A Global Art Project by JR à Créteil

FR

En 2017, à Issy les Moulineaux, j’avais rencontré JR en compagnie d’André Santini pour une performance avec son photomaton géant (https://adrienout.wordpress.com/2017/09/19/jr-a-issy-les-moulineaux/).

Cette fois-ci, c’est à Créteil que j’ai croisé la route de JR, à travers une exposition à ciel ouvert, consistant à afficher des portraits d’enfants et de professeurs du quartier des Bleuets Bordières situé au nord de Créteil. Le collectif de l’artiste Inside out PROJECT est à l’nitiative de cet événement géant.
Cette mise en scène invite à réflechir : Quel est l’avenir de ces enfants cristoliens ? Cette exposition se veut-elle une invitation à se déconfiner 😉 , à plus d’ouverture et de solidarité entre les communautés ?

JR : “Je fais le vœu que vous vous mobilisiez pour les causes qui vous importent en participant à un projet artistique mondial, et tous ensemble nous allons transfor­mer le monde. »

De New-York à Bombay, de Calais à Créteil en passant par Issy les Moulineaux, jusqu’au Pôle Nord, prenez le temps d’apprécier ces visages humains, éphémères, et collés sur les murs des villes, sur des écoles, des prisons, sur des trottoirs, des places, des bateaux, des containers,… et imaginez leurs destinées.

De l’art en ville, de l’art pour tous ! C’est le leivmotiv de JR.

EN

In 2017, at Issy les Moulineaux, I met JR in the company of André Santini for a performance with his giant photomaton (https://adrienout.wordpress.com/2017/09/19/jr-a-issy-les-moulineaux/)

This time, it was in Créteil that I crossed paths with JR, through an open-air exhibition, consisting of displaying portraits of children and teachers from the Bleuets Bordières district located north of Créteil. The collective of the artist Inside out PROJECT is at the initiative of this giant event. This staging invites us to reflect: What is the future of these Cristolian children ? Is this exhibition an invitation to deconfin yourself ;-), to more openness and solidarity between communities ?

JR: « I wish you will mobilize for the causes that matter to you by participating in a global artistic project, and all together we will transform the world.« 

From New York to Bombay, from Calais to Créteil via Issy les Moulineaux, to the North Pole, take the time to appreciate these human faces, ephemeral, and stuck on the walls of cities, on schools, prisons , on sidewalks, squares, boats, containers, … and imagine their destinies.

Art in the city, art for everyone! This is the leivmotif of JR

(LA)HORDE au MAC

FR

La Maison des Arts Créteil accueille (LA)HORDE ce week-end (2-3 Février 2018). Ils sont jeunes, brillants, mais surtout « Jumpstylers » (on dit aussi « Jumpers »).

« Avec (LA)HORDE, le terme « post-internet », emprunté à l’art contemporain, s’impose à la danse et change le périmètre de ses codes. Comme pour le hip-hop hier, l’effervescence de la rue est inspirante, puissante tandis que les réseaux sociaux explosent, engrangent, référencent et archivent des milliers de corps et de gestes en mouvement partout dans le monde. Au croisement des deux, jaillit une nouvelle écriture chorégraphique spontanée, frontale, tonique, tumultueuse, en partage portée par de jeunes Jumpers, autodidactes et connectés. Eclos sur la toile puis épanoui dans la rue, le jumpstyle né d’abord dans une chambre à travers un écran : transmetteur d’une stylistique dansée à reproduire live dans son salon puis en place publique mais à partager inconditionnellement avec ses pairs sur internet. »

Ils sont 13 sur scène, oui 13. N’ayez pas peur ! C’est un spectacle très énergique, mais avec des temps de pause, afin de laisser souffler les danseurs, de raconter leur histoire et d’entrer dans leur univers où YouTube est omniprésent. Ils viennent de Pologne, France, Ukraine, Hongrie, Allemagne, Belgique et Québec. Ce mélange de nationalité fait toute la richesse de ce spectacle qui vous surprendra par sa mise en scène. Vous plongerez dans un univers musical de la fin des années 80, début 90, ère de  l’émergence de la Techno en Belgique.

