THE WASH

wash2

FR

Ils étaient 3 sur scène à l’Alhambra pour la première partie de Kaiser Chiefs. Ce soir, on les retrouve à 5 à la Boule Noire, une salle d’une capacité d’environ 200 personnes, qui jouxte la Cigale : une guitare, une basse, deux claviers, une batterie classique, une batterie électronique et le chanteur.

Le public a répondu présent. La salle est bien remplie et enthousiaste.

Dans une ambiance intimiste, les premières notes révèlent un son feutré et chaleureux. Les mélodies sont entraînantes (Strange Gift, TwoFace). La presse spécialisée les compare souvent à Phoenix. On y retrouve un son analogique, avec un mélange d’influences pop / rock alternatif, légèrement électronique.

Qualifiée par certains de Dream Pop, cette atmosphère parfois psychédélique est propice à la rêverie.

Le groupe est sympathique, s’adressant avec humour au public en anglais mais aussi en français.

Retrouvez-les avec leur premier album « Just enough pleasure to remember ».

loane

En première partie, j’ai découvert Loane. Seule sur scène avec son clavier et sa boîte à rythmes, elle a distillé un son électro-pop. Ses textes sont singuliers, « N’oublie pas ma gueule, ou j’te casse la tienne », on accroche ou pas. 🙂

EN
They were 3 on stage at the Alhambra for the first part of Kaiser Chiefs. Tonight, there are 5 of them at La Boule Noire, a room with a capacity of around 200 people, which adjoins the Cicada: a guitar, a bass, two keyboards, a classical drums, an electronic drums and the singer.

The public responded. The room is full and enthusiastic.

In an intimate atmosphere, the first notes reveal a hushed and warm sound. The melodies are catchy (Strange Gift, TwoFace). The trade press often compares them to Phoenix. There is an analog sound, with a mixture of alternative pop / rock influences, slightly electronic.

Qualified by some of Dream Pop, this sometimes psychedelic atmosphere is conducive to daydreaming.
The group is friendly, speaking with humor to the public in English but also in French.
Find them with their first album « Just enough pleasure to remember ».

In the first part, I discovered Loane. Alone on stage with her keyboard and drum machine, she distilled an electro-pop sound. His texts are singular, « Don’t forget my face, or I break yours », we hang on or not. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s