Prague, la Belle d’Europe Centrale

FR

Pourquoi Prague est une destination touristique autant prisée des Français ? On va y aller pour se faire son propre avis.

Départ le dimanche 30 octobre en fin d’après-midi pour un retour le mercredi 2 novembre en fin de soirée avec Transavia. Suffisamment pris à l’avance, le billet est bon marché. Une carte d’identité valable suffira pour les modalités d’entrée sur le territoire.

Pour l’hôtel, bien situé, pas en plein centre-ville mais sur un métro et un tramway. Prix très abordable.

On peut donc se rendre à Prague pour un budget raisonnable.

A Prague, monnaie locale faute d’Euro. 1  euro = 27 couronnes tchèques. Si vous arrivez comme moi le soir, le premier jour, et que vous voulez éviter une commission bancaire (retrait CB à l’aéroport), changez 50 € en France puis vous ferez le reste sur place. Ne faites pas de change à l’aéroport, le taux est plus que ridicule…En règle générale, il est préférable de payer en monnaie locale ou en CB directement. Dans beaucoup de commerces, vous pouvez payer en euro mais la conversion n’est pas avantageuse. L’alcool local (le Becherovka),  vous pourrez l’acheter à l’aéroport (souvent en promo).

Avant de partir, pour les amateurs, je vous conseille de réserver une place à l’Opéra. Passez par le site http://www.narodni-divadlo.cz/en en direct. Les prix sont abordables encore une fois. Si vous passez par une agence, vous paierez le double voire plus.

Pour les transports, prenez une carte 3 jours (3 vrais jours à partir de la première validation) pour à peine 11 €, il y a un guichet à l’aéroport. Avec cette carte, vous pourrez prendre un bus (le 100 ou le 119) à l’aéroport pour rejoindre ensuite un métro. Les transports en commun sont très faciles à utiliser avec cette carte. Le métro est récent et spacieux au niveau des quais, et c’est propre, oui,  même très propre par rapport au métro parisien.

A l’aéroport, il y a des plans de Prague. N’hésitez pas à en prendre un. Pour rejoindre votre hôtel facilement, je vous conseille de regarder le chemin sur google map avant votre départ.

Maintenant que vous êtes bien renseignés côté pratique, passons à la ville en elle-même et ses bons côtés.

Ce qui m’a le plus marqué à Prague, c’est son château, érigé sur la colline de Hradčany, qui domine la vieille ville. C’est le monument historique le plus important de République tchèque, siège du pouvoir politique et religieux depuis le IXè siècle. Il est composé d’un très vaste ensemble de palais, d’églises, de cours et jardins (attention les jardins sont ouverts uniquement en saison estivale, de début avril à fin octobre, je n’ai pas pu les visiter car j’ai fait la visite du château le 1er novembre, eh oui à un jour près, on a loupé cette visite). Le château lui-même est la résidence officielle du président tchèque. Les édifices religieux sont de première importance : l’actuelle cathédrale Saint-Guy est le siège de l’archevêché de Prague, et abrite de très nombreux trésors artistiques et religieux, et la basilique Saint-George, nécropole de plusieurs souverains přemyslides, est l’un des plus beaux monuments romans de Prague. Sur ce site, vous vous baladerez dans la ruelle d’or composée de petites maisons colorées qui abritent des boutiques au RDC (attention à la tête, les hauteurs de porte d’entrée dépassent pas les 1m50 pour certaines ^^) et un musée à l’étage avec une collection impressionnante d’armures.

Après le château, le deuxième incontournable est le pont Charles. Construit à l’époque gothique, il fut par la suite orné d’une galerie unique de sculptures, représentant chacune des figures importantes de l’histoire de la République Tchèque ; véritable haie d’honneur triomphale reliant symboliquement les deux rives de la ville. C’est le rendez-vous des touristes ! Musiciens et marchands de souvenirs tout du long du pont.

Troisième symbole de la ville, la maison dansante, surnommée « Ginger et Fred » en raison de sa vague ressemblance avec deux danseurs, a été construite en 1996 et symbolise la partie « architecture contemporaine de Prague.  Moderne et Design, cet immeuble abrite un restaurant-bar à son dernier étage, où on pourra y faire une petite pause pour boire un verre de vin ou une bonne bière.

