LA BEER FABRIQUE

FR
J’ai testé pour vous l’atelier « Brasseur Amateur » de la Beer Fabrique, un judicieux cadeau de ma chérie :-).

La Beer Fabrique se trouve au 6 rue Guillaume Bertrand dans le 11ème à Paris (Métro Saint-Maur Ligne 3). L’atelier se déroule le samedi ou le dimanche, j’ai été à celui du Dimanche à 11h (oui j’ai réussi à me lever lol), et dure 2 heures.

L’atelier permet une immersion dans l’univers de la bière, un univers convivial et simple (rien à voir avec celui du vin qui semble se vouloir plus élitiste).  Vous venez comme vous êtes ! Je suis du Ch’nord, et j’y ai retrouvé l’état d’esprit.

Vous apprendrez le brassage et ses différentes étapes. Ce n’est pas compliqué mais ça demande un savoir-faire certain, entre technicité et « ancestralité ». Vous serez avec un groupe d’une dizaine de personnes. Pour ma cession, l’âge des participants était assez varié (de 25 ans à 60 ans environ),  principalement des hommes (3 femmes pour 9 hommes, le monde de la bière est encore assez masculin mais les choses évoluent et c’est tant mieux). Guillaume était notre brasseur instructeur, pédagogue et très sympa.

Vous dégusterez 6 bières autour d’une planche de fromages et charcuterie. Cet apéro convivial vous permettra de poser toutes vos questions. Guillaume nous a donné des informations intéressantes et parfois surprenantes :
La bière est la boisson alcoolisée la plus ancienne au monde, elle est née avec l’agriculture.
– Les brasseurs ne sont pas obligés de stipuler la composition exacte de leur breuvage.
La bière est aphrodisiaque pour les femmes, anaphrodisiaque pour les hommes.
Le houblon (qui rentre dans la composition de certaines bières) est de la même famille que le cannabis.
La bière blanche n’est pas naturellement de couleur blanche. Ceux sont des colorants qui donnent son apparence.
-…

C’est passionnant toutes les notions qu’on appréhende. Mais je ne vous en dirai pas plus. 😉
Vous repartirez avec 4 bières, dont celle que vous avez brassée.
Vous pouvez aussi acheter leurs bières artisanales. J’ai goûté leur IPA et leur blonde, très bonnes.

Adrienout vous conseille donc cet atelier. Ah oui, seul impératif : vous devez aimer la bière !!

https://www.labeerfabrique.com/

EN

I tested for you the workshop « Amateur Brewer » of the Beer Factory, a wise gift of my darling :-).

The Beer Fabrique is located at 6 rue Guillaume Bertrand in the 11th arrondissement of Paris (Metro Saint-Maur Line 3). The workshop takes place on Saturday or Sunday, I was at the Sunday at 11am (yes I managed to get up lol), and lasts 2 hours.
The workshop allows immersion in the world of beer, a friendly and simple universe (nothing to do with the wine that seems to be more elitist). You come as you are! I am from Ch’nord, and I have found the state of mind.
You will learn the brewing and its different stages. It is not complicated but it requires a certain know-how, between technicality and « ancestrality ». You will be with a group of ten people. For my assignment, the age of the participants was quite varied (from 25 to 60 years old), mainly men (3 women for 9 men, the world of beer is still quite masculine but things change and it is so much better). Guillaume was our brewer instructor, pedagogue and very nice.

You will enjoy 6 beers around a cheese board and charcuterie. This convivial drink will allow you to ask all your questions. Guillaume gave us interesting and sometimes surprising information:
– Beer is the oldest alcoholic drink in the world, it was born with agriculture.
– Brewers are not obliged to stipulate the exact composition of their beverage.
– Beer is aphrodisiac for women, anaphrodisiac for men.
– Hops (which is part of the composition of some beers) is from the same family as cannabis.
– The white beer is not naturally white. Those are dyes that give its appearance.
-…
It is exciting all the concepts that we apprehend. But I will not tell you more. ;-)
You will leave with 4 beers, including the one you brewed.
You can also buy their craft beers. I tasted their IPA and their blonde, very good.
Adrienout thus advises you this workshop. Oh yes, only imperative: you must love beer !!

https://www.labeerfabrique.com/

 

Atelier collaboratif sur le Numérique (12/10/2015)

