PARIS DESIGN WEEK 9-18 SEPT.2021 #PDW21

FR

C’est parti pour la Paris Design Week, le rendez-vous incontournable des professionnels et amateurs de Design pour la Maison et l’Objet.


Première chose à faire : télécharger l’appli mobile PARIS DESIGN WEEK. Vous aurez ainsi tous les événements, à savoir les ateliers, les cocktails, les conférences / débats, inaugurations, visites guidées,… géolocalisés en plus. Vous pouvez aussi vous procurer le guide papier et le plan chez l’un des 350 participants.


Cette édition se déroule sous le signe du « développement désirable » à savoir combiner plaisir, esthétique et éthique. La conscience des enjeux et défis environnementaux se ressent de plus en plus dans les créations des designers aussi bien chez les nouveaux que chez les reconnnus. Autant dans le choix des matériaux, que dans l’usage fait de l’objet. On assiste ainsi au renouveau du local, de l’artisanat et de l’upcycling.



Dès mercredi, j’ai ainsi pu assister au vernissage de l’exposition « Le French design incubateur » où ont été présentés 22 projets de mobiliers innovants, certains notamment dédiés au monde de l’entreprise. J’ai apprécié l’aspect fonctionnel (gain de place) du meuble de rangement vertical pour tabourets et le design particulièrement réussi de la mini-caravane CARAPATE (prévoir tout de même 15 900€ minimum). Son aménagement est personnalisable (couleur et équipement).

Jeudi, j’ai participé à la soirée RIVE GAUCHE AFTERWORK, balade dans les beaux quartiers de Saint-Germain-des-Prés. Ambiance festive assurée. Représentation du Beau et du Design raffiné. The Conran Shop, Depadova, La Maison du Commerce, Cassina, Karakter, Thierry Lemaire / Les marbreries de la Seine et Silvera auront été les étapes de mon pèlerinage. Mention spéciale aux marbreries de la Seine : un mobilier en matière singulière, en travertins (roche sédimentaire calcaire continentale biogénique, merci wikipedia 😉 ) et marbres d’exception.

Je vous encourage à participer aux afterworks de ce vendredi (Opéra / Concorde / Etoile) et de ce samedi (Palais Royal / Marais / Bastille, Vertbois). Osez franchir les portes de ces enseignes du luxe, vous ne le regretterez pas. L’accueil y est en général plutôt sympathique 😉

EN

Let's go for Paris Design Week, the unmissable event for professionals and amateurs of Design for the Home and the Object.

First chose to do: download the PARIS DESIGN WEEK mobile app. You will thus have all the events, namely workshops, cocktails, conferences / debates, inaugurations, guided tours, ... geolocated in addition. You can also get the printed guide and the map from one of the 350 participants.

This edition takes place under the sign of the "desirable challenge", namely to combine pleasure, aesthetics and ethics. Awareness of environmental issues and challenges is felt more and more in the creations of designers, both among new and recognized ones. As much in the choice of materials, as in the use made of the object. We are thus witnessing the revival of the local, crafts and upcycling.

From Wednesday, I was able to attend the opening of the exhibition "The French design incubator" where 22 innovative furniture projects were presented, some particularly dedicated to the business world. I appreciated the functional aspect (space saving) of the vertical storage unit for stools and the particularly successful design of the CARAPATE mini-caravan (still allow € 15,900 minimum). Its layout is customizable (color and equipment).

Thursday, I took part in the RIVE GAUCHE AFTERWORK evening, a stroll in the beautiful districts of Saint-Germain-des-Prés. Festive atmosphere guaranteed. Representation of Beauty and Refined Design. The Conran Shop, Depadova, La Maison du Commerce, Cassina, Karakter, Thierry Lemaire / The marbreries de la Seine and Silvera were the stages of my pilgrimage. Special mention to the marble works of the Seine: furniture in singular material, in travertines (sedimentary rock, biogenic continental limestone, thank you wikipedia ;-)) and exceptional marble. 

I encourage you to participate in the afterworks this Friday (Opéra / Concorde / Etoile) and this Saturday (Palais Royal / Marais / Bastille, Vertbois). Dare to walk through the doors of these luxury brands, you won't regret it. The reception is generally quite friendly 😉


SPOT 13 : STREET ART à ciel ouvert à PARIS

FR

SPOT 13 est le rendez-vous incontournable du moment pour les amateurs d’art urbain. C’est 4 salles et un immense terrain vague, à deux pas des tours Duo. Des oeuvres monumentales ou plus petites, variées, combinant différents univers comme par exemple les cartoons ou la BD, avec des messages militants. On en prend plein les yeux, esprit underground garanti.

