Laon – Féron – Chimay – Fourmies

FR

Après 3 mois de confinement, quoi de mieux de vous retrouver en vous proposant une belle escapade en terre avesnoise.

Pour rejoindre Laon, notre première étape, vous emprunterez la Nationale 2. Celle-ci ne passe pas loin de Soissons qu’on ne visiteras pas cette fois-ci (on y a fait une petite pause au retour ; il y a de quoi y passer une journée, je pense). La Nationale 2 est bien roulante avec beaucoup de longues portions de 2 fois 2 voies, de longues lignes droites, autant de raisons de se passer de l’autoroute. Attention, toutefois, il y a quelques radars et traversées de villages.

Avant d’arriver sur Laon, je vous invite à emprunter le Chemin des Dames ou RD 18 CD, célèbre pour ses batailles meurtrières lors de la Première Guerre mondiale. Vous y découvrirez des lieux de mémoire, des grottes, des points d’observations, entre autres. Vous pourrez aussi vous balader dans la forêt de Vauclair ou le long de la voie verte de l’Ailette.

Laon se caractérise par sa ville haute, sa partie historique : ses abbayes, ses remparts, ses portes, sa citadelle, sa chapelle et surtout sa cathédrale avec ses 4 tours, un chef d’oeuvre de l’art gothique (1150-1180) qui en inspira de nombreuses autres comme Reims ou Chartres. Elle n’a pas à rougir de Notre-Dame de Paris par son gigantisme et son style. De belles balades avec des points de vue sur la vallée vous permettront d’apprécier cette partie de Laon. Une belle découverte, pour ma part.

On arrivera sur Féron en fin d’après-midi. Pourquoi faire une pause à Féron, hein ? Parce que « L’école est finie » ! La halte dans cette ancienne école rénovée et aménagée en chambre d’hôtes vaut vraiment le détour. On y ressent l’atmosphère de l’époque, L’école a été restaurée avec beaucoup de goût. Les chambres sont en plus très spacieuses, confortables et bien équipées, avec en plus un espace cuisine et une belle salle à manger / salon à disposition. Sinon, Féron est un ancien village d’éleveurs bovins. Son église fortifiée et ses ateliers d’artistes font son identité. Le soir, on s’est baladé sur Fourmies, situé à quelques kilomètres, ville sympathique avec quelques surprises architecturales. On a dîné d’une flamiche au maroilles d’un producteur local acccompagnée de bonnes bières et on s’est endormi dans notre confortable lit kingsize.

Le lendemain matin, à notre réveil, un succulent petit déjeuner nous attendait. « J’ai la peau du ventre bien tendue ». 🙂 Faut éliminer tout ça. Direction les étangs des moines dans la forêt de Fourmies. Un endroit bien sympahique. Le paradis des randonneurs, des cyclistes VTT aussi. La végétation est luxurinate, j’ai même pu goûter quelques fraises des bois. Il y a aussi une plage pour se baigner, un restaurant, et bien-sûr une baraque à frites. On n’est pas dans le Ch’Nord pour rien. 😉

Après une belle balade, on est parti en direction de Chimay en Belgique. J’adore la Belgique, pourquoi s’en priver surtout que ce n’est qu’à une demi-heure environ de Fourmies.

Chimay est un petit village avec une partie médiévale typique, un château (qui est en cours de restauration), une belle place aussi, le paradis des motards. Après une pause apéro dans une taverne pour boire une Chimay accompagnée de saucissons piquants, on a pris la direction de l’abbaye Notre Dame de Scourmont, située à une dizaine de kilomètres du village. La Chimay est une bière trappiste et ce serait un comble de ne pas se rendre à l’abbaye, lieu où les moines brassent la bière. Une question que vous vous posez certainement, pourquoi les trappistes brassent la bière ? Tout simplement parce qu’ils doivent subvenir à leurs besoins. Cet endroit est un véritable havre de paix, une atmosphère unique, qu’on ressent tout particulièrement dans le cimetière. En repartant, on a fait un arrêt à la boutique qui jouxte l’auberge Chimay de Poteaupré. Vous pourrez y acheter des magnums ou des cuvées spéciales, du fromage de Chimay aussi.

Pour finir le week-end, on a visité le Musée du Textile et la Vie Sociale à Fourmies. Prévoyez dans votre planning la visite guidée si vous voulez voir fonctionner les machines et moult explications. Sachez aussi que le premier week-end de chaque mois, l’entrée est gratuite. Vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas y aller. C’est franchement très instructif, vraiment passionnant. J’avais quelques a prioris mais j’ai été très agréablement surpris. Au delà de la technique des machines à tisser, on est plongé aussi dans la vie sociale du début des années 1900. Imaginez des ouvriers travailler 14 heures par jour, sans vacances à l’époque. A noter aussi la reconstitution d’une rue. On y voit notamment une salle de classe avec à l’intérieur des fusils. On préparait les enfants à manier les armes pour les futures guerres, c’était les bataillons scolaires. Vous l’aurez compris, le musée est top.

