Adrienout au Lollapalooza Paris 2019 (2/2)

IMG_0847

FR
Le dimanche.

Après une bonne nuit de sommeil, je suis d’attaque pour le deuxième jour du festival Lollapalooza. Le soleil est au rendez-vous, la journée s’annonce plus chaude…

 

Le « Lolla », c’est aussi un lieu où l’on mange et où l’on boit 🙂 . De ce côté là, l’offre est pléthorique : cidres, différents types de bière, jus de fruits, soda, lait aromatisé, martini dry, vins, …

 

Idem pour l’offre culinaire. Il y en a pour tous les goûts avec un large éventail de tarifs. A noter, pour les fins gourmets, l’espace Lolla Chef  : des chefs cuisiniers vous proposent de la street-food gastronomique à un prix raisonnable. Vous pouvez aussi déguster les glaces de Cédric Grolet, meilleur pâtissier du monde 2018.
IMG_1156
Suivant les moments de la journée, il y a plus ou moins de queue, mais en général, j’ai trouvé que c’était assez fluide. Les nombreux food trucks arrivent à contenter tous les festivaliers. Pour payer, j’ai utilisé l’appli mobile Lif pay, simple et pratique, sinon on peut aussi charger son bracelet avec du liquide ou la CB.

Venons en maintenant aux concerts.

 

J’attaque avec SHAME sur l’Alternative Stage, c’est du rock anglais. Survoltés sur scène, ces londoniens participent à de nombreux festivals partout dans le monde et franchement ils gagnent à être plus connus. C’est jeune, ça envoie bien, l’ambiance s’échauffe en ce milieu d’après-midi.

Puis, direction les Main Stage.

 

On commence par les SUICIDEBOYS. Ces rappeurs américains, originaires de la Nouvelle-Orléans enflamment le public. On a droit au premier pogo de la journée ! Les festivaliers sont déchaînés !

 

On continue sous la même ambiance avec ROMEO ELVIS. Le rappeur belge se présente en tenue de sport (short et maillot). Complètement déjanté, il assure un show énergique pour le plus grand bonheur du public, qui enchaîne, encore une fois, avec frénésie les pogos.

 

Retour ensuite au calme avec le chanteur portoricain BAD BUNNY. Son look fait sensation : un long manteau en fourrure et un voile type apiculteur masque son visage 🙂 . Sous la chaleur, il quittera son manteau pour dévoiler une tenue blanc cassé. C’est « the style » ! Sa musique se situe selon les professionnels entre le latin trap et le reggaeton. Belle découverte pour ma part.

 

L’américain BEN HARPER nous distille, après,  une musique mêlant les influences folk, blues, rock et reggae.

 

Après ses deux concerts dans une ambiance calme, MIGOS, groupe de hip hop américain, relance les pogos. L’atmosphère redevient survoltée !
IMG_1188

THE STROKES, groupe américain de rock garage, ramène le calme chez les festivaliers avec ses mélodies langoureuses. J’adore !

 

NEKFEU clôture le festival. Véritable showman. Le public en redemande. L’ambiance monte dans les tours pour une dernière fois.

C’est l’heure de rentrer. Je suis rincé mais avec plein de souvenirs dans la tête.

Mon bilan : Un festival « monstrueux ». Une programmation au top avec des artistes français et internationaux. Un public plus jeune que sur d’autres festivals . Un Village  avec une offre variée sur tous les plans (activités le plus souvent gratuites, gastronomie, boissons, …). Une organisation bien huilée. 🙂 Mon seul petit bémol concerne la vente des protections auditives, qui, à mon sens, devraient être distribuées gratuitement, d’autant plus que le public est particulièrement jeune et pas forcément sensibilisé à cette question.

Mention Très Bien pour ce festival qui a réussi à trouver sa propre identité. Bravo à toute l’équipe et vivement l’année prochaine ! 😉

Merci à l’équipe Bubbling Bulb pour Live Nation pour l’accréditation Presse. 🙂

EN

On Sunday.

After a good night’s sleep, I’m out for the second day of the Lollapalooza festival. The sun is at the rendezvous, the day looks hotter …

The « Lolla » is also a place where we eat and drink 🙂 . On this side, the offer is plethoric: ciders, different types of beer, fruit juice, soda, flavored milk, dry martini, wines, …

Ditto for the culinary offer. There is something for everyone with a wide range of prices. Note, for gourmets, the space Lolla Chef: chefs offer gourmet street food at a reasonable price. You can also taste the ice cream of Cédric Grolet, best pastry chef in the world 2018.
Depending on the time of day, there is more or less tail, but in general, I found it was quite fluid. The many food trucks are able to please all festival-goers. To pay, I used the mobile app Lif pay, simple and practical, otherwise you can also charge your bracelet with liquid or CB.

Let’s come to the concerts now.

I attack with SHAME on the Alternative Stage, it’s English rock. Boosted on stage, these Londoners participate in many festivals around the world and frankly they win to be better known. It’s young, it sends well, the atmosphere warms up in the middle of the afternoon.

Then, direction the Main Stage.

We start with SUICIDEBOYS. These American rappers, from New Orleans ignite the public. We are entitled to the first pogo of the day! The festival-goers are unleashed !

We continue in the same atmosphere with ROMEO ELVIS. The Belgian rapper is in sportswear (shorts and jersey). Completely crazy, he ensures an energetic show to the delight of the public, which continues, again, with frenzy pogos.

Then return to calm with the Puerto Rican singer BAD BUNNY. His look is a sensation: a long fur coat and a veil type beekeeper masks his face 🙂 . Under the heat, he will leave his coat to reveal an off-white outfit. It’s « the style »! His music is according to the professionals between the Latin trap and the reggaeton. Nice discovery for me.

The American BEN HARPER distils us, after, a music mixing the influences folk, blues, rock and reggae.

After his two concerts in a calm atmosphere, MIGOS, American hip hop group, raises the pogos. The atmosphere becomes overpowered !

THE STROKES, an American garage rock band, brings calm to festivalgoers with its languid melodies. I just love it !

NEKFEU closes the festival. Real showman. The public is asking for more. The atmosphere rises in the towers for one last time.

It’s time to go home. I am rinsed but with lots of memories in my head.

My record: A festival « monstrous ». A top programming with French and international artists. A younger audience than on other festivals. A Village with a varied offer on all levels (mostly free activities, gastronomy, drinks, …). A well-oiled organization. 🙂 My only downside is the sale of hearing protection, which, in my opinion, should be distributed free of charge, especially since the public is particularly young and not necessarily aware of this issue.

Mention Très Bien for this festival which has managed to find its own identity. Congratulations to all the team and warmly next year ! 😉

Thanks to the Bubbling Bulb team for Live Nation for the Press accreditation. 🙂

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s