Certaines fresques sont éphémères. De nouveaux artistes investissent régulièrement les lieux.

L’exposition est gratuite. Ouverte tous les jours. Pour adultes et enfants. Dans le 13ème à Paris, au 48 allée Paris-Ivry.

EN

SPOT 13 is the unmissable event at the moment for urban art lovers. It’s 4 rooms and a huge wasteland, close to the Duo towers. Monumental or smaller works, varied, combining different universes such as cartoons or comics, with militant messages. We take full eyes, underground spirit guaranteed.

Some frescoes are ephemeral. New artists regularly invest the place.

The exhibition is free. Open every day. For adults and children. In the 13th district in Paris, at 48 allée Paris-Ivry.

21ème Traversée de Paris en véhicules d’époque

FR

Réveillé aux aurores (j’entends pour un dimanche ;-)), je roule en direction de l’esplanade Saint-Louis en face du château de Vincennes afin de rejoindre la 21ème Traversée de Paris en véhicules d’époque. Il fait encore nuit, le temps est pluvieux. Je suis dans ma youngtimer (véhicule des années 80), une Renault 11, avec Lili, ma compagne et collaboratrice. Sur la route, à l’approche du lieu de rassemblement, une Alpine A110 (la fameuse berlinette d’Alpine Renault qui a écrit quelques pages de l’histoire automobile en rallye) me précède, ça donne le ton de la journée.

Pandémie de la covid 19 oblige, il n’y aura pas cette année le traditionnel café-croissant au départ. Les participants ont pour consigne de ne pas sortir de leur véhicule. Je rejoins la file des véhicules participants, somme toute assez fluide à 8h, et récupère au passage le sac contenant plaque et livre de route (cette année, à la demande de la Préfecture de Police de Paris, point de Grand Palais, de Concorde et de Champs-Elysées) et je me gare sur l’esplanade. Pour cette édition, je serai dans le cortège, et traverserai les rues de la Capitale avec ma vaillante auto.

Place au défilé. La pluie fine s’est presque arrêtée. Ouf, on va pouvoir en profiter dans des conditions satisfaisantes. Le plateau est assez exceptionnel et éclectique : voitures de toutes les époques, voitures populaires, voitures de courses, de luxe, 4×4, limousines, françaises, italiennes, américaines,…van, citadines, berlines. On en prend plein les mirettes ! J’ai ainsi vu une Lamborghini Countach, une Ferrari Testarossa, des américaines aux dimensions imposantes, la DeLorean (retour vers le futur), des ford Mustang, des Rolls Royces, des Bentley, des BMW, des Porsche, des MG, Jaguar, Renault, Peugeot, Citroën SM, des 2CV, des coccinelles, des Land Rover, des Jeeps de l’armée américaine,… Quelques motos, mobylettes, solex et vélos (mention spéciale à la chevauchée fantastique du propriétaire du Grand-bi, un vélo avec une grande roue devant qu’on recroisera par la suite sur le parcours) sont aussi présents. Les participants portent pour certains vêtements ou accessoires d’époque. L’ambiance est conviviale et joyeuse. Les odeurs d’essence et de gaz d’échappement embaument les narines. 🙂 Une Golf rouillée arbore fièrement sur sa lunette arrière un « laisser rouiller n’est pas un crime…juste un style ! ». Mon regard s’attarde également sur des modèles de marque plus confidentielle qui ont depuis disparu comme Autobianchi. J’ai plusieurs fois « séché ». Pas facile de les identifier 😉


9h30, je rejoins mon véhicule. Direction Bastille. C’est quand même quelque chose d’assez exceptionnel de rouler dans Paris en si bonne compagnie, pour moi qui suis habitué à prendre les transports en commun. Je redécouvre cette ville et son architecture : République, les Grands Boulevards, Montmartre, les Batignolles, Etoile, Alma, Tour Eiffel, Invalides … Ça klaxonne, ça ronronne, on ne se croirait pas en 2021. C’est un véritable spectacle pour les badauds. Les mécaniques souffrent aussi car de petits bouchons se forment parfois. Quelques pannes obligeront certains à s’arrêter. Tous ces véhicules nous plongent dans l’histoire de l’automobile du 20ème siècle. Il est réjouissant d’observer l’évolution des lignes, du design, d’une décennie à l’autre. C’est aussi très marrant de voir se côtoyer des véhicules modernes et des véhicules anciens, ça dresse un véritable chef d’oeuvre anachronique dans les rues de Paris. Il y a aussi quelques rassemblements d’amis ; à Pigalle, des camarades prennent l’apéro dans une ambiance festive. La montée à Montmartre fut épique avec un interminable bouchon, j’ai craint pour la mécanique, mais ma R11 a tenu bon.

