ARRAS, la Belle du Pas-de-Calais

FR

Arras est situé à moins d’une heure de Paris en train, et cette ville, que j’ai découverte le temps d’une journée, mérite vraiment le détour, surtout qu’à partir du 25 Novembre 2016, elle deviendra ville de Noël avec son marché le plus important au Nord de Paris dans le cadre prestigieux de la Grand’Place et ses animations pour les grands et les petits : http://www.noelarras.com/

Je n’ai pas pu arpenter les allées du Marché de Noël mais j’ai été séduit par cette ville et je vous explique maintenant pourquoi. Premier rendez-vous à ne pas manquer : le marché d’Arras qui a lieu le samedi matin sur les places de la Vacquerie, des Héros et la Grand’Place. Festival de couleurs avec les étals de fruits, légumes et fleurs, odeurs alléchantes des produits de bouche et du terroir, vous serez conquis par ce marché vieux de 1000 ans de traditions. Vous y trouverez aussi des stands de bijoux, tissus, vêtements et articles divers et variés. Pause déjeuner ensuite dans l’un des restaurants qui bordent les places, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Pour ma part, j’ai été dans une friterie : wrap ch’ti à la fricadelle et maroilles avec des frites fraîches à double cuisson, j’ai  vraiment été bien servi, je n’ai pas pu finir ^^. Direction ensuite l’Office du Tourisme qui se trouve au niveau du Beffroi pour les visites. En effet, c’est le point de départ de la visite des Boves (prenez un billet combiné avec le Beffroi, vous économiserez quelques euros) qui sont des carrières de pierre calcaire, creusées à partir du Xème siècle. 80% d’humidité et bas de plafond, faites attention ^^. La pierre calcaire extraite a servi à construire les édifices de la ville. Ces boves sont devenues ensuite des caves, entrepôts pour les marchands des places, puis abri, pour les soldats alliés de la Première Guerre Mondiale (Arras a été à 10 kms de la ligne de Front et il y a eu la bataille d’Arras, très meurtrière), et pour la population lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale [si vous êtes intéressés par l’histoire des Guerres Mondiales, je vous conseille de visiter aussi les carrières de Wellington au Sud de la ville, visites très didacticielles et agrémentées de films ]. Ces boves sont actuellement utilisées par de nombreux restaurateurs comme salles pour accueillir les clients. Après être allé sous-terre, allons dans les airs avec la visite du Beffroi, la montée est réalisée par ascenseur puis par une cinquantaine de marches. Vous aurez une vue panoramique de la ville, notamment une superbe vue sur la Place des Héros que vous surplomberez, la Grand’Place et la Cathédrale, à visiter absolument, que vous pouvez faire après le Beffroi. Vous vous baladerez le long des rues Gambetta, Ernestale pour découvrir des maisons Art Déco, construites après la Première Guerre Mondiale (Arras fut démolie à 80% à cette époque). Il y a beaucoup de commerces en centre-ville, et la ville est bien animée. Pour trouver un peu de quiétude, vous irez à l’Ouest de la ville visiter la Citadelle, un immense havre de paix,  ou vous recueillir au Mémorial Britannique, non loin de là. Il y a aussi de grands espaces verts : Jardin des Allées, Jardin Minelle,…Vous n’oublierez pas aussi de passer par la Cour de Verdun et la Place Victor Hugo. Pour passer un Samedi, voire un week-end pendant le marché de Noël, ou cet été pour le Main-Square Festival http://mainsquarefestival.fr/ . Adrienout vous recommande cette belle ville d’Arras. 😉

