NILS FRAHM à la Salle Pleyel (Paris – Novembre 2022)

FR

Connaissez-vous Nils Frahm ? Ce récent quarantenaire, pianiste, compositeur et producteur allemand, souvent qualifié de virtuose, est encore assez méconnu du grand public mais jouit d’une solide reconnaissance dans le milieu électro de par son univers musical terriblement élaboré et singulier. Une musique expérimentale mélangeant le classique et l’électronique.

Commencé en juin, en Australie, au Sydney Opera House, sa tournée internationale intitulée Music For se poursuit depuis septembre, en Europe et c’est un véritable succès. Ainsi à Paris, une date a été ajoutée pour mon plus grand bonheur (sinon je n’aurai pas pu le voir). Initialement prévu sur un seul soir, le samedi 26 novembre, me voici à la Salle Pleyel ce dimanche 27 pour l’écouter. Absent de la scène depuis 2019, c’est avec une certaine excitation et beaucoup de curiosité que je m’apprête à découvrir son travail.

Quelle installation ! Pas moins de 9 claviers : piano classique et électrique, synthétiseurs, et autres claviers, machines… répartis sur deux espaces côte à côte, je me demande bien ce qui nous attend… Nils arrive sur scène en courant, salue son public avec son béret et s’installe sur un premier clavier. Voilà que commence une douce et tranquille composition. L’entrée en matière ne préfigurera pas le reste du concert, ou disons pas complètement. Ce soir, on voyage ! D’une mélodie minimaliste au piano, à des sonorités diverses et variées, le temps s’étire (ou pas), notre oreille explore, en même temps que notre esprit s’envole. Voilà pêle-mêle de quoi est fait l’œuvre de Nils : de douces rêveries, de ruptures de rythme, de progression « crescendo », de méditation, d’une forme de névrose, d’ambiance envoutante, de contemplation, d’expérimentation sonore,… C’est finalement assez indescriptible, cette immersion se vit confortablement assis dans cette merveilleuse salle Pleyel à l’identité si forte, parfaitement mise en valeur par son volume et les jeux de lumière qui éclairent les différents instruments.

Le compositeur à l’aise avec son public, le fera participer à son univers créatif en l’invitant à imiter le cri des animaux, faisant ainsi écho à son dernier album Music For Animals. Le public, joueur, s’amuse, moi y compris :)), à reproduire chien, oiseau … outre ce vent de liberté, cette envie folle de casser les frontières, son final démontre encore une fois le talent de ce pianiste avec un sens de la vitesse et de l’accélération, et du toucher au résultat incroyable sur son clavier classique. Une standing ovation pour un rappel, Nils a conquis ses fans et s’en est fait de nouveaux, moi par exemple. 😉

EN

Do you know Nils Frahm? This recent forty-year-old German pianist, composer and producer, often described as a virtuoso, is still relatively unknown to the general public but enjoys solid recognition in the electronic world thanks to his terribly elaborate and singular musical universe. Experimental music mixing classical and electronic.

Started in June, in Australia, at the Sydney Opera House, his international tour entitled Music For has been going on since September, in Europe and it is a real success. So in Paris, a date has been added for my greatest happiness (otherwise I wouldn’t have been able to see it). Initially planned for a single evening, Saturday November 26, here I am at Salle Pleyel this Sunday 27 to listen to it. Absent from the scene since 2019, it is with a certain excitement and a lot of curiosity that I am about to discover his work.

What a setup! No less than 9 keyboards: classical and electric piano, synthesizers, and other keyboards, machines… spread over two spaces side by side, I wonder what awaits us… Nils arrives on stage running, greets his audience with his beret and settles on a first keyboard. Here begins a soft and quiet composition. The introduction will not prefigure the rest of the concert, or let’s say not completely. Tonight we travel! From a minimalist melody on the piano, to various and varied sounds, time stretches (or not), our ear explores, at the same time as our mind soars. This is a jumble of what Nils’ work is made of: sweet daydreams, breaks in rhythm, « crescendo » progression, meditation, a form of neurosis, bewitching atmosphere, contemplation, experimentation sound,… It’s ultimately quite indescribable, this immersion is experienced comfortably seated in this wonderful Pleyel room with such a strong identity, perfectly highlighted by its volume and the play of light that illuminates the different instruments.

