PARIS DESIGN WEEK 2020 #PDW20

FR

Malgré toutes les incertitudes liées à la période du COVID, et l’annulation en cascade de bon nombre d’événements majeurs, c’est avec un très grand plaisir que je retrouve la PARIS DESIGN WEEK, qui fête cette année ses 10 ans.

Régénération est l’un des thèmes mis en avant. Mettre en lumière des jeunes de moins de 30 ans, voilà l’idée. « Avec cette génération influente, engagée, digitale, augmentée, positive, l‘upcycling s’accélère, les circuits se raccourcissent et le design passe durablement au green« .

Trois afterworks : Saint-Germain des Prés, Les Halles Marais Bastille et Opéra Concorde Etoile, soit de belles découvertes, des rencontres, le plus souvent autour d’un verre et d’un buffet.

Trois coups de coeur : 
– Muuto : maison ancrée dans la tradition du design scandinave. C’est simple et beau. 
– The socialite Family : à la fois media et marque avec un studio de création intégré. Mobilier intemporel et élégant. Une mention spéciale pour leur accueil chaleureux et gourmet.
– Boon : des designers  des quatres coins du monde présentant des créations uniques comme une bibliothèque réalisée en miroirs, ou encore le fauteuil à élastiques de Patrick Paris. Un vrai régal pour les yeux, des sensations uniques, un savoir-faire responsable aussi.

La Paris Design Week, c’est aussi des conférences pour rencontrer des designers.
8 promenades créatives sous le signe (RE)GENERATION, WORK!, RETAIL, ART&DESIGN, SAVOIR-FAIRE, FOOD DESIGN, PROJECTS, ICONIC.

Je n’ai, hélas, pas pu tout faire mais j’en ai pris plein les yeux sur les 3 afterworks auquels j’ai participé. Et quel plaisir de retrouver cette ambiance « d’avant », ce vent de liberté.

Pour les férus de Design, n’oubliez pas que Lille Metropole est la capitale mondiale du design en 2020. https://www.lilletourism.com/lille-metropole-2020-capitale-mondiale-du-design.html

EN

Despite all the uncertainties associated with the COVID period, and the cascading cancellation of a number of major events, it is with great pleasure that I return to PARIS DESIGN WEEK, which is celebrating its 10th anniversary this year.
 
Regeneration is one of the themes put forward. Putting the spotlight on young people under 30, that’s the idea. « With this influential, engaged, digital, augmented, positive generation, upcycling is accelerating, the circuits are getting shorter and design is permanently going green ».
 
Three afterworks: Saint-Germain des Prés, Les Halles Marais Bastille and Opéra Concorde Etoile, for great discoveries and encounters, most often around a drink and a buffet.
 
Three favorites:
– Muuto: house anchored in the tradition of Scandinavian design. It is simple and beautiful.
– The socialite Family: both media and brand with an integrated creation studio. Timeless and elegant furniture. A special mention for their warm and gourmet welcome.
– Boon: designers from all over the world presenting unique creations such as a bookcase made of mirrors, or even the elastic armchair by Patrick Paris. A real feast for the eyes, unique sensations, and also responsible know-how.
 
Paris Design Week is also conferences to meet designers.
8 creative walks under the sign (RE) GENERATION, WORK !, RETAIL, ART & DESIGN, SAVOIR-FAIRE, FOOD DESIGN, PROJECTS, ICONIC.
 
Unfortunately, I was not able to do everything but I took full eyes on the 3 afterworks in which I participated. And what a pleasure to rediscover this « old » atmosphere, this wind of freedom.
 
For Design enthusiasts, don’t forget that Lille Metropole is the world capital of design in 2020. https://www.lilletourism.com/lille-metropole-2020-capitale-mondiale-du-design.html

 

Loov Kultuur

FR

Aux Docks Cité de la Mode et du Design (entrée au 34 Quai d’Austerlitz) jusqu’au 21 Janvier 2018, l’Estonie est à l’honneur dans le cadre de cette exposition. « Loov Kultuur »,  en estonien, signifie « culture créative ». « Design, art, mode, street art, photographie, cinéma d’animation… Un parcours intérieur et extérieur, l’art en bagage, dans un pays qui fêtera ses 100 ans d’indépendance en 2018. »

 » >>Size Doesn’t Matter!<< » la taille ne compte pas ! Exposition de design estonien.