EN

Arras is less than an hour from Paris by train, and this city, which I discovered for a day, really deserves the detour, especially as from 25 November 2016, it will become the city of Christmas With its most important market in the North of Paris in the prestigious setting of the Grand’Place and its animations for big and small: http://www.noelarras.com/
I could not walk the walkways of the Christmas Market but I was seduced by this city and I now explain why. First meeting not to be missed: the Arras market which takes place on Saturday morning in the squares of the Vacquerie, the Heroes and the Grand’Place. Festival of colors with the stalls of fruits, vegetables and flowers, enticing odors of the products of the mouth and the soil, you will be conquered by this market old of 1000 years of traditions. You will also find stalls of jewelry, fabrics, clothing and various and varied items. Lunch break then in one of the restaurants that border the squares, there is for all tastes and all purses. For my part, I was in a chip shop: wrap ch’ti with fricadelle and maroilles with fresh fries with double cooking, I was really well served, I could not finish ^^. Then follow the Tourist Office which is at the Belfry for the visits. Indeed, it is the starting point of the visit of the Boves (take a ticket combined with the Belfry, you will save some euros) which are quarries of limestone, dug from the 10th century. 80% humidity and low ceiling, pay attention ^^. The limestone extracted was used to build the buildings of the city. These boves then became cellars, warehouses for the merchants of the squares, then shelter, for the Allied soldiers of the First World War (Arras was to 10 kms of the Front line and there was the battle of Arras, Very deadly), and for the population during the bombing of World War II [if you are interested in the history of the World Wars, I advise you to also visit the careers of Wellington in the South of the city, visits very educational and embellished Of films]. These boves are currently used by many restaurateurs as rooms to accommodate customers. After going underground, we go in the air with the visit of the Belfry, the ascent is carried out by elevator then by fifty steps. You will have a panoramic view of the city, including a superb view of the Heroes’ Square that you will overlook, the Grand’Place and the Cathedral, to visit absolutely, that you can do after the Belfry. You will walk along the streets Gambetta, Ernestale to discover Art Deco houses, built after the First World War (Arras was demolished 80% at that time). There are plenty of shops in the city center, and the city is very busy. To find a little quietude, you will go to the West of the city to visit the Citadel, a huge haven of peace, or to collect you at the British Memorial, not far from there. There are also large green spaces: Jardin des Allées, Garden Minelle, … You will also not forget to pass by the Court of Verdun and the Place Victor Hugo. To spend a Saturday, even a weekend during the Christmas market, or this summer for the Main-Square Festival http://mainsquarefestival.fr/. Adrienout recommends this beautiful city of Arras. 😉

Escapade à Francfort (3-4 octobre 2015)

Introduction…

Petite précision pour commencer :  J’ai été à Francfort, de son nom officiel « Francfort-sur-le-Main » (Frankfurt am Main en allemand) à ne pas confondre avec Francfort-sur- l’Oder, un autre Francfort qui n’a rien à voir avec celui-là.  Sinon vous serez, je pense, un peu déçu .

Pour se rendre à Francfort, j’ai pris l’ICE (TGV Allemand) qui relie Paris en moins de 4 heures. On est très bien dans l’ICE : place pour les jambes plus grande que dans le TGV et une meilleure ergonomie des fauteuils, des parties communes finition bois et un tri sélectif pour les déchets. Par contre, pas de prise de courant individuelle !

Economie…

Quand on évoque Francfort, on est loin de s’imaginer sa puissance financière. Francfort est le siège de la Banque centrale Européenne (B.C.E.), de la Banque fédérale d’Allemagne et de la Bourse de Francfort notamment. C’est la ville la plus riche d’Allemagne avec un PIB par habitant de 85 300 €. C’est la 3ème ville d’affaires d’Europe. Il s’y passe aussi le célèbre salon automobile, l’automobile, un secteur d’une importance primordiale pour l’Allemagne.

La ville se caractérise par son architecture éclectique, conciliant modernité et ancienneté/histoire.

Partie moderne…

De nombreux Buildings (qui font surnommer Francfort « Mainhattan » en référence au cours d’eau qui la traverse et au quartier de Manhattan à New-York) côtoient un centre-ville historique. La partie moderne de la ville est vraiment magnifique, de grands boulevards, des espaces verts, des buildings Design concentrés géographiquement pour la plupart et qui font vraiment penser à Manhattan. A côté de la gare, il y a une belle tour ovale miroir. Et à côté, une riviera super clean avec des bâtiments sur pilotis et un port de plaisance avec de petits hors-bords. Il y a de l’argent…et forcément une partie commerçante, le « Zeil ». Là encore, une architecture à couper le souffle par rapport aux centres commerciaux Français que je connais (le nouveau centre commercial Beau Grenelle à Paris fait pâle figure par rapport à celui de Francfort). Dans le principal « Myzeil », j’ai bien sûr expérimenté l’escalator de 50 m de long, assez bluffant ! Ne pas avoir le vertige ^^ ! On pourra aussi contempler dans une rue dédiée, près de la cathédrale,  des maisons « esprit » arts déco très fun. Et dans d’autres parties de la ville, on découvrira d’autres buildings, comme celui dans le style New Yorkais des années 30.

