Lisa LeBlanc à la Maroquinerie (PARIS)

FR

Lisa LeBlanc, c’est un plein d’énergie, un concentré de Canada, un p’tit vent d’Acadie, une bonne dose d’humour, de funk, de folk, de blue grass, de disco … bref, un dépaysement total !

Découverte mercredi lors de son concert à la Maroquinerie (haut lieu de la convivialité parisienne à la programmation plutôt indie folk, rock, blues … du bon son, autrement dit ;-)), cette autrice, compositrice, interprète, de 32 ans partage fièrement sa culture made in Nouveau-Brunswick, une province de l’Est du Canada.

Entre deux références à la gastronomie acadienne, voilà une artiste qui vous met au propre (une palette de glitter donnée par un de ses musiciens circule dans le public) comme au figuré des paillettes dans votre vie. Avec beaucoup de drôlerie et de spontanéité, celle qui se dit « juste la messagère » explique son attachement au terroir de son enfance, à cette cuisine pour le moins surprenante, voire curieuse, vu de chez nous, à base de sarriette (omniprésente dans les plats), de patates râpées, d’ingrédients bouillis … Vous l’aurez compris, Lisa LeBlanc est une artiste à l’image de sa terre natale : simple, chaleureuse, réconfortante. Et terriblement bonne ! La jeune femme non contente d’avoir du coffre, du swing, et une plume bien à elle qui suscite rires, ou mélancolie, joue également du banjo, de la guitare … 

Ecoutez Le menu acadienaux sonorités funk, et vous comprendrez 😉

« Fricot
Fried clams
Fish cakes
Pi des lobster rolls
Pets de soeurs
Dip aux palourdes
Poutine râpée, poutine à trous
Non, nos poutines ont pas de fromage
Pi pas de gravy

D’la mélasse
Su’ des ti buns
Des patates
Plus de patates
Viande salée, crêpe râpée
Clam chowder, garlic finger
Pi d’la râpure
Pi des ployes
But ça c’est juste si tu viens d’Edmundston »

ou Kraft Dinner :

« J’aimerais ça qu’on se fasse une soirée Avec des p’tites fleurs pis des chandelles Mais j’trouve ça quétaine pour mourir Pis toi aussi Au pire on rira ensemble On mangera du Kraft Dinner C’est tout c’qu’on a de besoin J’aimerais ça danser un slow avec toi Mais on est tous les deux trop maladroits J’aurais peur de te marcher d’ssus pis te casser un orteil »

Impossible de vous dire tout le bien que je pense de cette jeune femme lumineuse – et de ses musiciens – au combien généreuse avec son public, interagissant à plusieurs reprises avec lui, conquis, allant même jusqu’à se fendre un chemin en son sein. 

Trêve de blabla, penchez-vous sur sa discographie (notamment sur les paroles et l’univers visuel de ses clips), soit 4 albums, vous ne le regretterez pas. Ma préférence va à son premier opus, en français, Prix du premier album francophone France Inter / Télérama. Au troisième, principalement en anglais, à l’esprit plus folk. Et à son dernier album, sorti en mars dernier, intitulé Chiac Disco. Encore une référence à ce petit bout de Canada dont elle est originaire, à cet argot mélange d’anglais, de vieux français – les Acadiens sont les descendants des premiers colons français – et de français « standard » . Autant dire qu’on ne saisit pas tout des tounes (chansons) mais qu’importe ! le plaisir est là.

Ma petite sélection d’incontournables :

  • Cerveau ramolli

« Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’lis des livres, j’regarde la TV pis des films en jogging Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’me couche à 9h, j’me lève de bonne heure pour aucune raison spécifique Chus rendue plate à mourir, j’feel mon cerveau ramollir Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’parle pus à personne, j’sors pas de la maison sauf pour aller travailler Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’sors pas de mon lit sauf pour me faire à manger pis aller pisser »

  • Pour les amateurs de banjo, pour chanter (que dis-je, brailler !) à tue-tête « aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde »

« P’t’être que demain ça ira mieux, mais aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde

J’ferais attention à toi mon p’tit gars Parce que mes chums de filles veulent te casser les jambes J’ai d’l’air d’une grosse robineuse assise toute seule au bar En bitchant toute la soirée à ceux qui ont le malheur de m’écouter »

Et bien d’autres encore : Ligne d’hydro, 5748 km, Entre toi pi moi pi la corde de bois, Gossip, …

Pour la setlist du concert à la Maroquinerie, c’est ici :Lisa LeBlanc Concert Setlist à La Maroquinerie, Paris le 19 octobre 2022 | setlist.fm

+ de photos : photos

EN

Lisa LeBlanc is full of energy, a concentrate of Canada, a little wind from Acadia, a good dose of humor, funk, folk, blue grass, disco… in short, a total disappointment !