La bière est « the boisson » de la République Tchèque. Moins chère que l’eau ! Une pinte vous coûtera entre 1.5 et 2 euros. Elle est vraiment bonne comparée à nos bières classiques (Kronembourg, Heineken,…).  A consommer avec ou sans modération selon chacun. La cuisine tchèque n’est pas forcément réputée et j’avais un apriori au départ à la goûter. Mais je me suis décidé et finalement j’ai été agréablement surpris : potages, goulasch, jarret de porc, knedliky (en accompagnement, une sorte de pain coupé en rondelles, aux pommes de terre, lard même fruits),…Allez dans un restaurant traditionnel fréquenté par des locaux pour gouter à cette cuisine, ce sera moins cher et surtout plus authentique. Prenez dans la rue un trdelnik, petit rouleau de pâte cuite au feu de bois, parfumé au sucre et à la cannelle à l’origine, mais qui se décline à tous les goûts maintenant.

On se sent bien à Prague : sentiment de sécurité, espace vert, propreté de la ville, peu de marginaux/clochards…la place est nette.

Vous pourrez continuer la visite par la vieille ville et son horloge astronomique (ne pas louper le spectacle à chaque heure), le quartier juif, son cimetière impressionnant à l’ambiance médiévale et ses immeubles majestueux,  la réplique de la « Tour Eiffel » ( y monter pour le point de vue). Une pause thé au café Savoy. Beaucoup de bars authentiques à l’ambiance boisée. L’opéra est aussi une belle expérience riche en émotions, j’ai pu voir la Traviata et ce fut exceptionnel. J’ai pas testé les night clubs…ce sera pour une prochaine fois ? ^^ Certainement au printemps été pour pouvoir profiter aussi d’autres loisirs…

EN

Why Prague is a popular tourist destination for French people? We will go there to make his own opinion.
Departure Sunday, October 30 late afternoon for a return on Wednesday, November 2 late in the evening with Transavia. Sufficiently taken in advance, the ticket is cheap. A valid identity card will suffice for the conditions of entry into the territory.
For the hotel, good location, not in the city center but on a metro and a tram. Very affordable price.
So we can go to Prague for a reasonable budget.
In Prague, local currency for lack of Euro. 1 euro = 27 Czech crowns. If you arrive like me in the evening, the first day, and you want to avoid a bank commission (withdrawal CB at the airport), change 50 € in France then you will do the rest on the spot. Do not make changes at the airport, the rate is more than ridiculous … Generally, it is better to pay in local currency or CB directly. In many shops, you can pay in euros but the conversion is not advantageous. Local alcohol (Becherovka), you can buy it at the airport (often on sale).
Before leaving, for amateurs, I advise you to reserve a place at the Opera. Go through the website http://www.narodni-divadlo.cz/en. Prices are affordable again. If you go through an agency, you will pay double or more.

For transport, take a card 3 days (3 days from the first validation) for just € 11, there is an ATM at the airport. With this card, you can take a bus (100 or 119) to the airport and then to a subway. Public transport is very easy to use with this map. The subway is new and spacious at the docks, and it’s clean, yes, even very clean compared to the Paris metro.
At the airport, there are plans of Prague. Do not hesitate to take one. To reach your hotel easily, I advise you to look at the path on google map before your departure.
Now that you are well informed on the practical side, let’s move on to the city itself and its good sides.
What impressed me most about Prague was its castle, erected on the hill of Hradčany, which dominates the old town. It is the most important historical monument in the Czech Republic, seat of political and religious power since the 9th century. It consists of a very large complex of palaces, churches, courtyards and gardens (be careful the gardens are open only in the summer season, from the beginning of April to the end of October, I could not visit them because I visit the castle on November 1, yes to a day, we missed this visit). The castle itself is the official residence of the Czech president. The religious buildings are of primary importance: the current Cathedral Saint-Guy is the seat of the archdiocese of Prague, and is home to many artistic and religious treasures, and the Basilica of St. George, necropolis of several přemyslides sovereigns, is one of the most beautiful Romanesque monuments in Prague. On this site, you will stroll in the golden lane made up of small colored houses which shelter shops on the ground floor (pay attention to the head, the heights of door of entrance do not exceed 1m50 for some ^ ^) and a museum in upstairs with an impressive collection of armor.
After the castle, the second must-see is Charles Bridge. Built in the Gothic period, it was later adorned with a unique gallery of sculptures, each representing important figures in the history of the Czech Republic; a real triumphal hedge of honor symbolically connecting the two shores of the city. It’s the rendez-vous of tourists! Musicians and souvenir merchants all along the bridge.