« Dans l’Union européenne il n’y a que trois pays dont la population est moins nombreuse que l’Estonie. Pourtant, la concentration de designers dans cette petite nation balte est étonnamment élevée. L’Estonie compte un designer par 800 habitants, et le niveau d’enseignement du design y est excellent. Saviez-vous que l’Estonie est le pays d’origine de l’appareil photo espion miniature Minox type « James Bond », ainsi que de Skype et de TransferWise, et qu’elle a, en outre, son propre satellite ? En Estonie, l’électronique est utilisée partout : le e-gouvernement, le vote électronique, le e-parking et même un service électronique de livraison de sapins de Noël depuis les forêts environnantes. La taille du pays a ses avantages. Un petit pays fonctionne comme un club : en Estonie il est facile d’expérimenter des idées nouvelles car c’est un pays très démocratique et il y a peu de bureaucratie. Comme un petit pays ne peut pas compter sur une grande industrie, le secteur du design doit chercher des solutions, des méthodes et des matériaux alternatifs, afin de prendre part aux multiples étapes du processus, en commençant par le design et en allant jusqu’à la fabrication, et de les améliorer. Les designers doivent combiner le processus industriel avec la fabrication artisanale et sur mesure, ils doivent mélanger le traditionnel avec le contemporain, ils doivent repousser les limites, s’ouvrir aux autres, trouver des voisins et des partenaires avec qui échanger des produits et des idées. »

Vous découvrirez ainsi Stigo, le scooter électrique le plus rapide à plier au monde (en 2 secondes), la cravate tablier, le nœud de papillon en bois, le tabouret oiseau, des suspensions singulières,… c’est bluffant ! « La collection, empreinte d’un style nordique épuré, est caractérisée par le minimalisme, les matériaux naturels, les solutions astucieuses et l’humour ».

Le bon plan « adrienout » => allez-y dimanche en fin de PM (vers 17h) avec de l’argent liquide si vous souhaitez acquérir un objet qui fera sensation. Vous pourrez repartir avec un bracelet pour une vingtaine d’euros ou un très beau meuble pour quelques centaines d’euros.

Loov Kultuur est Love Culture. J’adhère à 100% à ce design estonien. 😉

EN

At the Docks City of Fashion and Design (entrance to 34 Quai d’Austerlitz) until 21 January 2018, Estonia is in the spotlight for this exhibition. « Loov Kultuur », in Estonian, means « creative culture ». « Design, art, fashion, street art, photography, animation … An indoor and outdoor journey, art in luggage, in a country that will celebrate its 100 years of independence in 2018. »
« >> Size Does not Matter! << » size does not matter! Estonian Design Exhibition.

« In the European Union there are only three countries with a smaller population than Estonia, yet the concentration of designers in this small Baltic nation is surprisingly high.Estonia has one designer per 800 inhabitants, and the level of design education is excellent Did you know that Estonia is the home country of the Minox « James Bond » miniature spy camera, as well as Skype and TransferWise, and that it has its own satellite In Estonia, electronics are used everywhere: e-government, e-voting, e-parking and even an electronic Christmas tree delivery service from the surrounding forests. The size of the country has its advantages A small country functions as a club: in Estonia it is easy to experiment with new ideas because it is a very democratic country and there is little bureaucracy As a small country can not count on a big in In the industry, the design sector must seek alternative solutions, methods and materials to take part in the multiple stages of the process, starting with design and going to manufacturing, and improving them. Designers need to combine the industrial process with hand-crafted and custom-made, they have to mix the traditional with the contemporary, they have to push the limits, open up to others, find neighbors and partners with whom to exchange products and ideas . « 

 

You will discover Stigo, the fastest electric scooter to bend in the world (in 2 seconds), the apron tie, the wooden bow tie, the bird stool, suspensions singular … it’s bluffing! « The collection, with its clean Nordic style, is characterized by minimalism, natural materials, clever solutions and humor ».


The good plan « adrienout » => go on Sunday at the end of the PM (around 17h) with cash if you want to acquire an object that will cause a sensation. You can leave with a bracelet for twenty euros or a beautiful piece of furniture for a few hundred euros.


