
Man must be put back in the center of the debate. There is only wealth of man. It is necessary to avoid the concentration of the powers and to surround oneself well. « We judge a leader to his entourage, which must be diversified ». I agree. Macron is surrounded by enarchs, Edouard Philippe, Bruno Le Maire, … He took in his government people from civil society but they are « gagged ».

He believes that a good leader has 5 main qualities:
– exemplarity
– authenticity
– optimism, enthusiasm,
– humility (humor too, « a sad leader is a sad leader », to have a look on oneself),
– a leader is finally turned towards the others. All authority is a service.

For me, Macron has only the third quality, optimism, enthusiasm.

To govern well / direct, 7 values ​​are necessary for the General:

1. sincerity, « to be » but not « to appear »,
2. team spirit, fraternity and cohesion,
3. courage, character,
4. authority in the etymological sense, from the Latin auctoritas, ability to grow,
5. consideration, respect,
6. common sense,
7. determination, patience, the courage of long time.

For me, Macron would have maybe 3 and 7, and again!

Now, I understand very well the resignation of the General. It is a problem of values.

I thank Challenges magazine for organizing this event and for the accreditation.

 

Au cœur des Jaunes

 

FR

La crise des Gilets Jaunes fait l’actualité en ce moment. Une fracture sociale, digitale, et territoriale en sont les causes profondes. A ce cocktail explosif, vous ajoutez un catalyseur, notre président Emmanuel Macron, et vous avez le mouvement populaire des Gilets Jaunes sur tout le territoire français !

Ce samedi, c’est l’acte 4 sur Paris. Malgré les appels à ne pas manifester du gouvernement, j’ai décidé de manifester par conviction et aussi pour me faire ma propre opinion.

Sur le net, on lit un peu tout concernant le lieu du rassemblement. Je choisis Bastille et je me dirigerai ensuite sur les Champs-Elysées. Je pars en métro. La station Bastille est fermée et aussi toutes les stations du centre-ville de Richelieu-Drouot à la Motte Piquet Grenelle. Je m’arrête donc à Ledru-Rollin, une station juste avant et je fais le reste à pieds. Beaucoup de vitrines de magasins sont protégées. J’ai droit à une fouille. Un individu est arrêté sur le côté, je n’ai pas vu ce qu’il avait emmené mais il passera certainement sa journée en garde à vue.

 

Il y a environ 500 Gilets Jaunes vers 10h00. Le cortège se met en route, direction les Champs-Elysées. On croise deux blindés et de nombreuses forces de l’ordre, le dispositif est impressionnant. Tout se passe dans le calme et le cortège s’étire sur de longs kilomètres. Les forces de l’ordre sont « zen » et certaines discutent avec les manifestants sur le trajet. Je note quand même la présence de CRS nerveux, notamment un élément qui pointe son flash-ball sur nous alors qu’on marche tranquillement. Un manifestant jette un œuf sur des jeunes curieux à un balcon, s’ensuit des noms d’oiseau. Beaucoup sont venus des régions. Cela illustre bien la fracture territoriale « Paris vs la Province ». On est dans les beaux quartiers, un client d’hôtel essaie de jeter une bouteille en verre sur des manifestants. Il loupe son coup et le service d’ordre de l’hôtel calme les esprits.

 

Tout le secteur autour de l’Elysée est bouclé, des murs de protection amovibles sont érigés pour ne pas laisser passer les manifestants. Rue Saint-Honoré, au niveau du musée du Louvre, la garde Républicaine est présente. Les chevaux sont majestueux. De nouvelles fouilles sont réalisées. Un bon point pour la sécurité, ça permet d’écarter les suspects. Le cortège est bloqué à la place de la Concorde. Trois manifestants sont interpellés, je ne sais pour quelle raison, les autorités les ont considérés comme dangereux. Pour rejoindre les Champs-Elysées, on devra contourner en passant par l’église de la Madeleine.