The composer, at ease with his audience, will make them participate in his creative universe by inviting them to imitate the cries of animals, thus echoing his latest album Music For Animals. The public, player, have fun, including me :)), to reproduce dog, bird … in addition to this wind of freedom, this mad desire to break the borders, his finale once again demonstrates the talent of this pianist with a sense of speed and acceleration, and incredible touch on his classic keyboard. A standing ovation for an encore, Nils won over his fans and made new ones, me for example. 😉

KODALINE AU BATACLAN MARDI 22 NOVEMBRE

FR

Ce mardi, je vous donne rendez-vous au Bataclan pour Kodaline et leur album « Our Roots Run Deep ». Une bonne alternative au premier match de l’équipe de France de la coupe du monde au Qatar tant décriée ! 😉

On pourra redécouvrir tous leurs hits aux sonorités pop-rock. « Cet album est quelque chose que nous voulions faire depuis très longtemps, mais c’est aussi quelque chose d’entièrement nouveau pour nous« , a déclaré le groupe dans une déclaration collective. « Il s’agit d’un spectacle acoustique dépouillé, sans clics, ce qui signifie essentiellement qu’il est très brut et non filtré. C’était un spectacle intime enregistré dans l’une de nos salles préférées au monde, à Dublin, chez nous en Irlande. Nous espérons que vous l’apprécierez autant que nous avons pris plaisir à le jouer. »

Un retour aux sources dans cette salle historique.

EN

This Tuesday, I’ll meet you at the Bataclan for Kodaline and their album « Our Roots Run Deep ». A good alternative to the French team’s first match of the much-maligned World Cup in Qatar! 😉

We can rediscover all their hits with pop-rock sounds. « This album is something we’ve wanted to do for a very long time, but it’s also something entirely new to us, » the band said in a collective statement. “It’s a stripped-down acoustic show with no clicks, which basically means it’s very raw and unfiltered. It was an intimate show recorded in one of our favorite venues in the world, in Dublin, at home in Ireland. We hope you enjoy it as much as we enjoyed playing it. » A return to basics in this historic room.

Lisa LeBlanc à la Maroquinerie (PARIS)

FR

Lisa LeBlanc, c’est un plein d’énergie, un concentré de Canada, un p’tit vent d’Acadie, une bonne dose d’humour, de funk, de folk, de blue grass, de disco … bref, un dépaysement total !

Découverte mercredi lors de son concert à la Maroquinerie (haut lieu de la convivialité parisienne à la programmation plutôt indie folk, rock, blues … du bon son, autrement dit ;-)), cette autrice, compositrice, interprète, de 32 ans partage fièrement sa culture made in Nouveau-Brunswick, une province de l’Est du Canada.

Entre deux références à la gastronomie acadienne, voilà une artiste qui vous met au propre (une palette de glitter donnée par un de ses musiciens circule dans le public) comme au figuré des paillettes dans votre vie. Avec beaucoup de drôlerie et de spontanéité, celle qui se dit « juste la messagère » explique son attachement au terroir de son enfance, à cette cuisine pour le moins surprenante, voire curieuse, vu de chez nous, à base de sarriette (omniprésente dans les plats), de patates râpées, d’ingrédients bouillis … Vous l’aurez compris, Lisa LeBlanc est une artiste à l’image de sa terre natale : simple, chaleureuse, réconfortante. Et terriblement bonne ! La jeune femme non contente d’avoir du coffre, du swing, et une plume bien à elle qui suscite rires, ou mélancolie, joue également du banjo, de la guitare … 

Ecoutez Le menu acadienaux sonorités funk, et vous comprendrez 😉

« Fricot
Fried clams
Fish cakes
Pi des lobster rolls
Pets de soeurs
Dip aux palourdes
Poutine râpée, poutine à trous
Non, nos poutines ont pas de fromage
Pi pas de gravy