Loov Kultuur is Love Culture. I adhere 100% to this Estonian design. 😉

Défilé Nilofer Shahid

FR

C’est dans un lieu peu commun, l’Ambassade de la République du Pakistan en France, dans le 8ème, près des Champs-Elysées, que s’est déroulé cet événement. A l’occasion de la Paris Fashion Week 2017 et du 70 ème anniversaire de l’Indépendance du Pakistan, Nilofer Shahid, Grande Dame de la Haute Couture pakistanaise, nous a présenté deux collections : « le Pakistan souffle ses 70 bougies » et « Hommage à Rembrandt ». Dans une ambiance musicale nationale et solennelle, la créatrice nous a tout d’abord fait découvrir l’histoire de la mode de son pays, en illustrant chaque décennie depuis 1947 par un modèle. Finesse, élégance, tradition ont été appréciées par l’assemblée. Ensuite, on a pu admirer son sens artistique inspiré par la peinture. Cette deuxième collection présente les différentes périodes de la vie du peintre Rembrandt. Des robes plus colorées, plus travaillées, ont comblé les spectateurs. Nilofer, comparée à Dior par le Figaro, mérite effectivement qu’on s’intéresse à son travail, à mon sens trop peu connu en France. Un cocktail dinatoire a ponctué agréablement cette belle soirée.

Un grand merci à l’ambassade du Pakistan et à Myriam Larriere pour l’organisation de cet événement somptueux.

Le Pakistan est un pays à découvrir. Il pâtit malheureusement de sa situation géographique frontalière avec l’Afghanistan et de son instabilité politique.

Autres vidéos sur ma chaîne YouTube « adrienissy »

EN

It was in an unusual place, the Embassy of the Republic of Pakistan in France, in the 8th, near the Champs-Elysees, that took place this event. On the occasion of Paris Fashion Week 2017 and the 70th anniversary of Independence of Pakistan, Nilofer Shahid, Grande Dame of Pakistan’s Haute Couture, presented us two collections: « Pakistan blows its 70 candles » and « Hommage to Rembrandt « . In a national and solemn musical atmosphere, the designer first introduced us to the history of fashion in her country, illustrating each decade since 1947 by a model. Finesse, elegance, tradition were appreciated by the assembly. Then, we were able to admire his artistic sense inspired by painting. This second collection presents the different periods of the life of the painter Rembrandt. Colored dresses, more worked, filled the spectators. Nilofer, compared to Dior by Le Figaro, deserves to be interested in his work, in my opinion too little known in France. A cocktail dinatoire punctuated pleasantly this beautiful evening.
Many thanks to the Embassy of Pakistan and Myriam Larriere for organizing this sumptuous event.
Pakistan is a country to be discovered. Unfortunately, it suffers from its geographical location bordering Afghanistan and its political instability.

YouTube « Adrienissy »

Fashion Tech Paris

C’est pas la Fashion Week mais la Fashion Tech, quand la mode et la technologie s’allient pour créer des vêtements techniques, des vêtements du futur, loin des classiques de nos grands créateurs, qui commencent toutefois à s’intéresser fortement à ce mouvement qui prend de plus en plus ampleur au fil des  années. La preuve, la présence de Louis Vitton à ce défilé Mode Innovante à l’Institut Français de la Mode situé à la cité de la mode et du design à Paris. Au programme de cette journée : showroom des start-ups, créateurs innovants, Mot des partenaires, Performance 3D Mapping et installation par Kaleidos mapping, le tout ponctué par un cocktail chic au champagne.

Le mot du Directeur d’Avantex fut intéressant mais logique. On était 4 milliards, y a une quarantaine d’années, on est 7 milliards actuellement et on sera bientôt 12 milliards dans quelques décennies. On n’a pas tous une voiture mais par contre on a tous un vêtement. Donc le marché de la mode, du textile en général, a un bel avenir, surtout si on innove. Sur les quelques photos qui illustrent cet article, vous verrez des créations, il y avait un espace non photographiable mais je peux vous dire que c’était grandiose et high Tech, des innovations dignes des années 2040. La forme, les couleurs, le fonctionnel, le nouveau, la technologie. Le sport est l’un des premiers vecteurs des vêtements techniques (imperméabilité, anti-transpirant, retenue de la chaleur,…), la mode et certaines professions qui ont besoin de vêtements avec des spécificités particulières, aussi. C’est un secteur porteur et Adrienout vous convie à venir visiter le salon avantex Paris du 6 au 9 février 2017 au Bourget pour vous faire une petite idée…

 

 

Fashion Week Paris, Défilé FGC

L’opportunité d’assister à un défilé haute couture ne se refuse pas, surtout quand il a lieu en plein centre de Paris, dans un hôtel 5 étoiles, au Renaissance Paris Arc de Triomphe, avenue de Wagram.