Tout ce beau monde s’est retrouvé aux Invalides sur le coup de midi. Un rassemblement en quelque sorte improvisé où l’on a pu contempler les véhicules en statique. Déjeuner entre amis par petit attroupement, discussions entre passionnés avec port du masque, les mesures de sécurité ont été globalement respectées.

Cet événement, qui a rassemblé plus de 700 véhicules, est un véritable rayon de soleil dans cette période morose, une oasis dans le désert. De la majestuosité, du muscle, de la popularité, de l’humour, de la tradition ont permis de (re)découvrir avec bonheur un siècle d’histoire automobile mondiale.


Merci à Anne QUEMY pour l’accréditation presse et à Lili pour les prises photo durant la traversée de Paris.

Reportage photos :
https://www.facebook.com/adrien.lefevre.395/posts/10218979679702738
https://www.facebook.com/adrien.lefevre.395/posts/10218979901308278
https://www.facebook.com/adrien.lefevre.395/posts/10218979976590160

Reportage vidéos :
Esplanade des Invalides : 21ème Traversée de Paris en véhicules d’époque – YouTube
Paris Vincennes – 21ème traversée de Paris en véhicules d’époque – YouTube
Lamborghini Countach – 21ème traversée de Paris en véhicules d’époque – YouTube
Ferrari Testarossa à la 21ème traversée de Paris en anciennes – YouTube
Américaines à la 21ème traversée de Paris en véhicules d’époque – YouTube
21ème traversée de Paris en véhicules d’époque – YouTube

EN

Woke up at dawn (I mean for a Sunday ;-)), I drive towards the Esplanade Saint-Louis in front of the Château de Vincennes to join the 21st Traversée de Paris in vintage vehicles. It is still dark, the weather is rainy. I am in my youngtimer (vehicle from the 80s), a Renault 11, with Lili, my partner and collaborator. On the road, as I approach the meeting place, an Alpine A110 (the famous Alpine Renault berlinetta which has written a few pages of automotive history in rallying) precedes me, that sets the tone for the day.

Covid 19 pandemic requires, this year there will not be the traditional café-croissant at the start. Participants are instructed not to get out of their vehicle. I join the line of participating vehicles, all in all quite fluid at 8 a.m., and collect the bag containing the license plate and the journey book on the way (this year, at the request of the Paris Police Prefecture, Grand Palais point, Concorde and of Champs-Elysées) and I park on the esplanade. For this edition, I will be in the procession, and will cross the streets of the Capital with my valiant car.

Place the parade. The fine rain almost stopped. Phew, we will be able to enjoy it under satisfactory conditions. The range is quite exceptional and eclectic: cars from all eras, popular cars, racing cars, luxury cars, 4 × 4, limousines, French, Italian, American,… van, city cars, sedans. We take full eyes! I saw a Lamborghini Countach, a Ferrari Testarossa, American models with imposing dimensions, the DeLorean (back to the future), Ford Mustangs, Rolls Royces, Bentleys, BMWs, Porsches, MGs, Jaguars, Renault, Peugeot, Citroën SM, 2CVs, Beetles, Land Rovers, American Army Jeeps,… Some motorcycles, mopeds, solexes and bicycles (special mention to the fantastic ride of the owner of the Grand-bi, a bicycle with a big wheel in front that we will meet again later on the course) are also present. Participants wear some period clothing or accessories. The atmosphere is friendly and joyful. The smell of gasoline and exhaust fumes scent the nostrils. 🙂 A rusty Golf proudly displays on its rear window a « Rusting is not a crime … just a style! » « . My gaze also dwells on more confidential branded models that have since disappeared like Autobianchi. I have « dried » several times. Not easy to identify them 😉

