Mon palmarès des faits marquants 2017

retro 2017

FR

Mon palmarès des faits marquants 2017 :

6 Mars 2017 : La Corée du Nord entame sa campagne 2017 d’essais balistiques et nucléaires. Pyongyang, le président Nord-Coréen, provoque Trump, qui réplique début 2018 « Mon bouton nucléaire est beaucoup plus gros ». Le début d’une nouvelle guerre froide ?

29 Mars 2017 : Le Royaume-Uni dit adieu à l’Europe. Theresa May signe la lettre officielle signifiant l’intention de son pays de quitter l’Union. Les négociations peuvent commencer.

14 Mai 2017 : Emmanuel Macron est élu président de la République. Au delà du sacre du plus jeune président français (39 ans), ces élections 2017 sont marquées par l’affaire Fillon (Penelopegate, Penelope Fillon rémunérée par des fonds publics et surtout sans réel travail derrière (emploi fictif) ) et le PS au fond des abîmes (le parti se disloquera avec notamment Emmanuel Valls qui retournera sa veste pour tenter de rejoindre le camp Macron). Les Français en ont marre des politiciens véreux et le font savoir en n’allant pas aux urnes, signant une abstention record.

1 Juin 2017 : Le président Donald Trump annonce une sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Macron détournera le slogan de Trump  » Make America great again » (redonner sa grandeur à l’Amérique) en « Make our planet great again » (redonner sa grandeur à la planète).

6 Septembre 2017 : L’ouragan Irma dévaste les caraïbes (Saint-Martin et Saint-Barthélemy entre autres). De nombreux morts et des dégâts matériels considérables.

1 Octobre 2017 : Tuerie de Las Vegas. Lors d’un festival de musique country, Stephen Paddock, millionnaire, tire du haut de son hôtel (32 ème étage) sur la foule, faisant 59 morts. Jusqu’à ce jour, rien n’a pu expliquer ce geste.

1 Octobre 2017 : Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne (succès des indépendantistes) marque une crise politique en Espagne. Madrid ne reconnaît pas ce vote. Le leader catalan Puigdemont fuit en Belgique.

5 Octobre 2017 : Affaire Weinstein. Deux actrices, Ashley Judd et Rose McGowan, racontent, dans le New York Times, avoir été victimes d’agressions ou de harcèlement sexuel de la part de Harvey Weinstein, producteur célèbre d’Hollywood. Cet article va délier toutes les langues et ce « gros porc » de Weinstein sera dénoncé par de très nombreuses actrices. Et le hashtag #balancetonporc est né. Pour réussir à Hollywood, il faut coucher. Weinstein n’est pas le seul prédateur; Kevin Spacey, James Toback,…rasent les murs aussi.

5 Décembre 2017 : Mort de Johnny Hallyday, l’idole des jeunes. Une foule énorme sera présente pour l’hommage populaire. Jean D’Ormesson nous quitte aussi le même jour.

EN

My list of highlights 2017:
March 6, 2017: North Korea begins its 2017 ballistic and nuclear test campaign. Pyongyang, the North Korean president, provokes Trump, who replies early 2018 « My nuclear button is much bigger ». The beginning of a new cold war?
March 29, 2017: The UK says goodbye to Europe. Theresa May signs the official letter signifying her country’s intention to leave the Union. Negotiations can begin.
May 14, 2017: Emmanuel Macron is elected President of the Republic. Beyond the coronation of the youngest French president (39 years), the 2017 elections are marked by the Fillon case (Penelopegate, Penelope Fillon remunerated by public funds and especially without real work behind (fictitious job)) and the PS at bottom abyss (the party will dislocate with including Emmanuel Valls who will return his jacket to try to join the Macron camp). The French are fed up with crooked politicians and let it know by not going to the polls, signing a record abstention.
June 1, 2017: President Donald Trump announces an exit from the United States of the Paris agreement on climate. Macron will turn Trump’s slogan « Make America great again » into « Make our planet great again ».
September 6, 2017: Hurricane Irma devastates the Caribbean (Saint-Martin and Saint-Barthélemy among others). Many deaths and considerable material damage.
October 1, 2017: Slaughter of Las Vegas. At a country music festival, millionaire Stephen Paddock pulls from the top of his hotel (32nd floor) on the crowd, killing 59 people. Until today, nothing could explain this gesture.
October 1, 2017: The referendum on the independence of Catalonia (success of the separatists) marks a political crisis in Spain. Madrid does not recognize this vote. The Catalan leader Puigdemont flees in Belgium.
October 5, 2017: Weinstein case. Two actresses, Ashley Judd and Rose McGowan, report in the New York Times that they have been victims of assault or sexual harassment by Harvey Weinstein, a famous Hollywood producer. This article will untie all languages ​​and this « big pig » of Weinstein will be denounced by many actresses. To succeed in Hollywood, you have to sleep. Weinstein is not the only predator; Kevin Spacey, James Toback, … shave the walls too.
December 5, 2017: Death of Johnny Hallyday, the youth idol. A huge crowd will be present for the popular tribute. Jean D’Ormesson also leaves us the same day.