D’la mélasse
Su’ des ti buns
Des patates
Plus de patates
Viande salée, crêpe râpée
Clam chowder, garlic finger
Pi d’la râpure
Pi des ployes
But ça c’est juste si tu viens d’Edmundston »

ou Kraft Dinner :

« J’aimerais ça qu’on se fasse une soirée Avec des p’tites fleurs pis des chandelles Mais j’trouve ça quétaine pour mourir Pis toi aussi Au pire on rira ensemble On mangera du Kraft Dinner C’est tout c’qu’on a de besoin J’aimerais ça danser un slow avec toi Mais on est tous les deux trop maladroits J’aurais peur de te marcher d’ssus pis te casser un orteil »

Impossible de vous dire tout le bien que je pense de cette jeune femme lumineuse – et de ses musiciens – au combien généreuse avec son public, interagissant à plusieurs reprises avec lui, conquis, allant même jusqu’à se fendre un chemin en son sein. 

Trêve de blabla, penchez-vous sur sa discographie (notamment sur les paroles et l’univers visuel de ses clips), soit 4 albums, vous ne le regretterez pas. Ma préférence va à son premier opus, en français, Prix du premier album francophone France Inter / Télérama. Au troisième, principalement en anglais, à l’esprit plus folk. Et à son dernier album, sorti en mars dernier, intitulé Chiac Disco. Encore une référence à ce petit bout de Canada dont elle est originaire, à cet argot mélange d’anglais, de vieux français – les Acadiens sont les descendants des premiers colons français – et de français « standard » . Autant dire qu’on ne saisit pas tout des tounes (chansons) mais qu’importe ! le plaisir est là.

Ma petite sélection d’incontournables :

  • Cerveau ramolli

« Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’lis des livres, j’regarde la TV pis des films en jogging Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’me couche à 9h, j’me lève de bonne heure pour aucune raison spécifique Chus rendue plate à mourir, j’feel mon cerveau ramollir Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’parle pus à personne, j’sors pas de la maison sauf pour aller travailler Y’a tellement pus rien qui se passe dans ma vie J’sors pas de mon lit sauf pour me faire à manger pis aller pisser »

  • Pour les amateurs de banjo, pour chanter (que dis-je, brailler !) à tue-tête « aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde »

« P’t’être que demain ça ira mieux, mais aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde

J’ferais attention à toi mon p’tit gars Parce que mes chums de filles veulent te casser les jambes J’ai d’l’air d’une grosse robineuse assise toute seule au bar En bitchant toute la soirée à ceux qui ont le malheur de m’écouter »

Et bien d’autres encore : Ligne d’hydro, 5748 km, Entre toi pi moi pi la corde de bois, Gossip, …

Pour la setlist du concert à la Maroquinerie, c’est ici :Lisa LeBlanc Concert Setlist à La Maroquinerie, Paris le 19 octobre 2022 | setlist.fm

+ de photos : photos

EN

Lisa LeBlanc is full of energy, a concentrate of Canada, a little wind from Acadia, a good dose of humor, funk, folk, blue grass, disco… in short, a total disappointment !

Discovered on Wednesday during her concert at La Maroquinerie (mecca of Parisian conviviality with a rather indie folk, rock, blues program … good sound, in other words ;-)), this 32-year-old author, composer, performer proudly shares its culture made in New Brunswick, a province in Eastern Canada.

Between two references to Acadian gastronomy, here is an artist who literally puts you (a palette of glitter given by one of her musicians circulate in the public) as if figuratively glitter in your life. With a lot of humor and spontaneity, the one who calls herself « just the messenger » explains her attachment to the land of her childhood, to this cuisine that is surprising, even curious, to say the least, seen from home, based on savory (omnipresent in the dishes), grated potatoes, boiled ingredients… As you will have understood, Lisa LeBlanc is an artist in the image of her native land: simple, warm, comforting. And terribly good! The young woman, not content with having a strong body, swing, and a feather of her own that arouses laughter, or melancholy, also plays the banjo, the guitar…

Listen to Le menu acadien, with funky sounds, and you’ll understand 😉

or Kraft Dinner:

Impossible to tell you all the good that I think of this luminous young woman – and of her musicians – how generous with her audience, interacting with them on several occasions, conquered, even going so far as to split a path within them.

