Fashion Tech Paris

C’est pas la Fashion Week mais la Fashion Tech, quand la mode et la technologie s’allient pour créer des vêtements techniques, des vêtements du futur, loin des classiques de nos grands créateurs, qui commencent toutefois à s’intéresser fortement à ce mouvement qui prend de plus en plus ampleur au fil des  années. La preuve, la présence de Louis Vitton à ce défilé Mode Innovante à l’Institut Français de la Mode situé à la cité de la mode et du design à Paris. Au programme de cette journée : showroom des start-ups, créateurs innovants, Mot des partenaires, Performance 3D Mapping et installation par Kaleidos mapping, le tout ponctué par un cocktail chic au champagne.

Le mot du Directeur d’Avantex fut intéressant mais logique. On était 4 milliards, y a une quarantaine d’années, on est 7 milliards actuellement et on sera bientôt 12 milliards dans quelques décennies. On n’a pas tous une voiture mais par contre on a tous un vêtement. Donc le marché de la mode, du textile en général, a un bel avenir, surtout si on innove. Sur les quelques photos qui illustrent cet article, vous verrez des créations, il y avait un espace non photographiable mais je peux vous dire que c’était grandiose et high Tech, des innovations dignes des années 2040. La forme, les couleurs, le fonctionnel, le nouveau, la technologie. Le sport est l’un des premiers vecteurs des vêtements techniques (imperméabilité, anti-transpirant, retenue de la chaleur,…), la mode et certaines professions qui ont besoin de vêtements avec des spécificités particulières, aussi. C’est un secteur porteur et Adrienout vous convie à venir visiter le salon avantex Paris du 6 au 9 février 2017 au Bourget pour vous faire une petite idée…

 

 

Fashion Week Paris, Défilé FGC

L’opportunité d’assister à un défilé haute couture ne se refuse pas, surtout quand il a lieu en plein centre de Paris, dans un hôtel 5 étoiles, au Renaissance Paris Arc de Triomphe, avenue de Wagram.

Je soigne ma tenue : lunette style surfer hawaïen, rasé de près, T-Shirt japonais, veste cintrée semi-brillante, jean branché, chaussure Bunker décontractée chic. Et à mes bras, une jolie blonde pour une compagnie agréable et sensuelle.

Accueil à 19h30 sur le flyer. On arrive à 19h30 pile au Palace. Et c’est déjà presque full.C’est bien d’arriver à l’heure, non ? [petit clin d’œil à ma copine]. On nous place au premier rang sur le bout de piste, place stratégique car les mannequins s’y arrêteront. Au fond, une dizaine de photographes sont déjà préparés, d’autres viendront par la suite : amusant, on est déjà dans l’ambiance. Les gens dans le public sont beaux, apprêtés. L’attente paraît interminable, tellement j’ai hâte de voir ce défilé.

A 20h30, ça commence enfin. Une musique électro rythme le passage de la première collection, mannequins longilignes, européens, des pays de l’Est, eurasiens, africains, on est charmé avant tout par leurs silhouettes et leurs démarches langoureuses, toniques, tout en bascule. Pour ce défilé, on soulignera la présence d’une mannequin senior qui après un premier passage très hésitant, déroulera la suite avec assurance. On aura le droit à la présentation de 5, 6 défilés, des musiques différentes, des styles variés, colorés pour certains, et même venus d’Indonésie avec de longues tuniques. L’organisatrice de cette belle soirée, Myriam Larrière, nous présentera aussi, Rita, de l’émission « the voice » pour quelques chansons en live. En plein milieu de la soirée, je sens un peu d’agitation derrière moi, c’est un des frères Bogdanoff qui vient d’arriver. Petit clin d’œil pour la photo, cool le mec ! Atmosphère détendue, le charme règne dans la salle, des applaudissements, des flash qui crépitent, c’est la Fashion Week.

La soirée sera ponctuée d’un cocktail : Champagne, des gougères salées, des macarons de Neuville. Au bar, on pourra discuter avec les créateurs et les mannequins, ambiance simple et décontractée. Rencontre aussi avec une amie Sarah Frivole.

Ce défilé fut donc une belle découverte…à renouveler…