 

 

 

Brexit made in France

frexit

FR

Aura-t-on le droit en 2017 à un Brexit made in France ? En 2005, il y a déjà eu un « non » à la Constitution Européenne, et ce « non » ne fut pas entendu par la classe (la crasse, je dirai plutôt) politique, qui continua à construire l’Europe en dépit du bon sens : des règles, des normes, des contraintes,…pas de leadership, pas de protection de notre marché contrairement aux autres puissances mondiales. Tout cela a conduit à une économie européenne fragilisée. La France a payé très cher ces errances énarquistes. Quand les politiques n’écoutent pas le peuple, surtout après un référendum, le pays va droit dans le mur : de plus en plus de chômeurs, de plus en plus de fumistes, de plus en plus de délinquants, de moins en moins de justice, de moins en moins d’égalité, de liberté et de fraternité. La devise de la République est bafouée par tous nos politiques , de droite comme de gauche. Les récents scandales (Penelope Gate pour ne citer que le plus célèbre) démontrent la conscience véreuse et cupide de ses « animaux politiques » pour reprendre les termes d’Aristote. Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg…Les politiques sont tous pourris pour 76% des Français en 2013…(je n’ai pas trouvé de sondage en 2017, mais on dépasserait certainement ce chiffre). Ce serait quoi alors le Frexit ? Marine Lepen au pouvoir ? non, impossible, je ne sais même pas si elle sera au second tour car avec les sondages…Le rejet de la classe politique pourrait se faire non pas avec un vote blond mais avec un vote blanc. On a les politiques qu’on mérite. Je pense qu’il est temps de redistribuer les cartes et de reconstruire sur des bases saines. Quand une maison est pourrie / malsaine de l’intérieur, que ses fondations sont « breloquantes », mieux vaut détruire et reconstruire.

EN

Will we have the right in 2017 to a Brexit made in France? In 2005, there was already a « no » to the European Constitution, and this « no » was not heard by the (politically crass, I would say) class, which continued to build Europe in spite of the good Meaning: rules, standards, constraints, … no leadership, no protection of our market unlike the other world powers. All this has led to a fragile European economy. France has paid dearly for these enar- quistic wanderings. When politicians do not listen to the people, especially after a referendum, the country goes straight to the wall: more and more unemployed, more and more fumigators, more and more offenders, less and less justice , Less and less equality, freedom and fraternity. The motto of the Republic is flouted by all our policies, right and left. The recent scandals (Penelope Gate to cite only the most famous) demonstrate the treacherous and greedy consciousness of his « political animals » in the words of Aristotle. And this is only the tip of the iceberg … Policies are all rotten for 76% of the French in 2013 … (I did not find a poll in 2017, but we would certainly exceed this figure) . What would be the Frexit then? Marine Lepen in power? I do not even know if it will be in the second round because with the polls … The rejection of the political class could be done not with a blond vote but with a white vote. We have the policies we deserve. I think it’s time to redistribute the cards and rebuild on a sound basis. When a house is rotten / unhealthy from the inside, its foundations are « breaking », better destroy and rebuild.

