Corrida ou pas ?

La Corrida est très décriée dans l’Hexagone. Importée d’Espagne, elle s’est implantée au fil des années dans le Sud de la France. On en a parlé beaucoup dans les années 90 avec Henri Leconte qui était marié alors avec Marie Sara, la superbe Torera. La tauromachie était alors comparée à un art traditionnel, un art magnifique et on occultait « son côté cruel envers les animaux » si on peut parler ainsi…

Peut-on aimer la Corrida ?

Avant de répondre à cette question qui fait débat, allons ensemble à la Corrida…

Ce sera à Nîmes pour la feria de Septembre 2016. Retour aux sources pour ma compagne qui y a passé toutes ses vacances pendant sa jeunesse et qui n’y était pas revenue depuis une bonne vingtaine d’années.

L’entrée dans les magnifiques arènes de Nîmes est grandiose, on se sent d’un coup transporté dans la Rome Antique, y règne l’atmosphère d’un petit Colisée.

La Corrida, c’est tout d’abord un cérémonial avec au début la présentation protocolaire de tous les acteurs sous la belle musique d’un orchestre.

L’action de combattre s’appelle la Lidia et elle se passe en 3 actes.

Le 1er Tercio : les piques

Entrée du taureau qui est tout d’abord étudié par les péones (équipiers du matador), puis fixé par le Matador. Le taureau est très vif, et le Matador a été retourné lors d’une passe assise (plus grande prise de risque que debout). Il a été émoussé mais a repris le combat derrière. Après quelques minutes, le picador en cheval rentre et pique le taureau dans le bas des muscles du cou à l’aide d’une grande « lance ». Le cheval a une côte de maille pour se protéger et ses yeux sont bandés ; en effet il est souvent chargé par le taureau et donc il prendrait peur. On se sent vraiment dans un combat d’arènes de la Rome Antique quand on voit le taureau chargé le cheval, c’est assez impressionnant, surtout quand le cheval tombe ce qui est arrivé une fois lors de ma Corrida.  Au début de la tauromachie, le cheval était « nu », imaginez un peu le massacre…Après ce premier acte, le taureau est « parado », apaisé.

Le 2ème Tercio : les banderilles

Les péones (parfois aussi le Matador) piquent le taureau avec deux banderilles (4 ou 6 au total), c’est spectaculaire et vraiment dangereux pour le péone qui affronte le taureau sans cape, doit l’éviter au dernier moment et lui planter deux banderilles (ou harpons) qui stimuleront le taureau. Les courses et voltes du taureau diminueront sa vitalité et le laisseront « aplomado », alourdi.

Le 3ème Tercio : la mort

Les paseo (passes) de muleta du Matador achèvent le taureau, le préparant à la mort. Les paseo peuvent être très esthétiques. Le Matador touche souvent l’arrière du taureau et arrive même parfois à le faire tourner autour de soi, c’est alors le « Graal ». Quand le taureau est épuisé, le Matador le fixe à quelques mètres, comme un duel rapproché, le provoque et le transperse avec une longue épée pendant la charge de ce dernier. Il touche alors les organes vitaux de la bête qui s’écroulera ensuite très vite.

Les juges notent alors le combat. Le Matador aura rien du tout, une oreille, deux oreilles, deux oreilles et une queue suivant la qualité de sa prestation et la qualité aussi du taureau. Deux chevaux embarqueront la dépouille en la faisant trainer comme un vulgaire sac, un tour complet de piste sera fait si le taureau a été vaillant, ce qui arriva une fois lors de ma Corrida.

Ces trois Tercio se déroulent sous la ferveur du public avec un cérémonial musical. Beaucoup de touristes mais aussi beaucoup de connaisseurs dans les arènes.

J’ai été impressionné par ce spectacle, très dubitatif aussi, touché aussi de tristesse à certains moments…la Lidia dure une bonne quinzaine de minutes, c’est une mort programmée du taureau…un combat plutôt déséquilibré mais le Matador peut y laisser aussi sa vie. Le père de ma compagne en sait quelquechose. Il a été en effet novillero (grade avant Matador) et fut un ami de Nimeno II (dont la statue trône devant les arènes), qui est encore de nos jours la principale figure de la tauromachie française. Nimeno II a été retourné par un taureau et retomba la tête la première. Gravement blessé, il fut longtemps tétraplégique et se suicida deux ans après.