9:30 am, I return to my vehicle. Direction Bastille. It’s still quite exceptional to ride in Paris in such good company, for me, who am used to taking public transport. I rediscovered this city and its architecture: République, the Grands Boulevards, Montmartre, the Batignolles, Etoile, Alma, the Eiffel Tower, Invalides… It honks, it purrs, it wouldn’t be like 2021. It’s a real spectacle for the onlookers. The mechanics also suffer because small traffic jams sometimes form. Some outages will force some to stop. All of these vehicles immerse us in the history of the 20th century automobile. It is heartening to observe the evolution of lines, of design, from one decade to the next. It is also very funny to see modern and old vehicles rub shoulders with each other, it creates a true anachronistic masterpiece in the streets of Paris. There are also some gatherings of friends; in Pigalle, friends have a drink in a festive atmosphere. The climb to Montmartre was epic with an endless traffic jam, I feared for the mechanics, but my R11 held up.

All these beautiful people gathered at the Invalides at the stroke of noon. A sort of improvised gathering where we could contemplate the vehicles in static. Lunch with friends in small gatherings, discussions between enthusiasts wearing a mask, security measures were generally respected.

This event, which brought together more than 700 vehicles, is a real ray of sunshine in this gloomy period, an oasis in the desert. Majesty, muscle, popularity, humor, tradition have happily (re) discovered a century of world automotive history. Thanks to Anne QUEMY for the press accreditation and to Lili for the photos taken during the crossing of Paris. volume_upcontent_copysharestar_border

21e Traversée de Paris

FR

Je vous présente la 21ème traversée de Paris en anciennes qui aura lieu le Dimanche 31 Janvier 2021 au départ du Château de Vincennes. J’y étais pour celle de l’été en Juillet 2018. Un petit aperçu de ce qui vous attend : Traversée été.
Cette fois-ci, je participerai avec mon propre véhicule pour un reportage au plus près de l’action. 🙂

L’association « Vincennes en Anciennes », contre vents et marées, mettra tout en oeuvre pour organiser sa 21e Traversée de Paris hivernale en véhicules d’époque le 31 janvier. 700 véhicules de plus de 30 ans (autos, motos, vélos, tracteurs, bus et utilitaires légers) devraient y participer.

Les inscriptions sont lancées. Si, en raison des conditions sanitaires, ce rendez-vous ne pouvait avoir lieu, les participants en voiture ancienne et les passagers des bus seraient intégralement remboursés.

Départ des voitures entre 8h et 8h30 du parvis sud du château de Vincennes.
Arrivée vers 12h : parvis sud du château de Vincennes.
Renseignements pratiques et/ou réservation dans les bus anciens (dans la limite des places disponibles) :
fiche téléchargeable sur : http://www.vincennesenanciennes.com – Prix : 10 € (bus)
Départ des bus : 8h30 – Retour des bus : 12h
Les mesures sanitaires : port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique et distance de sécurité seront respectées.

Billetterie : 21ème Traversée de Paris hivernale (weezevent.com)

EN

I present to you the 21st crossing of Paris in old cars which will take place on Sunday January 31, 2021 from the Château de Vincennes. I was there for the summer in July 2018. A little preview of what to expect: Summer crossing.
This time, I will participate with my own vehicle for a report closer to the action. 🙂

The « Vincennes en Anciennes » association, against all odds, will make every effort to organize its 21st winter crossing of Paris in vintage vehicles on January 31. 700 vehicles over 30 years old (cars, motorcycles, bicycles, tractors, buses and light utility vehicles) are expected to participate.

Registrations are launched. If, due to sanitary conditions, this meeting could not take place, participants in vintage cars and bus passengers would be fully reimbursed. Departure of cars between 8 am and 8:30 am from the south square of the Château de Vincennes. Arrival around 12 noon: south square of the Château de Vincennes.

Practical information and / or reservation in old buses (subject to availability): sheet downloadable from: http://www.vincennesenanciennes.com – Price: 10 € (bus) Bus departure: 8:30 am – Bus return: 12:00 pm Sanitary measures: compulsory mask wearing, hydroalcoholic gel and safety distance will be respected.