Enough talk, look at his discography (especially the lyrics and the visual universe of his clips), ie 4 albums, you won’t regret it. My preference goes to his first opus, in French, Prize for the first French-speaking album France Inter / Télérama. On the third floor, mainly in English, with a more folk spirit. And to his latest album, released last March, titled Chiac Disco. Another reference to this little piece of Canada from which she originates, to this slang mixture of English, old French – the Acadians are the descendants of the first French settlers – and « standard » French. Suffice to say that we do not understand all the tounes (songs) but who cares! the fun is there.

My small selection of must-haves: Cerveau ramolli

For banjo lovers, to sing (what am I saying, bawl!) loudly « aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde »

And many others : Ligne d’hydro, 5748 km, Entre toi pi moi pi la corde de bois, Gossip, ….

For the setlist of the concert at La Maroquinerie, it’s here: Lisa LeBlanc Concert Setlist at La Maroquinerie, Paris on October 19, 2022 | setlist.fm

more photos: photos

Lisa LeBLANC à La Maroquinerie de Paris

Rendez-vous ce mercredi 19 Octobre 2022 pour écouter Lisa LeBlanc, une de valeurs sûres de la chanson canadienne. Elle chante en chiac, mélange de français et d’anglais. Ne pas louper son retour en France pour la découvrir ou redécouvrir, après un passage remarqué fin 2013 chez Ruquier (ONPC). Sa bonne humeur est communicative. Son nouvel album est d’inspiration disco funk des années 70. 😉

Réservation : Lisa LeBlanc

MEETING DE PARIS D’ATHLETISME

FR

Ce 18 juin 2022, la chaleur est étouffante sur Paris, au Stade Charléty. Placé en tribune Ouest, en plein soleil quand j’arrive vers 18h15, je vais vite aller chercher de l’ombre. Je réussis à trouver une place en tribune Est (juste derrière la ligne d’arrivée 😉 ), à l’ombre, grâce à un stadier sympa. Et je me prends une bonne bière artisanale dans l’un des foodtrucks présent dans l’enceinte.

L’ambiance dans le stade est familiale, particulièrement conviviale. Les spectateurs encouragent tous les athlètes, français ou pas. C’est l’esprit sportif qui domine. Ce meeting est l’occasion non seulement pour de jeunes athlètes venus de toute la France de fouler la mythique piste du Stade Charléty, mais aussi pour des anonymes de se mesurer dans le cadre du 100m L’Equipe ou encore le 5000m Crédit Mutuel. Enfin, cet événement permet surtout aux meilleurs spécialistes mondiaux de s’affronter, de se jauger en début de saison, et de s’affranchir des minimaux afin de se qualifier pour les prochains championnats du Monde d’Athlétisme.

Les têtes d’affiche sont notamment, côté français, le décathlonien Kevin Mayer et le perchiste Bruno Lavillenie. Le premier revenant de blessures, après deux belles performances en saut en longueur et lancer de poids, ne participera pas aux 110 m haies. Le second terminera deuxième du concours, sans réussir à dépasser les 5m80.
Les satisfactions françaises viendront des hommes sur le demi-fond avec Benjamin Robert, vainqueur sur le 800 m avec un record personnel à la clef, et de Jimmy Gressier, 4ème derrière 2 ethiopiens et un bouroundais, sur le 5000 m qui battra aussi son record personnel.


La Jamaïcaine multi-médaillée Shelly-Ann Fraser-Pryce sera inarrêtable sur le 100 m en 10’67 » (temps corrigé), égalant au passage la meilleure performance mondiale de l’année. Shaunae Miller Uibo, la Bahaméenne double championne olympique, déroulera sur 400 m, faute d’opposition. L’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh l’emportera à la hauteur avec une barre à 2m01. De belles performances donc pour ce meeting. A noter aussi la performance incroyable de la Bahreïnie Winfred Yavi, 22 ans, au 3000 m steeples en 8’56’55, soit le 4ème meilleur temps de l’histoire de sa discipline (traduction pour les novices ;-), le 3000 m steeples une course de demi-fond avec obstacles, constitués par des haies et une « rivière »).

