Le « Rappel » du 18 juin – Législatives 2017

an

FR

Le 18 Juin 1940, l’appel du général De Gaule à la résistance a été un symbole fort pour la France.

Je me permets de faire un parallèle avec le deuxième tour des législatives 2017 car près de 6 français sur 10 (exactement 57.36%) ne sont pas allés voter, du jamais vu sous la 5ème République, lançant ainsi un message fort au nouveau président Emmanuel Macron. Le peuple français se positionne en résistant des politiques corrompus, avides d’argent et de pouvoir, des politiques pensant à leur propre intérêt avant l’intérêt commun. Après le premier Tour, les médias avaient annoncé une déferlante « la République en marche », leur donnant  jusqu’à 440 sièges. Un matraquage médiatique a demandé au peuple français de se mobiliser pour voter pour l’opposition pour ne pas donner « carte blanche » à Macron. Message non entendu. La démobilisation des électeurs a encore été plus forte : 42.64 % de votants contre 48.71 % au premier tour. Les prévisions journalistiques n’ont pas été validées puisque « République en marche » n’a obtenu que 308 sièges, 350 avec l’alliance avec le Modem. Force est de constater que les sondages « publiés » ne sont pas « exacts », volontairement ou pas. Macron a quand même une majorité absolue mais sa légitimité est remise en cause par ce fort taux d’abstention. Il a une majorité à l’assemblée nationale avec à peine 16 % des voix des inscrits (7 826 432 pour 47 292 967 inscrits), c’est trop peu. Les Français l’attendent au tournant. Il veut agir vite. Faire voter des lois, c’est trop long, ça peut prendre jusque deux ans avant leur application. Il utilisera donc des ordonnances cet été. Les « fameux 100 premiers jours »  permettront-ils te redresser la France ? La libéralisation du code du Travail ne remettra-il pas en cause le rapport de force salarié/patron ? Le contrat de travail unique sera-t-il instauré ? Le fait de démissionner permettra-t-il de toucher les allocations chômage ? Sanctionnera-t-il les français qui ne veulent pas travailler ? Rentrera-t-on dans un cycle de précarisation des populations les plus défavorisées ? Je suis légèrement dubitatif sur l’avenir avec Macron. Après son élection, il a verrouillé sa communication et a fait quelques apparitions télévisées bien orchestrées notamment avec Poutine et Trump. Les medias ont applaudi. Une bonne image sur la scène internationale, c’est bien, mais ce n’est pas tout. Les Français ont de fortes attentes sur le plan national. Les promesses électorales doivent laisser place aux actes. La moralisation de la vie politique, libéralisation du travail, sécurité,…Son bilan permettra-t-il de sauver la 5ème République ?

Les Législatives, c’est aussi des hommes, des femmes. Passons aux personnalités élues et battues sur une pointe légère et satirique.

Les élues

Les Français ont « sauvé » Jean Lassalle et Nicolas Dupont-Aignan, tous deux en ballotage défavorable après le premier tour. Ils se sont battus, ils ont été récompensés. Ces deux anciens candidats à la présidentielle apporteront leur touche anti-système.

Marine Le Pen élue dans le Pas-de-Calais. Ca me laisse sans voix. Après son débat télévisé, comment peut-on voter pour elle ? Elle est l’incarnation d’un électorat, qui est dans la misère intellectuelle et financière, ou encore l’image de l’abnégation des politiques classiques. Un peuple laissé à l’abandon par la droite et la gauche…Elle représentera la France d’en bas.

Gilbert Collard de l’aile Marion Maréchal Le Pen est passé de justesse. Il apportera son insolence à l’Assemblée Nationale. Il sera l’œil de Marion.

Jean-Luc Mélenchon a réussi son pari à Marseille. Il s’est attaqué à Patrick Mennucci du PS, du moins ce qu’il en reste. Une belle percée avec la France Insoumise qui aura son groupe parlementaire. C’est le « révolutionnaire bobo » de l’Assemblée.

Cédric Villani à Orsay. Ce célèbre mathématicien sera l’OVNI de l’Assemblée Nationale. Il bénéficie de la dynamique Macron.

Sébastien Le Foll, ancien ministre de l’Agriculture qu’il a bien décimée, a été épargné par la République en Marche pour je ne sais quelle raison, copinage ? Proche de François Hollande, il sera sa mémoire.

Manuel Valls élu ou pas (soupçonné de bourrage d’urnes) bénéficie aussi de l’  « arrangement » de Macron. Il est à voile et à vapeur. PS ou République en Marche, il choisira son camp en fonction des opportunités, il pourra même créer son propre mouvement. Il n’a pas de parole. Ce sera le menteur de l’Assemblée.