Je soigne ma tenue : lunette style surfer hawaïen, rasé de près, T-Shirt japonais, veste cintrée semi-brillante, jean branché, chaussure Bunker décontractée chic. Et à mes bras, une jolie blonde pour une compagnie agréable et sensuelle.

Accueil à 19h30 sur le flyer. On arrive à 19h30 pile au Palace. Et c’est déjà presque full.C’est bien d’arriver à l’heure, non ? [petit clin d’œil à ma copine]. On nous place au premier rang sur le bout de piste, place stratégique car les mannequins s’y arrêteront. Au fond, une dizaine de photographes sont déjà préparés, d’autres viendront par la suite : amusant, on est déjà dans l’ambiance. Les gens dans le public sont beaux, apprêtés. L’attente paraît interminable, tellement j’ai hâte de voir ce défilé.

A 20h30, ça commence enfin. Une musique électro rythme le passage de la première collection, mannequins longilignes, européens, des pays de l’Est, eurasiens, africains, on est charmé avant tout par leurs silhouettes et leurs démarches langoureuses, toniques, tout en bascule. Pour ce défilé, on soulignera la présence d’une mannequin senior qui après un premier passage très hésitant, déroulera la suite avec assurance. On aura le droit à la présentation de 5, 6 défilés, des musiques différentes, des styles variés, colorés pour certains, et même venus d’Indonésie avec de longues tuniques. L’organisatrice de cette belle soirée, Myriam Larrière, nous présentera aussi, Rita, de l’émission « the voice » pour quelques chansons en live. En plein milieu de la soirée, je sens un peu d’agitation derrière moi, c’est un des frères Bogdanoff qui vient d’arriver. Petit clin d’œil pour la photo, cool le mec ! Atmosphère détendue, le charme règne dans la salle, des applaudissements, des flash qui crépitent, c’est la Fashion Week.

La soirée sera ponctuée d’un cocktail : Champagne, des gougères salées, des macarons de Neuville. Au bar, on pourra discuter avec les créateurs et les mannequins, ambiance simple et décontractée. Rencontre aussi avec une amie Sarah Frivole.

Ce défilé fut donc une belle découverte…à renouveler…

 

Smart or Allgone ?

Pas la peine de choisir… Le temps d’une evening, Smart (constructeur automobile de véhicules ultra-urbains hype ) et Allgone (ouvrage phare de street culture) pour ses 10 ans, se sont unis pour une pure soirée festive à l’Electric Bridge, Porte de Versailles Paris 15.

10 smart exclusives plus belles les unes que les autres tunées pour l’occasion. Adrien, blogueur éclectique parisien habillé by Japan Rags, sa muse Lili en Tshirt Elvis tout droit venu de Memphis, Ophélie Meunier, Frédérique Bel, des stars oui. Du champagne Moet & Chandon, du Monkey Shoulder,… quelques food truck US, Japan notamment. Des petits fours. Et une programmation musicale avec Breakbot en live et Cassius pour ne citer que les plus connus… the place to be for the 8/9/16.

 

EASTPAK BY JPG

L’exposition Jean-Paul Gaultier au Grand Palais présente des pièces inédites du créateur. Elle démontre aussi l’influence de ce dernier dans l’univers de la mode. Après la mode, les parfums qui rapportent un maximum, la beauté aussi. JPG s’associe aussi à de grandes marques pour vendre sa signature. JPG est « bankable ». Je suis tombé par hasard sur des sac à dos EASTPAK Jean-Paul Gaultier. C’est réussi mais c’est cher !

http://www.eastpak.com/eu-fr/jean-paul-gaultier/

IMG_1833 IMG_1839 IMG_1838 IMG_1837 IMG_1836 IMG_1834 IMG_1835

.