Au final, j’ai passé une excellente soirée. L’organisation était fluide. Surtout, j’ai vibré devant le spectacle proposé par ces athlètes. Cette discipline est très visuelle, agréable à regarder avec des athlètes, qui dégagent une certaine grâce et qui s’avèrent souvent très accesssibles.

RDV pour les JO 2024 à Paris. 😉

EN

This June 18, 2022, the heat is stifling in Paris, at the Stade Charléty. Placed in the West stand, in full sun when I arrive around 6:15 p.m., I will quickly seek shade. I managed to find a place in the East stand (just behind the finish line 😉 ), in the shade, thanks to a nice steward. And I have a good craft beer in one of the foodtrucks present in the enclosure.

The atmosphere in the stadium is family, particularly friendly. The spectators encourage all the athletes, French or not. It is the sportsmanship that dominates. This meeting is an opportunity not only for young athletes from all over France to tread the mythical track of the Charléty Stadium, but also for anonymous people to compete in the 100m L’Equipe or the 5000m Crédit Mutuel. Finally, this event especially allows the world’s best specialists to compete, to gauge each other at the start of the season, and to overcome the minimums in order to qualify for the next World Championships in Athletics.

The headliners are notably, on the French side, decathlete Kevin Mayer and pole vaulter Bruno Lavillenie. The first to return from injury, after two fine performances in the long jump and shot put, will not participate in the 110m hurdles. The second will finish second in the competition, without managing to exceed 5m80.

The French satisfactions will come from the men in the middle distance with Benjamin Robert, winner in the 800m with a personal best, and Jimmy Gressier, 4th behind 2 Ethiopians and a Bouroundais, in the 5000m who will also beat his record personal.

Jamaican multi-medalist Shelly-Ann Fraser-Pryce will be unstoppable in the 100m in 10’67″(corrected time), equaling the best performance in the world of the year. Shaunae Miller Uibo, the Bahamian double Olympic champion, will run in the 400m, for lack of opposition. The Ukrainian Yaroslava Mahuchikh will win at height with a bar at 2m01. Great performances for this meeting. Note also the incredible performance of Bahrainia Winfred Yavi, 22, in the 3000 m steeples in 8’56’55, the 4th best time in the history of his discipline (translation for novices ;-), the 3000 m steeples a middle-distance race with obstacles, consisting of hurdles and a « river »).

In the end, I had a great evening. The organization was fluid. Above all, I thrilled in front of the spectacle offered by these athletes. This discipline is very visual, pleasant to watch with athletes, who exude a certain grace and who often prove to be very accessible.

RDV for the 2024 Olympics in Paris. 😉

22ème Traversée de Paris en Véhicules d’époque

FR

6h du mat’ un dimanche, le réveil est difficile mais la journée s’annonce ensoleillée et pleine de surprises. C’est aujourd’hui la 22ème traversée de Paris en véhicules d’époque. Après 2 reports, elle aura enfin lieu 😉 C’est Pâques, une bien belle occasion de célébrer cette fête avec nos anciennes. Pour cette édition, je roulerai avec une Suédoise, une Saab 900i venue tout droit de Suède (la voiture a appartenu à une Suédoise expatriée sur Paris).

Arrivé sur place, au Château de Vincennes, à 7h15, je suis accueilli par Anne Quémy, le contact presse de l’événement, qui me présente Jacques d’Andréa, le Président de l’association « Vincennes en Anciennes », à qui l’on doit l’organisation du rassemblement et que je remercie chaleureusement. Un café et une viennoiserie nous réconcilient avec ce réveil matinal 😉 . La journée peut commencer.