Bonne année 2017

img_6736

FR

Une bonne année 2017, année de la soif (avec modération ou pas ^^).

Soif d’Aimer, Soif d’Apprendre, Soif de Découvrir, Soif de Partager, Soif de Vivre. C’est tout ce que je vous souhaite pour 2017.

2016 ( 2016 ) année de la joie ? Pour moi une très bonne année en tout cas et pour vous ?

Le Brexit et l’élection de Trump auront été pour moi les deux symboles de 2016. Pour le premier, rejet d’une Europe sans leadership. Pour le second, rejet d’une classe politique des apparences.

Un grand merci à tous mes lecteurs 2016 du monde entier  : France, Etats-Unis, Belgique, Suisse, Italie, Canada, Royaume-Uni, Allemagne, République Tchèque, Maroc, Algérie, Espagne, La Réunion, Cameroun, Guadeloupe, Roumanie, Martinique, Tunisie, Sénégal, Russie, Mexique, Corée du Sud, Norvège, Turquie, Irlande, Portugal, Polynésie Française, Argentine, Pérou, Haïti, Philippes, Maurice, Brésil, Thaïlande, Israël, Côte d’Ivoire, Liban, Chili, Azerbaïdjan, Emirats Arabes Unis, Indonésie, Burkina Faso, Congo Brazzaville, Mauritanie, Australie, Luxembourg, Pologne, Danemark, Togo, Burundi, Inde, Gabon, Hongrie, Saint-Pierre-et-Miquelon, Cuba, Madagascar, Pays-Bas, Guyane Française, Autriche et Monaco. Je ne pense avoir oublié personne. 🙂 J’essaierai en 2017 de trouver encore des idées originales d’articles pour vous tous.

A bientôt et bonne lecture en 2017. Peace and Love.

EN

A good year 2017, year of thirst (with moderation or not ^^).
Thirst for Love, Thirst for Learning, Thirst for Discover, Thirst for Share, Thirst for Living. That is all I wish for 2017.
2016 (2016) year of joy? For me a very good year anyway and for you?
The Brexit and the election of Trump will have been for me the two symbols of 2016. For the first, rejection of a Europe without leadership. For the second, rejection of a political class of appearances.
Many thanks to all my readers 2016 from all over the world: France, United States, Belgium, Switzerland, Italy, Canada, United Kingdom, Germany, Czech Republic, Morocco, Algeria, Reunion, Cameroon, Guadeloupe, Martinique, Tunisia, Senegal, Russia, Mexico, South Korea, Norway, Turkey, Ireland, Portugal, French Polynesia, Argentina, Peru, Haiti, Philippi, Mauritius, Azerbaijan, the United Arab Emirates, Indonesia, Burkina Faso, Congo Brazzaville, Mauritania, Australia, Luxembourg, Poland, Denmark, Togo, Burundi, India, Gabon, Hungary, Saint Pierre and Miquelon, Cuba, Madagascar, French Guiana, Austria and Monaco. I do not think I’ve forgotten anyone. 🙂 I will try in 2017 to find original ideas of articles for all of you.
See you soon and enjoy reading in 2017. Peace and Love.

Brexit bis…Trump

FR

L’élection de Trump est-elle un Brexit bis ?