Paris est désert, comme une ville morte. De nombreux magasins et restaurants sont fermés, pratiquement aucune automobile ne roule. C’est super agréable :-), d’autant plus que le soleil pointe le bout de son nez. Sur les Champs-Elysées, une nouvelle fouille est effectuée pour accéder au haut. Trois manifestants se font extraire par des policiers en civil. J’entends « Benalla est de retour ». Il y a des hélicos, des snipers (je n’ai pas vu de fusils, mais des appareils photos) en haut du bâtiment de LVMH. On entend la Marseillaise, le slogan « Macron démission ». Les lacrymos commencent à tomber, je ne suis pourtant pas au sommet des Champs. Est-ce à titre préventif ? Les manifestants s’en offusquent et des mouvements de foule se créent parfois. On entend régulièrement des explosions, on a le sentiment parfois d’être en guerre civile. Je discute avec un couple venu de Normandie, je vois des Savoyards. Beaucoup de provinciaux sont là pour le symbole. Ils montent à Paris, ils veulent se faire entendre par le pouvoir. Ce sont des gens pacifiques qui louent l’efficacité du dispositif de sécurité.

 

Vers 14 heures, je me rapproche de l’Arc de Triomphe en empruntant des rues adjacentes et là ça commence à chauffer. Il y a quelques black blocs. Un ami me rejoint. Il est passé au travers des gaz lacrymos, il a les yeux qui pleurent à grands sanglots. Des lacrymos sont tirées d’assez loin, parfois un peu « en aveugle ». C’est dangereux. Même en observateur et en étant relativement loin, on doit parfois courir. Une camionnette prend feu, des camions de pompier passent sans difficultés, le mouvement est pacifique. On est petit à petit repoussé vers le bas, pour se retrouver Place d’Iena. On y voit beaucoup de jeunes, des enfants, « des crevettes », pas dangereux à première vue, mais peut-être des casseurs.

En conclusion, je dirai que les Forces de l’ordre ont assuré la sécurité et je les en remercie. J‘ai passé finalement une très belle journée au cours de laquelle j’ai parlé avec des manifestants calmes de leurs revendications. J’ai croisé aussi quelques manifestants belliqueux. Le mouvement prend de l’ampleur sur la France. D’environ 75 000 manifestants le week-end dernier, on est passé à plus de 125 000.
Maintenant, c’est à notre Président d’agir, avec des mesures concrètes à effet immédiat pour éviter l’acte 5, à une semaine de Noël.

EN

The Yellow Vest crisis is the news right now. A social, digital, and territorial fracture are the root causes. At this explosive cocktail, you add a catalyst, our president Emmanuel Macron, and you have the popular movement of Yellow Vests throughout France !

This Saturday is act 4 on Paris. Despite calls not to demonstrate government, I decided to demonstrate by conviction and also to make my own opinion.
On the net, we read a little about the place of the gathering. I choose Bastille and I will then head to the Champs-Elysees. I’m going by subway. The station Bastille is closed and also all the stations of the town center of Richelieu-Drouot with the Motte Piquet Grenelle. I stop at Ledru-Rollin, a station just before and I do the rest on foot. Many shop windows are protected. I am entitled to a search. An individual is stopped on the side, I did not see what he had brought but he will certainly spend his day in custody.

There are about 500 Yellow Vests around 10:00. The procession sets off towards the Champs-Elysées. We cross two armored vehicles and many police forces, the device is impressive. Everything happens in calm and the procession stretches for long kilometers. The police are « zen » and some discuss with the protesters on the way. I still note the presence of nervous CRS, including an element that points his flash-ball on us while walking quietly. A protester casts an egg on curious young people at a balcony, followed by bird names. Many came from the regions. This illustrates the territorial divide « Paris vs. the Province ». We are in beautiful neighborhoods, a hotel guest is trying to throw a glass bottle on protesters. He misses his shot and the service of order of the hotel calm the spirits.

The entire area around the Elysee is cordoned off, removable protective walls are erected to not let the protesters. Rue Saint-Honoré, at the Louvre Museum, the Republican Guard is present. The horses are majestic. New excavations are carried out. A good point for security, it helps to remove suspects. The procession is blocked at the Place de la Concorde. Three protesters are arrested, I do not know why, the authorities considered them dangerous. To reach the Champs-Elysées, you will have to go around the church of Madeleine.