Cette matinée, c’est l’occasion d’en prendre plein les mirettes : voitures d’exception, motos, cyclos, vélos et même des tracteurs, que j’ai d’ailleurs doublés lors du parcours. Imaginez le tableau : d’anciens tracteurs roulant en convoi en plein Paris, non, ce n’est pas une manifestation d’agriculteurs, mais bel et bien la traversée de Paris en véhicules d’époque ! Ce qui surprend de prime abord, c’est la variété du plateau. Il y en a pour tous les goûts. Différentes époques, différents pays, des véhicules populaires (Renault 5, 9, cocinnelle, Peugeot 504,…) aux véhicule de luxe (Bentley mercedes, BMW, Chevrolet…) en passant par les véhicules sportifs (Ferrari, Porsche,…). De belles motos : une MV Agusta (moto italienne d’exception) côtoie une MZ (moto rudimentaire d’Allemagne de l’Est). Je vous laisserai découvrir « ce beau monde » sur mes deux albums (cf liens en fin d’article).

Personnellement, je suis toujours émerveillé par le design, les courbes audacieuses, de ces véhicules d’époque qui sont parfois de véritables oeuvres d’art. Leurs contemporains paraissent le plus souvent bien fades. Tiens, j’aperçois François Allain, le présentateur à succès de Vintage Mécanique sur RMC découverte. Et oui, il y a aussi quelques people 😉 . Cette manifestation est aussi l’occasion de se montrer. Pour certains, c’est un véritable cérémonial, on se fait beau en habits d’époque. L’ambiance y est vraiment sympathique et conviviale, on s’y retrouve pour échanger entre passionnés. Certains malchanceux n’éviteront pas la panne, eh oui c’est aussi ça rouler en ancienne ! Mais rassurez-vous, on trouvera toujours de l’aide, des conseils et au dernier carat, la dépanneuse 😉

Après avoir fait le plein de photos, me voici parti avec ma belle Suédoise, non sans oublier ma partenaire Lili 😉 . La traversée est l’occasion de redécouvrir Paris, ses lieux culturels et cultuels sont mis à l’honneur cette année : la Grande Mosquée de Paris, Notre-Dame, l’Académie Française, le Musée du Louvre, l’Opéra Garnier, la Basilique du Sacré-Coeur, l’Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, la Cathédrale orthodoxe, la Synagogue Chasseloup-Laubat et j’en passe. On suit avec attention le roadbook ou un compère en ancienne. Libre à chacun de s’arrêter pour prendre un café, ou admirer un monument. La conduite se fait à votre rythme, dans la bonne humeur. Le soleil étant au rendez-vous, la balade est encore plus agréable. Les badauds écarquillent les yeux, prennent des photos.

Retour dans le passé, moments anachroniques, expériences visuelles jubilatoires, c’est ça la Traversée de Paris en véhicules d’époque !

Les photos :

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fadrien.lefevre.395%2Fposts%2F10221128879751396&show_text=true&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fadrien.lefevre.395%2Fposts%2F10221128944433013&show_text=true&width=500

EN

6am on a Sunday, waking up is difficult but the day promises to be sunny and full of surprises. Today is the 22nd crossing of Paris in period vehicles. After 2 postponements, it will finally take place 😉 It’s Easter, a great opportunity to celebrate this holiday with our elders. For this edition, I will drive with a Swedish, a Saab 900i straight from Sweden (the car belonged to a Swedish expatriate in Paris).

Arrived on site, at the Château de Vincennes, at 7:15 a.m., I was greeted by Anne Quémy, the event’s press contact, who introduced me to Jacques d’Andréa, the President of the « Vincennes en Anciennes » association, to whom I we owe the organization of the gathering and whom I warmly thank. A coffee and a pastry reconcile us with this morning awakening ;-). The day can begin.

This morning, it’s an opportunity to get a kick out of it: exceptional cars, motorbikes, cyclos, bicycles and even tractors, which I actually overtook during the course. Imagine the picture: old tractors driving in a convoy in the heart of Paris, no, it’s not a farmers’ demonstration, but rather the crossing of Paris in period vehicles! What surprises at first glance is the variety of the board. There is something for every taste. Different eras, different countries, from popular vehicles (Renault 5, 9, beetle, Peugeot 504,…) to luxury vehicles (Bentley Mercedes, BMW, Chevrolet…) through sports vehicles (Ferrari, Porsche, …). Beautiful motorcycles: an MV Agusta (exceptional Italian motorcycle) rubs shoulders with an MZ (rudimentary motorcycle from East Germany). I will let you discover « this beautiful world » on my two albums (see links at the end of the article).