Avec le recul, le père de ma compagne comprend les anti-corridas. C’est tout dire, combien il est difficile de porter un jugement…

Pour ma part, je n’ai pas encore tranché, je suis pour le respect des traditions mais contre la cruauté envers les animaux. J’ai besoin de temps. Mais sachez que…, ma prochaine Corrida sera celle d’Issy les Moulineaux (course de 10 kms)…;-)

UEFA 2016 by -on s’en foot

Chronique sur l’Euro de football 2016 mise à jour régulièrement !

Chronique 10 « UEFA 2016 » 11/07/2016 by -on s’en foot- : « Accablés » titre l’Equipe. je dirai plutôt « Accablant ». Tous les joueurs ont été nuls sauf Sissoko ! Le plus nul Pogba qui a un peu trop la grosse tête…il me fait penser à Benzema…Espérons que je me trompe et qu’il devienne un cadre reconnu de l’équipe de France. RDV en Russie pour la Coupe du Monde 2018 (CDM attribuée grâce à de l’argent sale…). Les supporters russes bodybuildés aux stéroïdes anabolisants feront-ils parler d’eux comme en France ? Mais revenons un peu à cette finale…La France, après sa victoire contre l’Allemagne, était donnée hyper favorite, tous les Français s’y voyaient déjà…sauf on s’en foot. La France qui est dominée mais qui gagne…Le Portugal qui est dominé mais qui gagne. C’est l’arroseur arrosé ! Terrible défaite, match qui se joue sur un poteau  près de Gignac à la dernière minute du temps règlementaire. Comme ce qui a été annoncé par on s’en foot avant le match, que le meilleur et/ou le plus chanceux gagne ! La France a été chanceuse sur le tirage au sort, a arraché des victoires, on se sait pas comment, mais n’a pas su conclure ! Le Portugal a joué avec ses armes, surtout après le double attentat de Payet sur Ronaldo. Le Payet, bah, il est descendu,petit à petit, tout au cours de l’Euro, pour devenir le plus mauvais des Français après Pogba ou à égalité…La France a réalisé un beau parcours quand même tout en étant très très moyenne, il y a du potentiel, mais faudra laisser l’égo au vestiaire et mouiller le maillot. Deschamps, bof, bof…on a craint le pire avec ce guignol…à savoir qu’il emmène Benzema son choucou…heureusement que les politiques ont réussi à la coincer…lol…belle manœuvre du PS…(au moins une bonne action lol). Etre un bon joueur de club pour toucher ses millions, ok. Etre un bon joueur en équipe nationale, c’est une dimension supplémentaire (ils empochent quand même un joli petit chèque payé avec nos impôts sachant que la plupart vive à l’étranger…), c’est aimer son pays et se défoncer 😉 On est loin du Black Blanc Beur de 1998, c’est plutôt Bling Bling Bagnole…

Chronique 9 « UEFA 2016 » 10/07/2016 by -on s’en foot- : H-1, avant la finale. La France est donnée super favorite, mais qui ne connaît pas le proverbe « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! » donc on va dire que le meilleur et/ou le plus chanceux gagne ! on entend tout et n’importe quoi sur ce match… »Griezmann sauvera-t-il Hollande ? », comme si un match de foot allait règler tous les problèmes…dumoins ça les cache…on compare aussi Griezmann à Ronaldo…non, non, désolé : Griezmann n’a pas la classe et le talent de Ronaldo…^^Mais force est de constater que l’engouement est là et « on s’en foot » dit « Allez les bleus! » 😉

Chronique 8 « UEFA 2016 » 07/07/2016 by -on s’en foot- : Hier il y a eu CR7 (Christiano Ronaldo), ce soir c’est AG7 (Antoine Griezmann). L’Allemagne a mieux joué mais la France a gagné, plus réaliste et plus chanceuse. Avec le capitaine Lloris exceptionnel qui est l’homme du match pour moi avec des arrêts d’anthologie. La France a joué son premier vrai match de l’Euro. La France est en finale et est favorite maintenant contre le Portugal qui nous réussit bien. Bravo encore, les cieux sont avec nous.

Chronique 7 « UEFA 2016 » 07/07/2016 by -on s’en foot- : Les Portugais ont enfin gagné un match ! Un Ronaldo au dessus de la mêlée, buteur avec un coup de tête phénoménal, et passeur décisif sur un tir passe raté que « super nani » a prolongé au fond des filets. Les Gallois n’ont pas démérité mais le réalisme n’était pas là. Ce soir, tout le monde attend le France-Allemagne…Allez les bleus lol !