Les battues

Benoît Hamon, surprise…éphémère du PS.

Myriam El Khomri, la belle connerie de François Hollande, passe à la trappe. Cette ancienne ministre du travail, qui ne connaissait pas la différence entre un CDD et un CDI, retournera sur les bancs de l’école et on espère qu’elle quittera le monde de la politique. Elle rejoindra le club des potiches de Rachida Dati.

NKM (Nathalie Kosciusko-Morizet) qui a hérité des terres acquises à François Fillon, est un dommage collatéral. Elle subit le naufrage de LR. Elle part en vacances pour une cure detox.

Cambadelis, premier secrétaire du PS, éliminé dès le premier tour, quitte son poste mais ne quitte pas la vie politique…hélas.

Mathias Fekl, ancien ministre de l’Intérieur (PS), passe à l’Extérieur dès le premier tour.

Jean-Jacques Urvoas (PS), ancien ministre de la Justice, passe à la trappe.

Valérie Fourneyron (PS), ancienne ministre des Sports, rentre au vestiaire.

Najat Vallaud-Belkacem battue. « Bon débarras » diront une majorité de Français. N’a pas été acceptée au club des potiches. Fera certainement plante verte dans le nouveau local du PS (chambre de service dans le 16ème).

Florian Philippot a fait les frais d’un moment de lucidité des électeurs de Moselle. C’est l’arroseur arrosé.

David Douillet ne touchera pas son mandat de député. Il se contentera d’un emploi fictif dans le Tourisme.

Le nouveau visage de l’Assemblée Nationale

Féminisation : 40 % de femmes contre 26 % avant.

Rajeunissement : 48 ans 8 mois de moyenne d’âge contre 55 ans avant

Renouvellement : 424 novices sur 577

Privatisation : 129 fonctionnaires contre 188 avant

En Marche les résultats sinon ce sera En Marche la Révolution !

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/Resultats-des-elections-legislatives-2017

EN

On June 18, 1940, General De Gaulle’s call to resistance was a strong symbol for France.


I would like to draw a parallel with the second round of the 2017 legislative elections, because almost 6 out of 10 French (exactly 57.36%) did not vote, unheard of in the 5th Republic, launching a strong message to the new president Emmanuel Macron . The French people position themselves by resisting corrupt politicians, greedy of money and power, politicians thinking of their own interest before the common interest. After the first round, the media had announced a surging « Republic on the move », giving them up to 440 seats. A media hype demanded the French people to mobilize to vote for the opposition not to give Macron « carte blanche ». Message not heard. Demobilization of voters was even stronger: 42.64% voters against 48.71% in the first round. The journalistic forecasts were not validated as « Republic on the move » obtained only 308 seats, 350 with the alliance with the Modem. It must be noted that « published » surveys are not « accurate », voluntarily or not. Macron still has an absolute majority but his legitimacy is called into question by this high rate of abstention. It has a majority in the national assembly with barely 16% of the votes of the registered (7 826 432 for 47 292 967 registered), it is too little. The French are waiting for him at the turn. He wants to act quickly. Voting laws is too long, it can take up to two years before their application. He will be using prescriptions this summer. Will the « first 100 days » allow you to straighten France? Will the liberalization of the Labor Code not call into question the relationship between the power of the employee and the employer? Will the single employment contract be introduced? Will resigning allow unemployment benefits to be paid? Will he punish the French who do not want to work? Will we return to a cycle of precariousness among the most disadvantaged populations? I’m slightly skeptical about the future with Macron. After his election, he blocked his communication and made a few well-orchestrated television appearances with Putin and Trump. The media applauded. A good image on the international scene is good, but that’s not all. The French have strong expectations at the national level. Electoral promises must leave room for deeds. The moralization of political life, liberalization of labor, security, … Will his record help to save the 5th Republic?


The Legislatives are also men and women. Let us pass to the personalities elected and beaten on a light and satirical point.


The elected

The French have « saved » Jean Lassalle and Nicolas Dupont-Aignan, both in unfavorable ballotage after the first round. They fought, they were rewarded. These two former presidential candidates will bring their anti-system touch.


Marine Le Pen elected in the Pas-de-Calais. That leaves me speechless. After her televised debate, how can we vote for her? It is the incarnation of an electorate, which is in intellectual and financial misery, or the image of the abnegation of classical policies. A people left to the abandon by the right and the left … It will represent France from below.


Gilbert Collard of the wing Marion Maréchal Le Pen narrowly missed. He will bring his insolence to the National Assembly. It will be the eye of Marion.


Jean-Luc Mélenchon has managed his bet in Marseille. He attacked Patrick Mennucci of the PS, at least what remains. A breakthrough with France Insoumise who will have his parliamentary group. It is the « revolutionary bobo » of the Assembly.