Personally, I am always amazed by the design, the bold curves, of these vintage vehicles which are sometimes true works of art. Their contemporaries most often seem very bland. Here, I see François Allain, the successful presenter of Vintage Mécanique on RMC Découverte. And yes, there are also some people ;-). This event is also an opportunity to show off. For some, it’s a real ceremonial, we dress up in period clothes. The atmosphere is really nice and friendly, we meet there to exchange between enthusiasts. Some unlucky ones won’t avoid the breakdown, yes that’s also driving old! But rest assured, we will always find help, advice and the last carat, the tow truck 😉

After having filled up on photos, here I am leaving with my beautiful Swedish girl, not forgetting my partner Lili ;-). The crossing is an opportunity to rediscover Paris, its cultural and religious places are honored this year: the Great Mosque of Paris, Notre-Dame, the French Academy, the Louvre Museum, the Opéra Garnier, the Sacré-Coeur Basilica, the Arc de Triomphe, the Eiffel Tower, the Orthodox Cathedral, the Chasseloup-Laubat Synagogue and so on. We carefully follow the roadbook or an old friend. Everyone is free to stop for a coffee or admire a monument. Driving is done at your own pace, in a good mood. The sun being at the rendezvous, the ride is even more pleasant. Onlookers widen their eyes, take pictures.

Back in the past, anachronistic moments, exhilarating visual experiences, that’s the Crossing of Paris in vintage vehicles !

Pictures

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fadrien.lefevre.395%2Fposts%2F10221128879751396&show_text=true&width=500

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fadrien.lefevre.395%2Fposts%2F10221128944433013&show_text=true&width=500

22ème Traversée de Paris en véhicules d’époque

FR

Après deux annulations, « si aucun oeuf géant ne s’écrase sur le parvis de Vincennes, le dimanche de Pâques, la Traversée de Paris pourra avoir lieu » ! 🙂 Toutes les autorités ont donné le feu vert pour nos bolides.

Paris sera le terrain de jeu pour nos véhicules de plus de 30 ans, autos, motos, mobylettes, vélos, tracteurs et bus. Le parvis Sud du château de Vincennes sera le point de départ et d’arrivée de ce grand rassemblement.

Le départ des véhicules est prévu entre 7h30 et 9h00.

Inscription : https://my.weezevent.com/22e-Traversee-de-Paris-hivernale-2022

A dimanche avec le soleil 😉

EN

After two cancellations, « if no giant egg crashes on the forecourt of Vincennes, on Easter Sunday, the Traversée de Paris can take place »! 🙂 All the authorities have given the green light for our cars.

Paris will be the playground for our vehicles over 30 years old, cars, motorcycles, mopeds, bicycles, tractors and buses. The southern forecourt of the Château de Vincennes will be the starting and finishing point for this great gathering.

The departure of the vehicles is scheduled between 7:30 and 9:00.

Registration : https://my.weezevent.com/22e-Traversee-de-Paris-hivernale-2022

See you Sunday with the sun 😉

22e Traversée de Paris

La manifestation est annulée, la nouvelle est tombée hier. 😦 The demonstration is canceled, the news broke yesterday.

FR

Rendez-vous ce dimanche 9 janvier 2021 pour la 22ème traversée de Paris en anciennes.

Au total, 700 véhicules anciens, avec autos, motos, cyclos, bus et tracteurs défileront dans les rues de Paris. « Les départs seront matinaux : les premiers véhicules s’élanceront dès 7h15 (et jusque 9h) depuis le Parvis Sud du Château de Vincennes. Si vous n’avez pas de véhicule ancien, pas de panique, vous pourrez trouver des places dans des bus anciens (à 10€) pour suivre le cortège ! »

J’y serai avec une belle Suédoise 😉 pour un reportage au coeur du défilé.

Inscription : https://my.weezevent.com/22e-traversee-de-paris-hivernale-du-9-janvier-2022

EN

See you this Sunday, January 9, 2021 for the 22nd crossing of Paris in old timers.