La tendance serait-elle à élever des murs ? En référence au mur que Trump veut ériger entre les Etats-Unis et le Mexique, qui, plus est, financé à 100% par ce dernier. Non, mais croyez-vous à cette possibilité ? Des idées choc pour gagner une élection, c’est plutôt ça Trump. Faire de la politique comme on fait de la publicité. Il a su convaincre les classes populaires, devenues majoritaires, suite à la chute inéluctable de la classe moyenne, résultat de deux mandats Obama ! Oui, on peut même dire que  Trump est passé grâce à Obama, qui a accentué les inégalités aux Etats-Unis ( et qui a aussi abusé de protectionnisme en multipliant les mesures de protection commerciale pour défendre le Made in USA, idée reprise par Trump)…Alors quand on entend les spécialistes politiques, experts en économie, qui prédisaient une belle victoire de Hillary Clinton, parler du protectionnisme exacerbé de Trump, de qui se « fout-on » ? La dizaine de Milliards payée par la BNP PARIBAS aux Etats-Unis, c’est le contribuable Français qui paie tout ça, donc dites « Merci » à Obama. En période de crise, les peuples se replient sur eux-mêmes, c’est ce qui s’est passé avec l’élection de Trump. Marre aussi de l' »etablishment », les populistes chassent les « intellectuels ». A force de promettre et de ne pas faire, les partis politiques traditionnels se tirent une balle dans le pied. La France qui a dit « NON »au Traité européen en 2005 qui fut quand même adopté…le Brexit de l’Angleterre, et maintenant les Etats-Unis. Les politiciens n’ont pas fait leur job et on voit donc éclore/décoller des partis populistes, extrémistes. En France, le problème n’est pas le FN mais plutôt les autres partis qui magouillent, mentent avec des promesses électorales, trichent,…sous couvert d’une institution uniforme (ENA, X, Sciences Po,…). Ne parle-t-on pas  de la richesse de la diversité de l’espèce naturelle ? Pourquoi  ne pourrait-on pas avoir la même chose en Politique ? des vieux, des jeunes, des diplômés de divers horizons, des non-diplômés, des blancs, des noirs,….Trump est le résultat d’un phénomène de protestation suite au déclassement de la classe moyenne. C’est humain.

« Surprise, stupeur,… » disent les Instituts de sondage, ces grands donneurs de leçon…A force de nous bourrer le crâne qu’Hillary Clinton gagnerait…on y a cru^^. Et que penser des millions de dollars dépensés pour sa fête qui n’aura pas lieu…même Trump était persuadé de ne pas gagner^^. De Trump toi, ta vie ne sera pas plus difficile avec Trump mais elle peut l’être avec le politique qui sera élu en 2017. Avec Trump, ce sera du « business friendly », les américains sont pragmatiques. Ils vont ou pas augmenter le protectionnisme;  à nous, à l’Europe de lui rendre la pareil. L’ère de la naïveté et de la faiblesse doit s’arrêter.

« Hollande a-t-il ouvert sa gueule ? » Lui qui, en privé, a toujours vivement critiqué Trump. Bref, on a les dirigeants qu’on mérite. Réveillez vous en 2017, si pas de candidat valable, un vote blanc massif au premier tour sera le meilleur moyen de vous exprimer…

EN

Is the election of Trump a Brexit bis?

Would the tendency be to raise walls? In reference to the wall that Trump wants to erect between the United States and Mexico, which, moreover, is 100% financed by the latter. No, but do you believe in that possibility? Shocking ideas to win an election, that’s Trump. Make politics as advertised. He succeeded in convincing the popular classes, which became the majority, following the inevitable fall of the middle class, the result of two mandates Obama! Yes, we can even say that Trump went through thanks to Obama, who accentuated the inequalities in the United States (and which too abused protectionism by multiplying trade protection measures to defend the Made in USA, an idea taken up by Trump ) … So when we hear the political experts, experts in economics, who predicted a beautiful victory of Hillary Clinton, talk about Trump’s exaggerated protectionism, who do they mock?The Ten Billion paid by the BNP PARIBAS in the United States, it is the French taxpayer who pays all this, so say « Thank you » to Obama. In times of crisis, the peoples are falling back on themselves, this is what happened with the election of Trump. Tired of the « etablishment », the populists chase the « intellectuals ». By dint of promising and not doing, the traditional political parties shoot themselves in the foot. France, which said « NO » to the European Treaty in 2005 which was nevertheless adopted … the Brexit of England, and now the United States. Politicians have not done their job and we see hatred / take off populist, extremist parties. In France, the problem is not the FN but rather the other parties that scam, lie with electoral promises, cheat, … under the guise of a uniform institution (ENA, X, Sciences Po, …). Are we not talking about the richness of the diversity of the natural species? Why could not we have the same thing in Politics? Old people, young people, graduates from various backgrounds, non-graduates, whites, blacks, … Trump is the result of a phenomenon of protest following the downgrading of the middle class. It’s human.

