Adrienout au Lollapalooza Paris 2019 (1/2)

 

FR
Le samedi.

On est enfin le 20 juillet. Je suis impatient de découvrir le Lollapalooza, festival itinérant de réputation mondiale. Pour sa troisième édition sur Paris, la programmation du samedi est « terrible » : Kodaline, IAM, Twenty One Pilots, Metric, Jain, Orelsan, Martin Garrix, pour ne citer que les plus connus.

J’arrive par le métro ligne 10 station Boulogne Jean Jaurès, puis je rejoins l’hippodrome ParisLongchamp à pieds (comptez environ 30 mns). Je connais bien l’endroit. L‘année dernière,  j’ai assisté à l’inauguration du nouvel hippodrome, avec un concert de The Avener. Quand j’habitais à Issy-les-Moulineaux, je m’entrainais à vélo sur la boucle de Longchamp.

Sur le coup des 15h30, me voici à l’entrée. Bonne surprise, c’est fluide, il n’y a pas trop d’attente. Le personnel est efficace et sympathique.
Ma première impression en pénétrant sur les lieux : c’est immense. Le site s’étend sur 5 hectares. Les deux principales scènes (Main Stage 1 et 2) sont situées à gauche de l’entrée (elles sont l’une à côté de l’autre, c’est pratique). Les deux autres (Alternative Stage et Perry’s Stage)sont à droite. Il y aussi le village Greenroom : des petites cabanes pouvant contenir 20 à 30 personnes, où des DJ s’y produisent, ambiance night club. La taille du site fait que je ne pourrai pas tout voir. J’ai ciblé essentiellement les Main Stage.

Le temps est couvert. Une petite averse nous rafraîchit vers 16h00.

 

Le Lolla, ceux ne sont pas seulement des concerts, mais aussi un grand nombre de distractions sponsorisées le plus souvent par des entreprises ou associations partenaires.
J’ai ainsi testé l’Ice Bar by JOOT, la marque de doudoune. Une expérience givrée : on enfile une doudoune pour rentrer dans un bar en glace. Une collation est servie dans un verre en glace, attention ça glisse ! Une salle de jeux d’Arcade est à disposition des festivaliers. C’est l’occasion de se poser un peu  et de retourner dans le passé.

 

SEAT a créé un espace lounge façon Barcelona. COCA COLA Energy, un dance floor avec DJ dédié. Il y a aussi Air France KLM-American Express, l’électro bar, l’espace summer & milk avec des dégustations de lait aromatisé en étant assis sur une botte de paille, l’espace Lolla Planète avec 11 associations environnementales, l’espace Zippo, VANS, Truck Radar, un stand de merchandising, un espace prévention, un espace SOSH. Un espace enfant, le Kidzapalooza, que je n’ai pas testé 😉 .
IMG_0670
Sans oublier le symbole du Lolla Paris, la Tour Eiffel, située en plein centre, qui permet de réaliser des photos improbables, avec en arrière-plan le quartier de la Défense.

Place à la musique maintenant.

 

Direction Main Stage 2 pour découvrir METRIC, un groupe de rock canadien. Une première entrée en matière agréable. Je file ensuite sur l’Alternative Stage pour SKIP THE USE. Le groupe s’est reformé avec le retour du chanteur Mat Bastard après 2 années de séparation. Les musiciens avaient continué avec THE NOFACE (identité visuelle forte : un masque noir barré d’une croix blanche) et une nouvelle chanteuse Lio que j’avais pu voir en 2017 au Cabaret Vert et en 2018 à Rock in Evreux, où j’avais d’ailleurs pu l’interviewer ( Interview THE NOFACE ). SKIP THE USE, c’est du Rock énergique. Le festival est bel et bien lancé, Mat met l’ambiance en faisant bouger le public de droite à gauche.

 

Je rejoins les Main Stage pour assister à la fin du concert des Irlandais de KODALINE et leur rock british. C’est efficace, mélodieux, j’apprécie.

 

JAIN, vêtue de sa combinaison bleue, enchaîne après. Elle était déjà au Lolla Chile 2019. Elle ravît son public, ça chante, ça danse, au son de ses tubes, notamment Alright.

 

Au tour maintenant de IAM, qui arrive masqués, ambiance garantie. Leur hip hop trône toujours au sommet de la scène française et rassemble les générations. Ambiance Marseille : « je danse le mia, pas de pacotille, chemise ouverte, chaîne en or qui brille….. ». C’est une leçon de vie, ça groove bien dans le public.

IAM nous laisse entre de bonnes mains avec ORELSAN et son rap tranchant. Réveil des festivaliers : ça saute, ça bouge. « Basique,…Simple,…..Basique,….Simple ».

 

La nuit commence à tomber, il est bientôt 22h. Tyler arrive avec une torche, ciret jaune, bonnet rouge, c’est TWENTY ONE PILOTS ! Une voiture s’enflamme sur la scène, le concert peut commencer. Ambiance de folie ! Tyler à la fois chanteur, pianiste et guitariste bassiste, et Josh batteur, percussionniste et trompettiste forment le duo. Au moment d’entamer leur tube planétaire « Stressed out » ( plus de 1.7 milliards de vues sur YouTube), comme pour ajouter de l’intensité au spectacle, une grosse averse éclate. Je gère, j’ai mon poncho 🙂 . Heureusement, la pluie ne durera pas. On aura droit à un véritable show à l’américaine, avec des tenues différentes, des masques. Josh fera un saut périlleux en arrière et exhibera sa musculature saillante. Il offrira de nombreuses baguettes au public. C’est grandiose, démentiel. Une battle de batteries apportera une touche d’humour. Ils joueront aussi au milieu des festivaliers.