Ticket office: 21st Winter Crossing of Paris (weezevent.com)

NEANTICØNES

Neanticønes est un artiste autodidacte de la scène parisienne électronique émergente. J’aime ce nouveau son électro pop rafraichissant.
Je vous présente donc le premier single de son prochain EP (disponible à partir du 17 décembre 2020), « Female », qui fait honneur à la femme, incarnée par sa soeur à la voix : https://www.youtube.com/watch?v=4zStgIuBXtA

Biographie by Divine, son équipe de management. https://www.divine-musique.com/

« Neanticønes, producteur, auteur, compositeur et instrumentiste est un artiste polyvalent qui ne cesse de se révéler et de se diversifier.Ayant fait son entrée dans le monde de la musique via la production d’oeuvre électronique, Neanticønes a dans un premier temps été amené à collaborer avec des partenaires comme Profil de Face, Crosswalk ou encore Believe. Il a également eu l’opportunité de mixer dans différents club en France comme à l’échelle internationale (notamment en Amérique du Nord). Ces experiences lui ont permis de se construire artistiquement au coeur de la scene parisienne émergente.De par ses envies mais aussi ses rencontres, Neanticønes est allé au delà de la sphere musique électronique et s’est mis à produire différents styles musicaux. Il a notamment été amené à collaborer avec des artistes tel que Lomepal, Yassine Stein ou bien encore 2TH, mais également collaborer avec des enseignes comme Givenchy ou encore Joawé. De nombreux autres projets impliquant Neanticønes sont amenés à sortir au courant 2020.Cette fin d’année sera également pour lui l’occasion de renouer avec la musique électronique et d’y mêler ces différentes influences nouvellement explorées au travers d’un nouvel EP annoncé pour décembre 2020. »

Mise à jour du 09/01/2021 avec un second single « THE GAME » :

https://www.youtube.com/watch?v=yzUme2AxvWU&feature=youtu.be

EN

Neanticønes is a self-taught artist of the emerging Parisian electronic scene. I love this refreshing new electro pop sound. I therefore present to you the first single from her next EP (available from December 17, 2020), « Female », which does honor to the woman, embodied by her sister in the voice:

https://www.youtube.com/watch?v =4zStgIuBXtA

Biography by Divine, her management team. https://www.divine-musique.com/

« Neanticønes, producer, author, composer and instrumentalist is a versatile artist who continues to reveal himself and diversify. Having entered the world of music through the production of electronic works, Neanticønes was initially brought to collaborate with partners like Profil de Face, Crosswalk or Believe. He also had the opportunity to mix in different clubs in France and internationally (especially in North America). These experiences allowed him to build himself artistically in the heart of the emerging Parisian scene. Through his desires but also his encounters, Neanticønes went beyond the electronic music sphere and began to produce different musical styles. He has notably worked with artists such as Lomepal, Yassine Stein or even 2TH, but also collaborated with brands such as Givenchy or Joawé. Many other projects involving Neanticønes are due to be released in the course of 2020.This end of the year will also be an opportunity for him to reconnect with electronic music and to mix these various newly explored influences through a new EP announced. for December 2020.

 » Update 09/01/2021 with a second single « THE GAME »:

https://www.youtube.com/watch?v=yzUme2AxvWU&feature=youtu.be

Un Dimanche à la Galerie

FR

Cette sixième édition revêt un caractère important, elle veut souligner le dynamisme des galeries d’art en France bien que la période et le contexte Covid soient particulièrement difficiles pour les artistes. Cet événement est aussi l’occasion d’inviter les curieux à pousser les portes des galeries, ce qu’ils ne font pas toujours en temps normal.

Sous un beau soleil, j’ai donc flâné dans le quartier du Marais à Paris où l’on trouve une forte concentration de galeries. J’y ai découvert des oeuvres singulières qui m’ont parfois laissé pantois. Mais c’est ça l’art. Des perspectives nouvelles, un regard différent, une rencontre avec une « vision », où chacun peut s’y retrouver et satisfaire son appétence pour tel ou tel univers (photographie, arts primitifs, art contemporain, moderne …).

Le Comité Professionnel des galeries d’art voulait rendre compte de la diversité de la programmation de ces établissements. Pari tenu, il y en a pour tous les goûts 🙂 Le public a répondu présent, même si ce n’est pas l’affluence des grands jours.

EN

This sixth edition is of an important nature, it wants to highlight the dynamism of art galleries in France even though the Covid period and context are particularly difficult for artists. This event is also an opportunity to invite the curious to push open the doors of the galleries, which they don't always do in normal times.