Cedric Villani in Orsay. This famous mathematician will be the UFO of the National Assembly. It benefits from the dynamics Macron.


Sébastien Le Foll, a former minister of agriculture whom he decimated, was spared by the Republic on the march for some reason, crony? Close to François Hollande, it will be his memory.


Manuel Valls, elected or not (suspected of stuffing urns) also benefits from the « arrangement » of Macron. It is sailing and steaming. PS or République en Marche, he will choose his camp according to the opportunities, he can even create his own movement. He has no word. It will be the liar of the Assembly.


Beaten
Benoît Hamon, surprise … ephemeral PS.


Myriam El Khomri, the beautiful bullshit of François Hollande, passes the trap. This former labor minister, who did not know the difference between a fixed-term contract and a permanent contract, will return to school and hopefully leave the world of politics. She will join the club of pochies of Rachida Dati.


NKM (Nathalie Kosciusko-Morizet) who inherited the land acquired from François Fillon, is a collateral damage. She suffers the sinking of LR. She goes on vacation for a detox cure.

Cambadelis, first secretary of the PS, eliminated in the first round, leaves his post but does not leave the political life … alas.


Mathias Fekl, former Minister of the Interior (PS), passes the Exterior in the first round.


Jean-Jacques Urvoas (PS), former Minister of Justice, goes to the trap.


Valérie Fourneyron (PS), former Minister of Sports, returns to the locker room.


Najat Vallaud-Belkacem beaten. « Good riddance » will say a majority of French. Was not accepted at the club of potiches. Will definitely plant green plant in the new local PS (service room in the 16th).


Florian Philippot has paid the price of a moment of lucidity of the electors of Moselle. It is the watered sprinkler.


David Douillet will not be elected as a Member of Parliament. He will content himself with a fictitious job in Tourism.


The new face of the National Assembly


Feminization: 40% of women against 26% before.
Rejuvenation: 48 years 8 months of average age versus 55 years before
Renewal: 424 novices out of 577
Privatization: 129 officials against 188 before
Walk the results otherwise it will be Walk the Revolution!

https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/Resultats-des-elections-legislatives-2017

 

ARRAS, la Belle du Pas-de-Calais

FR

Arras est situé à moins d’une heure de Paris en train, et cette ville, que j’ai découverte le temps d’une journée, mérite vraiment le détour, surtout qu’à partir du 25 Novembre 2016, elle deviendra ville de Noël avec son marché le plus important au Nord de Paris dans le cadre prestigieux de la Grand’Place et ses animations pour les grands et les petits : http://www.noelarras.com/

Je n’ai pas pu arpenter les allées du Marché de Noël mais j’ai été séduit par cette ville et je vous explique maintenant pourquoi. Premier rendez-vous à ne pas manquer : le marché d’Arras qui a lieu le samedi matin sur les places de la Vacquerie, des Héros et la Grand’Place. Festival de couleurs avec les étals de fruits, légumes et fleurs, odeurs alléchantes des produits de bouche et du terroir, vous serez conquis par ce marché vieux de 1000 ans de traditions. Vous y trouverez aussi des stands de bijoux, tissus, vêtements et articles divers et variés. Pause déjeuner ensuite dans l’un des restaurants qui bordent les places, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Pour ma part, j’ai été dans une friterie : wrap ch’ti à la fricadelle et maroilles avec des frites fraîches à double cuisson, j’ai  vraiment été bien servi, je n’ai pas pu finir ^^. Direction ensuite l’Office du Tourisme qui se trouve au niveau du Beffroi pour les visites. En effet, c’est le point de départ de la visite des Boves (prenez un billet combiné avec le Beffroi, vous économiserez quelques euros) qui sont des carrières de pierre calcaire, creusées à partir du Xème siècle. 80% d’humidité et bas de plafond, faites attention ^^. La pierre calcaire extraite a servi à construire les édifices de la ville. Ces boves sont devenues ensuite des caves, entrepôts pour les marchands des places, puis abri, pour les soldats alliés de la Première Guerre Mondiale (Arras a été à 10 kms de la ligne de Front et il y a eu la bataille d’Arras, très meurtrière), et pour la population lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale [si vous êtes intéressés par l’histoire des Guerres Mondiales, je vous conseille de visiter aussi les carrières de Wellington au Sud de la ville, visites très didacticielles et agrémentées de films ]. Ces boves sont actuellement utilisées par de nombreux restaurateurs comme salles pour accueillir les clients. Après être allé sous-terre, allons dans les airs avec la visite du Beffroi, la montée est réalisée par ascenseur puis par une cinquantaine de marches. Vous aurez une vue panoramique de la ville, notamment une superbe vue sur la Place des Héros que vous surplomberez, la Grand’Place et la Cathédrale, à visiter absolument, que vous pouvez faire après le Beffroi. Vous vous baladerez le long des rues Gambetta, Ernestale pour découvrir des maisons Art Déco, construites après la Première Guerre Mondiale (Arras fut démolie à 80% à cette époque). Il y a beaucoup de commerces en centre-ville, et la ville est bien animée. Pour trouver un peu de quiétude, vous irez à l’Ouest de la ville visiter la Citadelle, un immense havre de paix,  ou vous recueillir au Mémorial Britannique, non loin de là. Il y a aussi de grands espaces verts : Jardin des Allées, Jardin Minelle,…Vous n’oublierez pas aussi de passer par la Cour de Verdun et la Place Victor Hugo. Pour passer un Samedi, voire un week-end pendant le marché de Noël, ou cet été pour le Main-Square Festival http://mainsquarefestival.fr/ . Adrienout vous recommande cette belle ville d’Arras. 😉