 

MARTIN GARRIX clôturera cette première journée avec un concert d’électro et un show mêlant lasers et feux d’artifices.

 

Vive demain. Le dimanche dans un autre article. 😉

Merci à l’équipe Bubbling Bulb pour Live Nation pour l’accréditation Presse. 🙂

EN

The Saturday.
It’s finally the 20th of July. I can not wait to see Lollapalooza, a world-renowned traveling festival. For its third edition on Paris, Saturday’s programming is « terrible »: Kodaline, IAM, Twenty One Pilots, Metric, Jain, Orelsan, Martin Garrix, to name only the best known.

I arrive by metro line 10 station Boulogne Jean Jaurès, then I join the racecourse ParisLongchamp on foot (count about 30 mns). I know the place well. Last year, I attended the inauguration of the new racecourse, with a concert of The Avener. When I lived in Issy-les-Moulineaux, I practiced cycling on the Longchamp loop.
At the stroke of 15:30, here I am at the entrance. Good surprise, it’s fluid, there is not much waiting. The staff is efficient and friendly.

My first impression when entering the scene: it’s huge. The site covers 5 hectares. The two main scenes (Main Stage 1 and 2) are located to the left of the entrance (they are next to each other, it’s convenient). The other two (Alternative Stage and Perry’s Stage) are on the right. There is also the village Greenroom: small cabins that can hold 20 to 30 people, where DJs there, atmosphere night club. The size of the site is that I will not be able to see everything. I mainly targeted the Main Stage.
The weather is cloudy. A small downpour refresh us around 16:00.

Lolla, those are not only concerts, but also a large number of distractions sponsored most often by companies or associations partners.

I tested the Ice Bar by JOOT, the brand of down jacket. A frosty experience: you put on a jacket to get into an ice cream bar. A snack is served in an ice glass, beware it slips! An arcade game room is available to festival goers. This is an opportunity to ask a little and go back to the past.
SEAT has created a Barcelona-style lounge area. COCA COLA Energy, a dance floor with a dedicated DJ. There is also Air France KLM-American Express, the electro bar, the summer & milk space with tastings of flavored milk while sitting on a straw boot, the Lolla Planet space with 11 environmental associations, the space Zippo, VANS, Truck Radar, a merchandising stand, a prevention area, an SOSH space. Kidzapalooza, a kid’s space that I have not tested ;-).
Not to mention the symbol of Lolla Paris, the Eiffel Tower, located in the center, which allows for improbable photos, with in the background the district of La Défense.
Make way for music now.

Direction Main Stage 2 to discover METRIC, a Canadian rock band. A first entry in pleasant matter. I then go to the Alternative Stage for SKIP THE USE. The group reformed with the return of singer Mat Bastard after 2 years of separation. The musicians had continued with THE NOFACE (strong visual identity: a black mask crossed by a white cross) and a new Lio singer I had seen in 2017 at Green Cabaret and in 2018 at Rock in Evreux, where I had Moreover, I was able to interview him (Interview THE NOFACE). SKIP THE USE is Energetic Rock. The festival is well and truly launched, Mat sets the mood by moving the audience from right to left.
I join the Main Stage to attend the end of the KODALINE Irish concert and their British rock. It’s effective, melodious, I appreciate.

JAIN, dressed in her blue jumpsuit, goes on after. She was already at Lolla Chile 2019. She delighted her audience, it sings, it dances, to the sound of his hits, including Alright.

The turn now of IAM, which arrives masked, guaranteed atmosphere. Their hip hop always sits at the top of the French scene and brings generations together. Atmosphere Marseille: « I dance the mia, no junk, open shirt, gold chain shining … .. ». It’s a lesson in life, it grooves well in the audience.

IAM leaves us in good hands with ORELSAN and his sharp rap. Awakening festival-goers: it jumps, it moves. « Basic, … Simple, Basic ….. …. Simple ».

The night begins to fall, it is soon 22h. Tyler arrives with a torch, yellow ciret, red cap, it’s TWENTY ONE PILOTS ! A car ignites on the stage, the concert can begin. Atmosphere of madness! Tyler, a singer, pianist and bass guitarist, and Josh drummer, percussionist and trumpeter form the duo. At the time of starting their planetary tube « Stressed out » (more than 1.7 billion views on YouTube), as to add intensity to the show, a big shower explodes. I manage, I have my poncho :-). Fortunately, the rain will not last. We will have a real show in the American style, with different outfits, masks. Josh will make a somersault back and show off his jutting musculature. He will offer many chopsticks to the public. It’s grandiose, insane. A battery battle will bring a touch of humor. They will also play among festival-goers.

MARTIN GARRIX will close this first day with an electro concert and a show mixing lasers and fireworks.

Long live tomorrow. Sunday in another article. 😉

Thanks to the Bubbling Bulb team for Live Nation for the Press accreditation. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s