« Surprise, stupor, … » said the Institutes of sounding, these great donors of lesson … By dint of stuffing us the skull that Hillary Clinton would gain … it was believed ^ ^. And what about the millions of dollars spent on his party that will not happen … even Trump was persuaded not to win ^^. From Trump you, your life will not be more difficult with Trump but it can be with the politics that will be elected in 2017. With Trump, it will be of the « business friendly », the Americans are pragmatic. They will or will not increase protectionism; To us, to Europe to return the like. The era of naivety and weakness must stop.
« Hollande opened his mouth? » He who, in private, always strongly criticized Trump. In short, we have the leaders we deserve. Wake up in 2017, if no valid candidate, a massive white vote in the first round will be the best way to express yourself …

 

Brexit…or…Break Sit ?

brexit

FR

Qui l’eut cru ! Non, ce n’est pas de l’humour anglais. Les Britanniques ont bien dit un grand OUI au Brexit. Les marchés financiers, les instituts de sondage se sont bien plantés (le Non était donné largement gagnant). La réalité du terrain a été autre.

Londres, le cœur financier et économique du Royaume-Uni a voté largement pour le maintien dans l’UE, contrairement à la province anglaise, province conservatrice, souffrante de la pauvreté et inquiète face à l’immigration. Même topo pour le Pays de Galles et Cardiff. Pour faire simple, les « riches et instruits » de la capitale ont voté « pour » le maintien de l’UE et les « pauvres et incultes » de la province, « contre ». Pour les autres nations ou région, l’Ecosse, l’Irlande du Nord et Gibraltar (enclave britannique  en Espagne) , le maintien dans l’UE fut plébiscité.

Comment on en est arrivé là ?

Le Royaume-Uni a toujours eu un pied en dehors de l’UE : il a conservé sa monnaie déjà, non ?

La campagne a aussi été menée de façon agressive par les partisans du NON, appuyée par les médias et tabloïds, campagne durant laquelle il s’est raconté tout et n’importe quoi…signe d’un système politique à bout de souffle…

N’y avait-il pas eu aussi, il y a plus de 10 ans, le « Frexit »  ?…souvenez-vous du large rejet des Français par référendum pour le traité constitutionnel européen, traité qui fut quand même ratifié en 2007 par Nicolas Sarkozy ! Ceci a marqué véritablement un point de fracture entre élite et peuple et n’a fait qu’aggraver la montée du rejet européen.

Une Europe construite en dépit du bon sens…a aussi contribué au Brexit. Les technocrates européens ont récolté ce qu’ils ont semé.

Brexit on dit, je dirai « Break Sit » pour être porteur d’espoir. L’Europe doit faire une pause (Break) et s’asseoir (Sit) et réfléchir sur ce qu’elle doit être…


EN

Who would’ve believed that ! No, it is not of English humor. The British did say a big YES to Brexit. Financial markets, pollsters were well planted (it was not given widely winner). The reality on the ground was different.
London, the financial and economic heart of the UK voted largely for the maintenance in the EU, unlike the English province, conservative province, suffering from poverty and anxious to immigration. Same story for Wales and Cardiff. Basically, the « rich and educated » of the capital voted « for » the continuation of the EU and the « poor and uneducated » of the province, « against. » For other nations or regions, Scotland, Northern Ireland and Gibraltar (British enclave in Spain), maintaining the EU was acclaimed.
How did we get here?
The UK has always had one foot outside the EU: it has kept its currency already, right?
The campaign has also been aggressively pursued by the supporters of the NO, supported by the media and tabloids campaign in which he was told everything and anything … sign of a political system out of breath …
Was there not also been there over 10 years, the « Frexit »? … Remember the broad rejection by French referendum on the European constitutional treaty, treaty was still ratified in 2007 by Nicolas Sarkozy! This has truly marked a fracture point between elite and people and has exacerbated the rise of European rejection.
A Europe built in defiance of common sense … also contributed to Brexit. European technocrats have reaped what they sowed

Brexit they say, I will say « Sit Break » to be hopeful. Europe must take a break (Break) and sit (Sit) and think about what it should be …