Discovered on Wednesday during her concert at La Maroquinerie (mecca of Parisian conviviality with a rather indie folk, rock, blues program … good sound, in other words ;-)), this 32-year-old author, composer, performer proudly shares its culture made in New Brunswick, a province in Eastern Canada.

Between two references to Acadian gastronomy, here is an artist who literally puts you (a palette of glitter given by one of her musicians circulate in the public) as if figuratively glitter in your life. With a lot of humor and spontaneity, the one who calls herself « just the messenger » explains her attachment to the land of her childhood, to this cuisine that is surprising, even curious, to say the least, seen from home, based on savory (omnipresent in the dishes), grated potatoes, boiled ingredients… As you will have understood, Lisa LeBlanc is an artist in the image of her native land: simple, warm, comforting. And terribly good! The young woman, not content with having a strong body, swing, and a feather of her own that arouses laughter, or melancholy, also plays the banjo, the guitar…

Listen to Le menu acadien, with funky sounds, and you’ll understand 😉

or Kraft Dinner:

Impossible to tell you all the good that I think of this luminous young woman – and of her musicians – how generous with her audience, interacting with them on several occasions, conquered, even going so far as to split a path within them.

Enough talk, look at his discography (especially the lyrics and the visual universe of his clips), ie 4 albums, you won’t regret it. My preference goes to his first opus, in French, Prize for the first French-speaking album France Inter / Télérama. On the third floor, mainly in English, with a more folk spirit. And to his latest album, released last March, titled Chiac Disco. Another reference to this little piece of Canada from which she originates, to this slang mixture of English, old French – the Acadians are the descendants of the first French settlers – and « standard » French. Suffice to say that we do not understand all the tounes (songs) but who cares! the fun is there.

My small selection of must-haves: Cerveau ramolli

For banjo lovers, to sing (what am I saying, bawl!) loudly « aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde »

And many others : Ligne d’hydro, 5748 km, Entre toi pi moi pi la corde de bois, Gossip, ….

For the setlist of the concert at La Maroquinerie, it’s here: Lisa LeBlanc Concert Setlist at La Maroquinerie, Paris on October 19, 2022 | setlist.fm

more photos: photos

Hippie Sabotage

FR

Hippie Sabotage est un groupe californien (de Sacramento exactement) composé des deux frères Kevin et Jeff Saurer. Vous ne les connaissez sûrement pas. Mais vous avez déjà dû entendre leur remix de « Habits (Stay High) » de Tove Lo, 600 millions de vues sur youtube. Ils ont joué et travaillé donc avec Tove Lo, mais aussi Ellie Goulding pour ne citer que les plus connus. Ils ont remporté la première place du classement Next Big Sound de Billboard.

Ils sont passés dernièrement à la Maroquinerie dans le 20ème arrondissement de Paris, l’occasion d’aller les voir dans une ambiance intimiste. Au programme, musique électronique particulière, arythmique, saccadée d’autant plus marquée que c’est un live. Distribution de bières et de whyskie par le groupe. Ambiance chaleureuse garantie. Ils descendent dans la fosse à la rencontre du public, font monter le public sur scène. Acrobaties d’amis et bien sûr Pogo. J’ai passé une très bonne soirée animée. Merci encore à Hippie Sabotage. 😉

EN

Hippie Sabotage is a Californian band (from Sacramento exactly) composed of two brothers Kevin and Jeff Saurer. You probably do not know them. But you must have already heard their remix of Tove Lo’s « Habits (Stay High) », 600 million views on youtube. They played and worked with Tove Lo, but also Ellie Goulding to name only the best known. They won first place in Billboard’s Next Big Sound.


They recently moved to the Leather Goods in the 20th arrondissement of Paris, the opportunity to go see them in an intimate atmosphere. On the program, particular electronic music, arrhythmic, jerky especially as it is a live. Distribution of beers and whyskie by the group. Warm atmosphere guaranteed. They go down into the pit to meet the public, get the audience on stage. Acrobatics of friends and of course Pogo. I had a very good evening. Thanks again to Hippie Sabotage. 😉