Quelques paroles de Jumpers

NIKE REISINGER AKA NEON [Allemagne]: « Le Jumpstyle est la flamme qui nous anime tous. C’est une danse qui exprime l’émotion, les sentiments et la passion ».

THOMAS HONGRE AKA TOPA [France]:« Le Jumpstyle est une danse née aux alentours des années 2000 dans les clubs belges et hollandais. Avec internet, l’arrivée de YouTube et de Dailymotion, les gens ont commencé à faire des vidéos en extérieur, ce qui permettra à la danse d’évoluer avec un pas de base Hardjump. Ces vidéos vont permettre de faire connaître la danse à travers le monde, où elles connaîtront un grand essor dans l’Europe de l’Est ».

LASZLO HOLODA AKA LESLEE [Hongrie]:« J’ai commencé le Jumpstyle il y a presque 9 ans, en voyant une vidéo sur Internet. J’ai alors décidé d’en faire ma passion principale. Le Jumpstyle a des pas basiques. J’ai débuté avec l’Oldschool, une combinaison de 5 petits mouvements. Puis je suis passé au Hardjump, qui est devenu de plus en plus connu. C’est une combinaison de 6 petits mouvements. Ces deux bases ne sont pas dures à apprendre, mais elles demandent beaucoup d’entraînements pour que ce soit agréable à regarder. »

Ils sont encore là demain à 20h au MAC avec en bonus une 150 BPM FREE PARTY à 21h30. Ne les ratez pas (deuxième française).

EN

The House of Arts Créteil hosts (LA) HORDE this weekend (2-3 February 2018). They are young, brilliant, but especially « Jumpstylers » (we also say « Jumpers »).
« With (LA) HORDE, the term » post-internet « , borrowed from contemporary art, imposes itself on dance and changes the perimeter of its codes.As for hip-hop yesterday, the excitement of the street is inspiring, powerful as social networks explode, collect, reference and archive thousands of moving bodies and gestures all over the world, and at the crossroads of the two springs a new spontaneous choreographic writing, frontal, tonic, tumultuous, sharing carried by young jumpers, self-taught and connected, hatching on the canvas and blooming in the street, the jumpstyle first born in a room through a screen: transmitter of a stylistic danced to reproduce live in his living room and then in public place but to share unconditionally with his peers on the internet.  »
They are 13 on stage, yes 13. Do not be afraid! It’s a very energetic show, but with breaks, to let the dancers blow, tell their story and enter their universe where YouTube is omnipresent. They come from Poland, France, Ukraine, Hungary, Germany, Belgium and Quebec. This mix of nationality makes all the richness of this show which will surprise you by its staging. You will dive into a musical universe of the late 80’s, early 90’s, era of the emergence of Techno in Belgium.

Some Jumpers lyrics

NIKE REISINGER AKA NEON [Germany]: « The Jumpstyle is the flame that drives us all, it’s a dance that expresses emotion, feelings and passion. »

THOMAS HONGRE AKA TOPA [France]: « The Jumpstyle is a dance born around the years 2000 in Belgian and Dutch clubs.With internet, the arrival of YouTube and Dailymotion, people started to make videos outdoors, This will allow the dance to evolve with a basic step Hardjump.These videos will help to make known the dance around the world, where they will experience a great expansion in Eastern Europe.

LASZLO HOLODA AKA LESLEE [Hungary]: « I started the Jumpstyle almost 9 years ago when I saw a video on the internet, so I decided to make it my main passion, the Jumpstyle has basic steps. I started with the Oldschool, a combination of 5 small movements, then I went to the Hardjump, which has become more and more known.It is a combination of 6 small movements.These two bases are not hard to learn. but they require a lot of workouts to make it fun to watch. « 

They are still here tomorrow at 20h at the MAC with a bonus of 150 BPM FREE PARTY at 21:30. Do not miss them (French second).