Under a beautiful sun, I therefore strolled in the Marais district in Paris where there is a high concentration of galleries. I discovered there unique works that sometimes left me speechless. But that's art. New perspectives, a different perspective, an encounter with a "vision", where everyone can find their way around and satisfy their appetite for a particular universe (photography, primitive arts, contemporary, modern art ...).

The Professional Committee of Art Galleries wanted to report on the diversity of the programming of these establishments. Bet paid, there is something for everyone 🙂 The public answered present, even if it is not the affluence of the great days.

PARIS DESIGN WEEK 2020 #PDW20

FR

Malgré toutes les incertitudes liées à la période du COVID, et l’annulation en cascade de bon nombre d’événements majeurs, c’est avec un très grand plaisir que je retrouve la PARIS DESIGN WEEK, qui fête cette année ses 10 ans.

Régénération est l’un des thèmes mis en avant. Mettre en lumière des jeunes de moins de 30 ans, voilà l’idée. « Avec cette génération influente, engagée, digitale, augmentée, positive, l‘upcycling s’accélère, les circuits se raccourcissent et le design passe durablement au green« .

Trois afterworks : Saint-Germain des Prés, Les Halles Marais Bastille et Opéra Concorde Etoile, soit de belles découvertes, des rencontres, le plus souvent autour d’un verre et d’un buffet.

Trois coups de coeur : 
– Muuto : maison ancrée dans la tradition du design scandinave. C’est simple et beau. 
– The socialite Family : à la fois media et marque avec un studio de création intégré. Mobilier intemporel et élégant. Une mention spéciale pour leur accueil chaleureux et gourmet.
– Boon : des designers  des quatres coins du monde présentant des créations uniques comme une bibliothèque réalisée en miroirs, ou encore le fauteuil à élastiques de Patrick Paris. Un vrai régal pour les yeux, des sensations uniques, un savoir-faire responsable aussi.

La Paris Design Week, c’est aussi des conférences pour rencontrer des designers.
8 promenades créatives sous le signe (RE)GENERATION, WORK!, RETAIL, ART&DESIGN, SAVOIR-FAIRE, FOOD DESIGN, PROJECTS, ICONIC.

Je n’ai, hélas, pas pu tout faire mais j’en ai pris plein les yeux sur les 3 afterworks auquels j’ai participé. Et quel plaisir de retrouver cette ambiance « d’avant », ce vent de liberté.

Pour les férus de Design, n’oubliez pas que Lille Metropole est la capitale mondiale du design en 2020. https://www.lilletourism.com/lille-metropole-2020-capitale-mondiale-du-design.html

EN

Despite all the uncertainties associated with the COVID period, and the cascading cancellation of a number of major events, it is with great pleasure that I return to PARIS DESIGN WEEK, which is celebrating its 10th anniversary this year.
 
Regeneration is one of the themes put forward. Putting the spotlight on young people under 30, that’s the idea. « With this influential, engaged, digital, augmented, positive generation, upcycling is accelerating, the circuits are getting shorter and design is permanently going green ».
 
Three afterworks: Saint-Germain des Prés, Les Halles Marais Bastille and Opéra Concorde Etoile, for great discoveries and encounters, most often around a drink and a buffet.
 
Three favorites:
– Muuto: house anchored in the tradition of Scandinavian design. It is simple and beautiful.
– The socialite Family: both media and brand with an integrated creation studio. Timeless and elegant furniture. A special mention for their warm and gourmet welcome.
– Boon: designers from all over the world presenting unique creations such as a bookcase made of mirrors, or even the elastic armchair by Patrick Paris. A real feast for the eyes, unique sensations, and also responsible know-how.
 
Paris Design Week is also conferences to meet designers.
8 creative walks under the sign (RE) GENERATION, WORK !, RETAIL, ART & DESIGN, SAVOIR-FAIRE, FOOD DESIGN, PROJECTS, ICONIC.
 
Unfortunately, I was not able to do everything but I took full eyes on the 3 afterworks in which I participated. And what a pleasure to rediscover this « old » atmosphere, this wind of freedom.
 
For Design enthusiasts, don’t forget that Lille Metropole is the world capital of design in 2020. https://www.lilletourism.com/lille-metropole-2020-capitale-mondiale-du-design.html

 

THE WASH

wash2

FR

Ils étaient 3 sur scène à l’Alhambra pour la première partie de Kaiser Chiefs. Ce soir, on les retrouve à 5 à la Boule Noire, une salle d’une capacité d’environ 200 personnes, qui jouxte la Cigale : une guitare, une basse, deux claviers, une batterie classique, une batterie électronique et le chanteur.