Third symbol of the city, the dancing house, nicknamed « Ginger and Fred » because of its vague resemblance to two dancers, was built in 1996 and symbolizes the « contemporary architecture of Prague. » Modern and Design, this building houses a restaurant -bar on the top floor, where you can take a break for a glass of wine or a good beer.
Beer is « the drink » of the Czech Republic. Less expensive than water! A pint will cost you between 1.5 and 2 euros. It is really good compared to our classic beers (Kronembourg, Heineken, …). To consume with or without moderation according to each one. Czech cuisine is not necessarily famous and I had a priori to taste it. But I decided and finally I was pleasantly surprised: soups, goulash, pork shank, knedliky (as a side dish, a kind of bread cut into slices, potatoes, bacon even fruit), … Go to a traditional restaurant frequented by locals to taste this cuisine, it will be cheaper and above all more authentic. Take on the street a trdelnik, a small roll of wood-fired dough, originally flavored with sugar and cinnamon, but which is available to all tastes now.
It feels good in Prague: feeling of security, green space, cleanliness of the city, few marginal / tramps … the place is clear.
You can continue the visit by the old town and its astronomical clock (do not miss the show every hour), the Jewish quarter, its impressive cemetery with a medieval atmosphere and its majestic buildings, the replica of the « Eiffel Tower » ( go up there for the point of view). A tea break at the Savoy café. Many authentic bars with a woody atmosphere. The opera is also a beautiful experience rich in emotions, I could see the Traviata and it was exceptional. I have not tested the night clubs … it will be for next time? ^^ Certainly in the spring summer to be able to enjoy also other leisures …

 

Chantilly Arts & Elégance

FR

Ce dimanche 4 Septembre, j’étais invité par la maison de champagne Charles Heidsieck au concours d’Arts & Elégance de Richard Mille, l’horloger de l’extrême. C’est la troisième édition de cette manifestation. J’avais lu un article dessus sur un magazine de montres de luxe et je rêvais d’y participer. Quand j’ai appris le Vendredi que j’étais sur la liste des invités, j’étais fou de joie et très excité et impatient d’y aller…

« Dress code chic et élégant » : je sors le nœud de papillon et le chapeau, ma copine, une jolie tenue blanche. On part pour Chantilly, de la célèbre cité high tech du joyeux André Santini. 100 kms à parcourir au bord ma belle italienne noire, gros moteur rugissant, cuir fauve, volant et levier de vitesse en bois rare. Le ton est donné de suite sur l’autoroute A1, une sublime Rolls Royce blanche est en panne sur la bande d’arrêt d’urgence. Mince, ce riche propriétaire britannique ne sera pas des nôtres…du moins sa voiture. Chantilly réunit les plus belles voitures du monde, qui appartiennent en majeur partie à des passionnés, qui les expose le temps d’un week-end dans cet écrin du fameux Château de Chantilly. Avant d’arriver, je me retrouve derrière une Ferrari et je me stationne sur une immense pelouse, garnie de très beaux véhicules de toutes les époques. Ah oui, on est dans un autre monde…

On prend le petit train pour rejoindre l’entrée VIP, où nous attend l’ambassadrice des champagnes Charles Heidsieck. Elle nous remet le coffret comprenant les entrées (bracelet avec écusson) et le carton d’invitation pour le panier picnic. On y est !

Bonhams, célèbre maison de vente aux enchères, est représentée à l’entrée : une Jaguar break très spéciale et très rare, et la mythique R5 Turbo 2, entre autres, apparaissent comme par magie devant vous, sympa pour attaquer la visite du domaine, les papilles oculaires sont réveillées..

Le programme est terrible ! Et on s’y attèle de suite. Concours des Concept-cars à 11h : les voitures défilent autour de la rotonde du château. Un mannequin habillé d’un grand couturier accompagne chaque voiture. C’est l’élégance ultime. Deux voitures sortent du lot : la Citroën DS E-Tense 100% électrique taillée en vives arrêtes et dépourvue de lunette arrière (utilisant la technologie de rétro-vision qui est en cours d’homologation), un concentré de technologie. Et la Mercedes Maybach vision 6 avec son interminable capot, toute en rondeur, des roues immenses, le tout d’une couleur rouge typée chic et télécommandée en plus. Denis Brogniart présente le show, c’est magnifique et intense. La DS E-Tense remportera d’ailleurs ce concours. L’autre vedette de la journée sera l’Alfa-Roméo 8C  2900B Lungo Berlinetta, lauréate du Concours d’Etat, une beauté plus discrète et classique d’une autre époque.