Sachez qu’il existe également à Trélon, un musée du verre. Bref, vous passerez dans la région un week-end prolongé sans aucun problème, vous ne vous ennuierez pas.
Cerise sur le gâteau, en sortant du musée, il y avait un rassemblement de Citroën Traction, avec de très beaux modèles. J’ai été mis à contribution pour en démarrer une ! 🙂 Un peu de sport, ça ne fait pas de mal. 🙂

En conclusion, la région avesnoise est à découvrir, avec son parc naturel, ses musées, ses villages, sa gastronomie et l’accueil chaleureux des Ch’timis. 😉

EN

After 3 months of confinement, what better way to find yourself by offering you a beautiful getaway in avesnoise land.

To reach Laon, our first step, you will take the Nationale 2. This one does not pass far from Soissons which we will not visit this time (we made a short break on the way back; there is something there spend a day, I think). The Nationale 2 is good with lots of long sections of 2 x 2 lanes, long straight lines, so many reasons to do without the highway. Be careful, however, there are some speed cameras and village crossings.

Before arriving in Laon, I invite you to take the Chemin des Dames or RD 18 CD, famous for its deadly battles during the First World War. You will discover places of memory, caves, observation points, among others. You can also stroll in the Vauclair forest or along the Ailette greenway.

Laon is characterized by its upper town, its historic part: its abbeys, its ramparts, its doors, its citadel, its chapel and especially its cathedral with its 4 towers, a masterpiece of Gothic art (1150-1180) which inspired many others like Reims or Chartres. She should not be ashamed of Notre-Dame de Paris by her gigantism and her style. Beautiful walks with views of the valley will allow you to appreciate this part of Laon. A nice discovery, for my part.

We will arrive in Féron at the end of the afternoon. Why take a break from Féron, huh? Because « School is over »! The stopover in this old school, renovated and converted into a bed and breakfast, is definitely worth a visit. You can feel the atmosphere of the time there. The school has been very tastefully restored. The rooms are also very spacious, comfortable and well equipped, with in addition a kitchen area and a beautiful dining / living room available. Otherwise, Féron is an ancient village of cattle breeders. Its fortified church and artist workshops make its identity. In the evening, we wandered around Fourmies, located a few kilometers away, a pleasant town with some architectural surprises. We had dinner of a flamiche in maroilles from a local producer accompanied by good beers and we fell asleep in our comfortable kingsize bed.

The next morning, when we woke up, a delicious breakfast awaited us. « I have taut stomach skin ». 🙂 We have to eliminate all that. Direction the monks’ ponds in the forest of Fourmies. A very nice place. A paradise for hikers, mountain bikers too. The vegetation is luxurinate, I even got to taste some wild strawberries. There is also a beach for swimming, a restaurant, and of course a fries hut. We are not in Ch’Nord for nothing. 😉

After a nice walk, we left in the direction of Chimay in Belgium. I love Belgium, why deprive yourself of it especially since it is only about half an hour from Fourmies.
Chimay is a small village with a typical medieval part, a castle (which is being restored), a beautiful square too, the bikers paradise. After an aperitif break in a tavern to drink a Chimay accompanied by spicy sausages, we took the direction of the Notre Dame de Scourmont abbey, located about ten kilometers from the village. Chimay is a Trappist beer and it would be a shame not to go to the abbey, where the monks brew beer. A question you are probably asking yourself, why do the Trappists brew beer? Simply because they have to support themselves. This place is a real haven of peace, a unique atmosphere, which you can especially feel in the cemetery. On our way back, we made a stop at the shop which adjoins the Chimay inn in Poteaupré. You can buy magnums or special vintages, Chimay cheese too.

To finish the weekend, we visited the Textile and Social Life Museum in Fourmies. Plan the guided tour in your planning if you want to see the machines working and many explanations. Also note that the first weekend of each month, entry is free. So you no longer have any excuse for not going there. It’s frankly very informative, really exciting. I had some preconceptions but I was very pleasantly surprised. Beyond the technique of weaving machines, we are also immersed in the social life of the early 1900s. Imagine workers working 14 hours a day, without a vacation at the time. Note also the reconstruction of a street. We see in particular a classroom with guns inside. We prepared the children to handle weapons for future wars, it was the school battalions. You will understand, the museum is top.

Note that there is also a glass museum in Trélon. In short, you will spend an extended weekend in the region without any problems, you will not be bored.
Icing on the cake, leaving the museum, there was a gathering of Citroën Traction, with very beautiful models. I was called upon to start one! 🙂 A little sport doesn’t hurt. 🙂

In conclusion, the avesnoise region is to be discovered, with its natural park, its museums, its villages, its gastronomy and the warm welcome of the Ch’timis. 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s