EN

Arras is less than an hour from Paris by train, and this city, which I discovered for a day, really deserves the detour, especially as from 25 November 2016, it will become the city of Christmas With its most important market in the North of Paris in the prestigious setting of the Grand’Place and its animations for big and small: http://www.noelarras.com/
I could not walk the walkways of the Christmas Market but I was seduced by this city and I now explain why. First meeting not to be missed: the Arras market which takes place on Saturday morning in the squares of the Vacquerie, the Heroes and the Grand’Place. Festival of colors with the stalls of fruits, vegetables and flowers, enticing odors of the products of the mouth and the soil, you will be conquered by this market old of 1000 years of traditions. You will also find stalls of jewelry, fabrics, clothing and various and varied items. Lunch break then in one of the restaurants that border the squares, there is for all tastes and all purses. For my part, I was in a chip shop: wrap ch’ti with fricadelle and maroilles with fresh fries with double cooking, I was really well served, I could not finish ^^. Then follow the Tourist Office which is at the Belfry for the visits. Indeed, it is the starting point of the visit of the Boves (take a ticket combined with the Belfry, you will save some euros) which are quarries of limestone, dug from the 10th century. 80% humidity and low ceiling, pay attention ^^. The limestone extracted was used to build the buildings of the city. These boves then became cellars, warehouses for the merchants of the squares, then shelter, for the Allied soldiers of the First World War (Arras was to 10 kms of the Front line and there was the battle of Arras, Very deadly), and for the population during the bombing of World War II [if you are interested in the history of the World Wars, I advise you to also visit the careers of Wellington in the South of the city, visits very educational and embellished Of films]. These boves are currently used by many restaurateurs as rooms to accommodate customers. After going underground, we go in the air with the visit of the Belfry, the ascent is carried out by elevator then by fifty steps. You will have a panoramic view of the city, including a superb view of the Heroes’ Square that you will overlook, the Grand’Place and the Cathedral, to visit absolutely, that you can do after the Belfry. You will walk along the streets Gambetta, Ernestale to discover Art Deco houses, built after the First World War (Arras was demolished 80% at that time). There are plenty of shops in the city center, and the city is very busy. To find a little quietude, you will go to the West of the city to visit the Citadel, a huge haven of peace, or to collect you at the British Memorial, not far from there. There are also large green spaces: Jardin des Allées, Garden Minelle, … You will also not forget to pass by the Court of Verdun and the Place Victor Hugo. To spend a Saturday, even a weekend during the Christmas market, or this summer for the Main-Square Festival http://mainsquarefestival.fr/. Adrienout recommends this beautiful city of Arras. 😉

La marche des Fiertés [ 27 / 06 / 2015 ]

Un défilé haut en couleurs en plein Paris : c’est la marche des fiertés, plus connue sous son ancien nom anglais la Gay Pride. Je me demande pourquoi ils ont changé le nom, franchement je trouve ça bof bof ! J’avais été à Nantes les 13 et 14 juin et il y avait la marche des fiertés. Je m’étais alors demandé à l’époque ce que c’était ! Mon amie m’avait répondu que c’était la Gay Pride. Malgré ce changement de nom pas judicieux à mon goût, l’événement a été une réussite. Le nombre de chars est un premier indicateur : les motards, les policiers, SFR, Orange, Durex, les Pays-Bas, Groupe Juif Gay et Lesbien, la RATP,….On y va en famille, de nombreux enfants avec leurs parents, des personnes de tout âge, de tout milieu,…une mixité à tous les niveaux…à l’image de la société actuelle mondiale qui accepte de + en + le mouvementIMG_2862IMG_2864 IMG_2874 IMG_2855 IMG_2875 Gay et Lesbien !