Après ce concours, on a été récupérer notre panier en osier. Une petite averse nous a à peine mouillés car on était protégé par les gigantesques et majestueux arbres du parc. On s’est installé sur la grande table des invités et on a dégusté un fabuleux picnic accompagné d’un Bordeaux grand Cru classé et de champagne brut et rosé Charles Heidsieck parfait.

On a contemplé ensuite tout l’après-midi les voitures plus belles les unes que les autres, de toutes les époques, du monde entier,  et en parfait état de marche. Des voitures de luxe, des voitures de courses, des F1, des voitures de rallye,…bref tout y passe et on en prend plein les mirettes et l’ouïe aussi n’est pas oubliée… On a entendu les ronronnements des gros V8 américains, les V12 des Ferrari, de vieux moteurs un cylindre, …On a discuté aussi avec les passionnés, fait de la calèche, du bateau. Hélas pas de montgolfière car trop venteux ce jour-là. La garde Républicaine était là aussi à cheval. Le cadre est dantesque en pleine nature, forêt. Hélas, vers 17h, les propriétaires commencent à partir, ça sent la fin. Mais encore une fois l’espace d’un instant, je me crois à une autre époque quand une voiture de 1905 passe à côté de moi…géniale cette ambiance !

L’année prochaine, j’espère y être…et encore merci à Charles Heidsieck.

EN

This Sunday, September 4, I was invited by the house of champagne Charles Heidsieck in the competition of Arts & Elegance Richard Mille, the watchmaker of the extreme. This is the third edition of this event. I had read an article on it on a luxury watch magazine and I dreamed of participating. When I learned on Friday that I was on the guest list, I was mad with joy and very excited and eager to go …
« Dress code chic and elegant »: I go out the knot of butterfly and the hat, my girlfriend, a pretty white outfit. We leave for Chantilly, from the famous high-tech city of the cheerful André Santini. 100 kms to go to the edge my beautiful Italian black, big roaring engine, tawny leather, steering wheel and gear lever in rare wood. The tone is given away on the A1 highway, a sublime white Rolls Royce is down on the emergency stop band. Thin, this wealthy British owner will not be one of us … at least his car. Chantilly brings together the most beautiful cars in the world, most of which belong to enthusiasts, who exposes them for a weekend in this jewel of the famous Château de Chantilly. Before arriving, I find myself behind a Ferrari and I park on an immense lawn, furnished with beautiful vehicles of all ages. Oh yes, we are in another world …………

We take the little train to reach the VIP entrance, where awaits the ambassador of champagne Charles Heidsieck. She gives us the box containing the entries (bracelet with badge) and the invitation card for the picnic basket. Here we are !
Bonhams, famous auction house, is represented at the entrance: a very special and very rare Jaguar break, and the mythical R5 Turbo 2, among others, appear magically in front of you, nice to attack the visit of the estate, The eyelids are awakened ..
The program is terrible! And we get into it right away. Contest of the Concept cars at 11am: the cars parade around the castle’s rotunda. A mannequin dressed in a great couturier accompanies each car. This is the ultimate elegance. Two cars stand out from the crowd: the 100% electric Citroën DS E-Tense, cut in strips and without a rear window (using reverse-vision technology that is currently being homologated), a concentrate of technology. And the Mercedes Maybach vision 6 with its endless bonnet, all in roundness, huge wheels, all of a red color typed chic and remote control in addition. Denis Brogniart presents the show, it is beautiful and intense. The DS E-Tense will win this contest. The other star of the day will be the Alfa-Romeo 8C 2900B Lungo Berlinetta, winner of the State Competition, a more discreet and classic beauty from another era.
After this contest, we were picked up our wicker basket. A little rain showered us hard as we were protected by the gigantic and majestic trees of the park. We settled on the large table of the guests and we tasted a fabulous picnic accompanied by a Bordeaux Grand Cru classé and champagne raw and rosé Charles Heidsieck perfect.

We then contemplated all the afternoon the most beautiful carriages of all periods, of the whole world, and in perfect working order. Luxury cars, race cars, F1 cars, rally cars … in short everything goes on and we take full mirettes and hearing is also not forgotten … We heard the purrs Big American V8s, V12 Ferraris, old engines a cylinder, … We also discussed with the enthusiasts, made of the carriage, the boat. Alas no balloon because too windy that day. The Republican Guard was also there on horseback. The setting is dantesque in full nature, forest. Alas, around 5pm, the owners start to leave, it smells the end. But once again the space of a moment, I believe in another era when a car of 1905 passes by me … genial this atmosphere!
Next year, I hope to be there … and again thank you to Charles Heidsieck.