Paris is deserted, like a dead city. Many shops and restaurants are closed, virtually no cars drive. It’s super nice :-), especially as the sun is pointing the tip of his nose. On the Champs-Elysées, a new search is carried out to reach the top. Three protesters are extracted by plainclothes police. I hear « Benalla is back ». There are helicopters, snipers (I did not see guns, but cameras) at the top of the LVMH building. We hear the Marseillaise, the slogan « Macron resignation ». The lachrymos are beginning to fall, I’m not at the top of the Champs. Is it as a preventive measure? Protesters are offended and crowd movements are sometimes created. We regularly hear explosions, we sometimes feel like civil war. I discuss with a couple from Normandy, I see Savoyards. Many provincials are there for the symbol. They go up to Paris, they want to be heard by the power. Those are peaceful people who praise the effectiveness of the security device.

Around 14 hours, I approach the Arc de Triomphe by taking adjacent streets and it starts to heat up. There are some black blocks. A friend joins me. He has gone through the tear gas, his eyes are crying with great sobs. Lachrymos are fired from far enough, sometimes a little « blind ». It’s dangerous. Even as an observer and being relatively far away, you have to run sometimes. A van catches fire, fire trucks pass without difficulty, the movement is peaceful. We are gradually pushed back down to find Place d’Iena. We see a lot of young people, children, « shrimp », not dangerous at first sight, but maybe breakers.

In conclusion, I would say that the security forces have provided security and I thank them for it. I finally had a very nice day during which I spoke with calm demonstrators of their demands. I also met some bellicose protesters. The movement is gaining momentum in France. From around 75,000 protesters last weekend, it has grown to more than 125,000.

Now, it is up to our President to act, with concrete measures with immediate effect to avoid act 5, to a week of Christmas.

 

Espèces en voie d’illumination

FR

Ce n’est pas espèces en voie de disparition mais espèces en voie d’illumination.

Voilà la sortie de fin d’année à ne pas louper sur Paris, pour les petits et les grands : « Espèces en voie d’illumination » vous propose une merveilleuse balade nocturne. Ca se passe au Jardin des Plantes dans le 5ème arrondissement et ça vaut le détour. Des structures lumineuses monumentales et colorées vous feront vivre une expérience singulière. Ambiance féerique. J’y suis allé avec un groupe d’amis et les avis ont été unanimes. Paris est magique. 🙂
IMG_7414

L’exposition est composée de 4 thèmes :

  • les animaux éteints il y a 65 millions d’années
  • les animaux dont l’homme est la cause de l’extinction
  • les animaux menacés d’extinction
  • la diversité animale actuelle

IMG_7421

Vous l’aurez compris : protégeons notre planète, notre faune et notre flore.

« Pour célébrer les fêtes de fin d’année, le Jardin des Plantes a choisi d’illuminer la biodiversité pour mieux nous inviter à la préserver » Bruno David – Président du Muséum

Accès par la place Valhubert, 75005 Paris. Du 16 novembre au 15 janvier 2019.

Prenez votre ticket sur internet billetterie pour gagner du temps et de l’argent (1 € déduit pour toute réservation en ligne, billet non daté. 🙂

EN
It is not endangered species but species in the process of enlightenment.

This is the end of year outing not to miss on Paris, for young and old: « Species on the way to enlightenment » offers a wonderful night walk. It’s happening at the Jardin des Plantes in the 5th arrondissement and it’s worth seeing. Monumental and colorful light structures will make you live a unique experience. Fairy atmosphere. I went with a group of friends and the reviews were unanimous. Paris is magical. 🙂
 
The exhibition is composed of 4 themes:
– animals extinct 65 million years ago
– animals whose man is the cause of extinction
– animals threatened with extinction
– current animal diversity

You will understand: protect our planet, our fauna and flora.

« To celebrate the end of year celebrations, the Jardin des Plantes has chosen to illuminate biodiversity to better invite us to preserve it » Bruno David – President of the Museum.
Access by the place Valhubert, 75005 Paris. From November 16 to January 15, 2019.
Take your ticket on the internet ticketing to save time and money (1 € deducted for any online booking, undated ticket 🙂