La Fête de l’Humanité 2018

 

FR

Un détour par le Parc départemental de La Courneuve, situé dans le « 93 », résidence de la Fête de l’Humanité, s’imposait le week-end dernier. J’y suis allé samedi en fin d’après-midi pour prendre le pouls de cet événement populaire.
La Fête de l’Humanité, avant d’être un festival de musique, est un grand rassemblement de « l’extrême gauche » française, du Nord au Sud, d’Ouest à l’Est. Mais c’est ouvert à tous, qu’on soit de Droite et de Gauche. L’important est de venir avec sa bonne humeur. 😉

 


On y retrouve une représentation des différentes régions de France à travers les partis politiques ou associations, qui ont fait le déplacement. Rien que pour ça, c’est déjà très sympa. En effet, chaque stand propose des spécialités culinaires régionales. Il s’y produit aussi la plupart du temps un groupe Live ou DJ. On y écoute tout style de musiques, on danse, on chante, on s’amuse. Tout ceci dans une très bonne ambiance. 😉
La Fête de l’Humanité, c’est un rendez-vous festif et engagé. De nombreux débats sont organisés pour changer le Monde. D’ailleurs, cette 83ème édition est baptisée « Le Monde est à nous ». Il y a aussi du théâtre, de la danse, de l’art contemporain, de la gastronomie et un village du livre avec 200 auteurs.

Enfin, la Fête de l’Humanité, c’est surtout aussi des concerts avec des têtes d’affiches : Suprême NTM, Bernard Lavilliers, Big Flo & Oli, Franz Ferdinand, Grand Corps Malade et Julien Clerc. C’est très « franchouillard » mais c’est le but aussi ;-). J’ai ainsi pu écouter Bernard Lavilliers, un habitué (il était déjà venu à 9 reprises). C’est la force tranquille, la sérénité. C’est un chanteur / compositeur engagé. Son dernier album traite notamment de la désindustrialisation des villes du nord et la désertion de leurs quartiers, du licenciement d’un cadre sup ou encore des actionnaires avides d’argent. Il a tout à fait sa place à la Fête de l’Humanité. On a pu écouter ses anciens tubes, on the road again, idées noires. Je me suis enflammé ensuite avec Franz Ferdinand, du bon rock britannique comme j’aime. Ils ont mis l’ambiance. 🙂

La Fête de l’Humanité, à faire et refaire donc. 😉

PS : Pas de France Insoumise cette année. Après l’incident de 2017, où Pierre Laurent du PCF avait prononcé un discours très offensif à l’égard du patron des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, la querelle est toujours tenace. Les idéologies ne sont pas toujours concordantes, notamment au sujet de l’immigration. Est-ce aussi une querelle d’égo entre Ian Brossat, chef de file du PCF et Jean-Luc Mélenchon ?

EN
A detour through the Departmental Park of La Courneuve, located in the « 93 », residence of the Feast of Humanity, was needed last weekend. I went there late Saturday afternoon to take the pulse of this popular event.

The Festival of Humanity, before being a music festival, is a big gathering of the French « far left », from North to South, from West to East. But it’s open to everyone, from Right to Left. The important thing is to come with his good mood. 😉
There is a representation of different regions of France through the political parties or associations, who made the trip. Just for that, it’s already very nice. Indeed, each stand offers regional culinary specialties. Most of the time there is also a live band or DJ. We listen to all styles of music, we dance, we sing, we have fun. All this in a very good atmosphere. 😉
The Feast of Humanity is a festive and committed meeting. Many debates are organized to change the world. Moreover, this 83rd edition is called « The World is ours ». There is also theater, dance, contemporary art, gastronomy and a book village with 200 authors.

Finally, the Feast of Humanity, it is especially also concerts with headliners: Supreme NTM, Bernard Lavilliers, Big Flo & Oli, Franz Ferdinand, Grand Corps Sick and Julien Clerc. It is very « franchouillard » but that’s the goal too ;-). I was able to listen to Bernard Lavilliers, a regular (he had already come 9 times). It’s the quiet strength, the serenity. He is a committed singer / songwriter. His latest album deals with the deindustrialization of northern cities and the desertion of their neighborhoods, the dismissal of a senior executive or shareholders eager for money. It has its place at the Feast of Humanity. We could listen to his old hits, on the road again, black ideas. I then got excited with Franz Ferdinand, good British rock as I like. They set the mood. 🙂

The Feast of Humanity, to do and redo so. 😉

PS: No France Uninvited this year. After the incident in 2017, when Pierre Laurent of the PCF had made a very offensive speech against the boss of the Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, the quarrel is still tenacious. Ideologies are not always consistent, especially with regard to immigration. Is it also a quarrel of ego between Ian Brossat, leader of the PCF and Jean-Luc Mélenchon?