Cet atelier est organisé par le Digital Society Forum. C’est un cercle initié par Orange. Il est composé d’acteurs venant de divers horizons : chercheurs, économistes, ingénieurs,…et dirigé et animé par un collaborateur d’Orange. Il a une plateforme internet dédiée : www.digital-society-forum.orange.com

On a été convoqué en début de soirée dans une ancienne église dans le 8ème arrondissement de Paris. Un lieu avec une atmosphère magistrale. Une belle acoustique. Une magnifique bibliothèque au fond d’une grande salle dans laquelle sont installées une vingtaine de tables avec un PC portable, en réseau avec les autres PC, des stylos et des feuilles blanches, marquant ainsi la note studieuse de la soirée.

Le but de mon article est de vous présenter le déroulement de cet atelier (ceci vous incitera peut-être à y participer…). Je ne vous raconterai pas ce qui en est ressorti ; ce sera synthétisé sur leur site internet (site qui permettra le cas échéant de vous inscrire aux futurs ateliers qui ont lieu à Paris mais aussi en Région et même à l’étranger). Je lancerai rapidement quelques mots clefs pour vous donner une petite idée des réflexions (voir à la fin de l’article le jeté d’idées).

On est accueilli sur liste (l’inscription est préférable) mais sachez qu’on peut venir sans être inscrit (et vous pouvez venir avec un ami ). Un badge est donné. Avant de commencer, on peut boire un café, thé, eau ou jus de fruits et mangé quelques gâteaux secs. On forme des tables de 5, 6 personnes.

Pour commencer, l’organisateur et 4 intervenants (ce soir là, un publicitaire, un ergonome, un psychologue et un professeur) prennent la parole pour présenter le sujet et le déroulement de l’atelier. L’objet est « L’attention à l’heure du numérique : une ressource sous pression ? ».  

Il y aura deux étapes dans la réflexion.  

La première, qui durera  30 mns,  consistera à déterminer trois items qui identifient les changements du numérique sur notre attention. Chaque table notera sur le PC ses idées de façon concise. Au signal musical, on posera les stylos et chaque table donnera à l’oral au coordinateur son item le plus important qui sera ainsi retranscrit à l’écran (cf photo).

Entre les 2 « tours », on est invité à changer de table pour recomposer de nouveaux groupes.

La deuxième, qui durera 40 mns, consistera à choisir un des items qui a été retenu, et de proposer  3 actions pour contrer ou parfaire cette influence et de désigner les acteurs concernés. Chaque table note sur le PC ses idées. Pour conclure, deux des quatre intervenants, qui se seront baladés de table en table, feront une synthèse orale.

Le tout sera enregistré et fera l’objet d’un article sur leur site internet.

Orange a invité une dessinatrice qui, tout au long de la soirée, illustrera les débats de dessins très sympas (cf photo ), qui seront exposés dans la salle de réception. Un clown animera aussi la soirée avec des pitreries trop drôles. A la fin, on sera convié à un buffet excellent (cf photo).

En guise de conclusion, j’ai passé une très bonne soirée avec des personnes venant de différents univers, avec chacune leur expérience. L’atelier a été très bien organisé et s’est déroulé dans une atmosphère studieuse et ludique. Le travail collaboratif est à la mode : co-working, incubateur d’entreprises, crowdfunding, événement participatif,…

Je remercie Lili pour sa compagnie agréable lors de cette soirée.

Jeté d’idées : attention, numérique, abondance informationnelle, multi-tasking, droit à la déconnection dans les entreprises, informatique diffuse, dispersion, infobésité, abrutissement, zapping, mécanisme, publicité.

aaa02

aaa03 aaa01

Gustave avec Jacques Weber au théâtre de l’Atelier

Soirée théâtre. J’ai été voir le grand et massif Jacques Weber qui a été excellent niveau éloquence. On se régale aussi par le très bon texte, librement inspiré de la correspondance de Gustave Flaubert. Il tient la scène de façon magistrale durant 1h30. Impressionnant ! Le rôle du domestique joué par Philippe Dupont est aussi assez singulier puisqu’il ne dit qu’un seul mot « abricot » alors qu’il est toujours pratiquement sur scène durant la pièce. Seul point négatif de cette soirée, le théâtre, on y est mal installé et on a eu chaud. 😦

sans-titre (14)