Le public a répondu présent. La salle est bien remplie et enthousiaste.

Dans une ambiance intimiste, les premières notes révèlent un son feutré et chaleureux. Les mélodies sont entraînantes (Strange Gift, TwoFace). La presse spécialisée les compare souvent à Phoenix. On y retrouve un son analogique, avec un mélange d’influences pop / rock alternatif, légèrement électronique.

Qualifiée par certains de Dream Pop, cette atmosphère parfois psychédélique est propice à la rêverie.

Le groupe est sympathique, s’adressant avec humour au public en anglais mais aussi en français.

Retrouvez-les avec leur premier album « Just enough pleasure to remember ».

loane

En première partie, j’ai découvert Loane. Seule sur scène avec son clavier et sa boîte à rythmes, elle a distillé un son électro-pop. Ses textes sont singuliers, « N’oublie pas ma gueule, ou j’te casse la tienne », on accroche ou pas. 🙂

EN
They were 3 on stage at the Alhambra for the first part of Kaiser Chiefs. Tonight, there are 5 of them at La Boule Noire, a room with a capacity of around 200 people, which adjoins the Cicada: a guitar, a bass, two keyboards, a classical drums, an electronic drums and the singer.

The public responded. The room is full and enthusiastic.

In an intimate atmosphere, the first notes reveal a hushed and warm sound. The melodies are catchy (Strange Gift, TwoFace). The trade press often compares them to Phoenix. There is an analog sound, with a mixture of alternative pop / rock influences, slightly electronic.

Qualified by some of Dream Pop, this sometimes psychedelic atmosphere is conducive to daydreaming.
The group is friendly, speaking with humor to the public in English but also in French.
Find them with their first album « Just enough pleasure to remember ».

In the first part, I discovered Loane. Alone on stage with her keyboard and drum machine, she distilled an electro-pop sound. His texts are singular, « Don’t forget my face, or I break yours », we hang on or not. 🙂

REDBULL 3 STYLE

AAAAAREDBULL

FR

Red Bull 3style World Tour fait escale en France. L’objectif est de sélectionner les meilleurs DJ’s du Monde. Rendez-vous ce jeudi au Wanderlust (Paris) à partir de 21 heures.

6 DJ’s s’affronteront pour cette finale nationale : T-SIA, DJ DAN WAYO, STAY’V, DJ VALAK, DJ KODH, MYSTYKAL KUT.

Les règles sont simples : un set de 15 minutes avec 3 styles de musique. Les critères des juges : aptitude technique, sélection des tracks et la réaction des spectateurs.

Une belle et originale soirée en perspective.

Plus d’infos ici : Redbull 3style

EN
Red Bull 3style World Tour stops in France. The objective is to select the best DJs in the World. Meet this Thursday at Wanderlust (Paris) from 9 p.m.

6 DJs will compete for this national final : T-SIA, DJ DAN WAYO, STAY’V, DJ VALAK, DJ KODH, MYSTYKAL KUT.

The rules are simple: a 15 minute set with 3 styles of music. The criteria of the judges: technical aptitude, selection of tracks and reaction of spectators.

A beautiful and original evening in perspective.

More info here: Redbull 3style

 

THE WASH à la Boule Noire (25/02/2020)

FR

The Wash se produira ce mardi 25 février 2020 à la Boule Noire au 120 Boulevard de Rochechouart à Paris.
Ne loupez pas cette occasion pour découvrir le tandem franco-américain composé du chanteur-claviériste David Quattrini (Massachusetts) et du guitariste Jérôme Plasseraud (Versailles). The Wash étonne avec un son pop-rock-folk-électro. Un petit aperçu avec leur dernier clip « Two Face »:  The Wash – TwoFace

A mardi 😉

EN

The Wash will perform this Tuesday February 25, 2020 at La Boule Noire at 120 Boulevard de Rochechouart in Paris.
Do not miss this opportunity to discover the Franco-American duo made up of singer-keyboardist David Quattrini (Massachusetts) and guitarist Jérôme Plasseraud (Versailles). The Wash surprises with a pop-rock-folk-electro sound. A little preview with their latest clip « Two Face »: The Wash – TwoFace


See you on Tuesday 😉