Partie historique…

Tout d’abord, la cathédrale Saint-Barthélemy, qui est de style gothique et a été reconstruite après la seconde guerre mondiale à l’identique. Francfort a été rasée par les bombardements alliés et la partie historique n’a d’historique que l’architecture car tout fut reconstruit après la guerre. Ensuite :  la maison de Goethe (Johann Wolfgang Goethe est né en 1749 dans la maison située au 23 de la rue Grosser Hirschgraben). Le Römerberg aussi qui  est la place centrale du quartier médiéval du centre ville, bordé par les maisons de l’hôtel de Ville, le Römer, très typique et « kitsch » .Enfin, le quartier plus typique  de Sachsenhausen avec ses rues piétonnes pavées qui font penser au moyen-âge. On y trouvera des tavernes pour manger une cochonnaille, des pubs pour boire une bonne bière allemande en regardant un match de football .

Et encore…

Un autre atout de la ville est le Main qui traverse la ville. Des ponts avec chacun leur originalité permettent de se rendre d’une rive à une autre. Les berges sont agréablement aménagées en zone piétonne où il y fait bon se balader. Le week-end où je suis allé, c’était le jour de la fête nationale, le 3 Octobre, jour de la réunification des deux Allemagne, les 25 ans. Et quelle fiesta ! Des concerts un peu partout dans la ville, des animations par les ministères, les banques, autour du sport et j’en passe…avec un merchandising (distribution de nombreux goodies) plaisant.

L’Apothéose…

Pour les 25 ans, on a eu le droit à « the spectacle » . Compte à rebours (pour faire monter la pression  ) à un emplacement central pour une entame à 21h à la nuit tombée. Spectacle visuel très réussi réalisé sur un pont : discours,  images historiques, films, danseurs avec effets spéciaux et images de synthèses. Des jeux de lumières tout au long des berges, de la musique classique, de l’électro, un show sur le Main avec des jets skis, des skieurs nautiques, des acrobaties impressionnantes et un magnifique feu d’artifice en guise de conclusion. Un monde fou, mais pas d’incidents, et une super ambiance et une émotion intense…

Côté pratique…

Pour y aller, le train est une bonne solution car il est confortable. Et on peut trouver des tarifs intéressants. La ville est bien desservie par les transports en commun : métro, tram, bus et train de banlieue. Les entrées de métro sont souvent sales, attention ! Si vous êtes plusieurs, le tarif groupe à « 10.5€ la journée » ( jusqu’à  5 personnes ) est très intéressant. Les restos, il y a tous les prix (à noter, les assiettes sont bien remplies). La bière locale est bonne. N’oublier pas de goûter la spécialité l’Apfelwein, une sorte de cidre sans bulles, surprenant mais on s’y fait. La saucisse de Francfort et les saucisses en général. Et embarquer quelques gâteaux à base de pain d’épices, succulents et bon marché. L’hôtellerie est assez chère, compter 75 € pour deux avec petit déjeuner  avec une promo sur internet sur vos sites de réservation habituels.

Conclusion…

Belle surprise et belle découverte. Je recommande donc Francfort pour un week-end. Tradition, Modernité, et aussi l’aspect culturel que je n’ai pas pu beaucoup développer dans cet article car j’ai été pris par la fête nationale…Mais sachez qu’il y a des musées qui valent le détour comme le MMK, musée d’art moderne et contemporain,…J’y retournerai donc…pourquoi pas pour les 50 ans de la fête nationale, et avec ma chérie qui fut d’une compagnie très agréable durant ce week-end. 😉

IMG_3768 IMG_3778 IMG_3798 IMG_3810 IMG_3837 IMG_3906 IMG_3949 IMG_3958