Chronique 6 « UEFA 2016 » 03/07/2016 by -on s’en foot- : Les Portugais en demi sans avoir gagné un seul match dans le temps réglementaire, se qualifient sans gloire. Les Gallois de Gareth Bale sortent la Belgique, qui est au deuxième rang FIFA. L’esprit d’équipe et la hargne ont vaincu les individualités de l’équipe Belge, qui a manqué cruellement d’un leader charismatique. L’Allemagne élimine enfin l’Italie au terme d’une séance de tirs au but d’anthologie. Une belle équipe Italienne menée par un super entraîneur Antonio Conte mais qui a manqué d’audace. Et les Français ? Bah ils sont en demi en n’ayant gagné que contre de petites équipes. Ils ont rien démontré encore. Chanceux, ils rencontreront en demi une Allemagne amoindrie avec Mario Gomez forfait, Mats Hummels suspendu, Sami Khedira très probablement forfait aussi. Tout est possible donc…;-)

Chronique 5 « UEFA 2016 » 27/06/2016 by -on s’en foot- : On a trouvé plus nul que la France : l’Angleterre, éliminée par l’Islande et ses 3000 licenciés ! Après le Brexit, les anglais sortent de l’Euro de foot…ils ont été nuls mais vraiment nuls ! L’entraîneur Hogdson a démissionné aussitôt. Dans l’autre match, l’Italie a gagné facilement contre l’Espagne, et rejoint l’Allemagne et la Belgique parmis les gros. 😉

Chronique 4 « UEFA 2016 » 26/06/2016 by -on s’en foot- : Un bol d’Eire ! La France s’est qualifiée péniblement contre la petite équipe d’Irlande. On a plus l’habitude de France-Irlande en rugby qu’en football. Des joueurs n’ont encore pas tenu leur rang : Rami, Pogba notamment qui a provoqué le pénalty (il va arriver à nous faire perdre…^^). Par contre, Griezmann a assuré le coup (auteur du doublé salvateur). La France monte péniblement en puissance…mais c’est très poussif, on aura un quart de finale abordable mais après ce sera fini la rigolade…L’Allemagne a gagné 3-0 et la Belgique 4-0. Deux favoris qui assurent le spectacle et leur rang.

Chronique 3 « UEFA 2016 » 25/06/2016 by -on s’en foot- : 3 matchs soporifiques dont le Portugal-Croatie, un match haché avec aucune occasion et un Ronaldo transparent. En fait il a passé son temps à faire des UV et du coup s’est peu entraîné, d’où sa méforme…^^Pour ma part, j’ai bien fait de zapper cette journée d’Euro…j’ai préféré une soirée avec du vrai spectacle, Ohlala aux Folies Bergères. 😉

Chronique 2 « UEFA 2016 » 23/06/2016 by -on s’en foot- : On connaît depuis hier soir l’adversaire de l’équipe de France en 8ème de finale. Ce sera l’Irlande. Équipe de combattants qui aura l’honneur de venger la fameuse main de Thierry Henri qualificative pour la coupe du monde en 2010. Ce match peut s’avérer compliqué pour la France. On connaît tous le fighting Spirit irlandais. Après les Irlandais, si on passe, ce pourrait être l’Angleterre. En ce jour de vote du Brexit, imaginez rencontrer les anglais fraîchement sortis de l’Europe…un symbole…on en reparlera… Le chemin est plutôt dégagé jusqu’à la demi -finale où on rencontrerait enfin une première grande équipe Allemagne, Espagne ou Italie. C’est la dilution de l’Euro ! Lol Un euro de football construit à l’image de l’Europe…^^ On se croirait parfois en coupe de France. Mes détracteurs diront que c’est la beauté du sport, je le conçois…Pour les autres matchs, pas de grandes surprises si ce n’est le beau parcours des Islandais qualifiés pour les 8èmes. Le Portugal se qualifie miraculeusement grâce au réveil de Christiano Ronaldo. Les Suédois éliminés se sont bien battus mais Ibra n’a rien pu faire.

Chronique 1 « UEFA 2016 » 20/06/2016 by -on s’en foot- :
La France termine 1ère du groupe le plus faible de l’Euro sans convaincre.
Objectif atteint sans panache.
Victoire chanceuse dans les deux premiers matchs contre des équipes de seconde zone qui jouaient la défense. Des joueurs qui ne mouillent pas le maillot. Recadrage de DD pour Pogba notamment (pour suffisance et nonchalance).
Match nul contre la Suisse. Il y a + d’espace et les Français jouent mieux. Mais pas de but. Des erreurs techniques indignes du haut niveau. Défaut de marquage en défense. Sissoko contre même un coup franc de Payet ! ^^
Pour le 8ème de finale, ça devrait passer. Mais pour aller plus loin après, il faudra élever le niveau de jeu , cadrer les tirs et surtout courir, mouiller le maillot, se défoncer…

on senfoot