In total, 700 old vehicles, with cars, motorcycles, cyclos, buses and tractors will parade through the streets of Paris. « Departures will be early in the morning: the first vehicles will set off at 7.15 am (and until 9 am) from the South Parvis of the Château de Vincennes. If you don’t have an old vehicle, don’t panic, you can find places in buses old (€ 10) to follow the procession ! « 

I’ll be there with a beautiful Swede 😉 for a report in the heart of the parade.

Registration : https://my.weezevent.com/22e-traversee-de-paris-hivernale-du-9-janvier-2022

PARIS DESIGN WEEK 9-18 SEPT.2021 #PDW21

FR

C’est parti pour la Paris Design Week, le rendez-vous incontournable des professionnels et amateurs de Design pour la Maison et l’Objet.


Première chose à faire : télécharger l’appli mobile PARIS DESIGN WEEK. Vous aurez ainsi tous les événements, à savoir les ateliers, les cocktails, les conférences / débats, inaugurations, visites guidées,… géolocalisés en plus. Vous pouvez aussi vous procurer le guide papier et le plan chez l’un des 350 participants.


Cette édition se déroule sous le signe du « développement désirable » à savoir combiner plaisir, esthétique et éthique. La conscience des enjeux et défis environnementaux se ressent de plus en plus dans les créations des designers aussi bien chez les nouveaux que chez les reconnnus. Autant dans le choix des matériaux, que dans l’usage fait de l’objet. On assiste ainsi au renouveau du local, de l’artisanat et de l’upcycling.



Dès mercredi, j’ai ainsi pu assister au vernissage de l’exposition « Le French design incubateur » où ont été présentés 22 projets de mobiliers innovants, certains notamment dédiés au monde de l’entreprise. J’ai apprécié l’aspect fonctionnel (gain de place) du meuble de rangement vertical pour tabourets et le design particulièrement réussi de la mini-caravane CARAPATE (prévoir tout de même 15 900€ minimum). Son aménagement est personnalisable (couleur et équipement).

Jeudi, j’ai participé à la soirée RIVE GAUCHE AFTERWORK, balade dans les beaux quartiers de Saint-Germain-des-Prés. Ambiance festive assurée. Représentation du Beau et du Design raffiné. The Conran Shop, Depadova, La Maison du Commerce, Cassina, Karakter, Thierry Lemaire / Les marbreries de la Seine et Silvera auront été les étapes de mon pèlerinage. Mention spéciale aux marbreries de la Seine : un mobilier en matière singulière, en travertins (roche sédimentaire calcaire continentale biogénique, merci wikipedia 😉 ) et marbres d’exception.

Je vous encourage à participer aux afterworks de ce vendredi (Opéra / Concorde / Etoile) et de ce samedi (Palais Royal / Marais / Bastille, Vertbois). Osez franchir les portes de ces enseignes du luxe, vous ne le regretterez pas. L’accueil y est en général plutôt sympathique 😉

EN

Let's go for Paris Design Week, the unmissable event for professionals and amateurs of Design for the Home and the Object.

First chose to do: download the PARIS DESIGN WEEK mobile app. You will thus have all the events, namely workshops, cocktails, conferences / debates, inaugurations, guided tours, ... geolocated in addition. You can also get the printed guide and the map from one of the 350 participants.

This edition takes place under the sign of the "desirable challenge", namely to combine pleasure, aesthetics and ethics. Awareness of environmental issues and challenges is felt more and more in the creations of designers, both among new and recognized ones. As much in the choice of materials, as in the use made of the object. We are thus witnessing the revival of the local, crafts and upcycling.

From Wednesday, I was able to attend the opening of the exhibition "The French design incubator" where 22 innovative furniture projects were presented, some particularly dedicated to the business world. I appreciated the functional aspect (space saving) of the vertical storage unit for stools and the particularly successful design of the CARAPATE mini-caravan (still allow € 15,900 minimum). Its layout is customizable (color and equipment).

Thursday, I took part in the RIVE GAUCHE AFTERWORK evening, a stroll in the beautiful districts of Saint-Germain-des-Prés. Festive atmosphere guaranteed. Representation of Beauty and Refined Design. The Conran Shop, Depadova, La Maison du Commerce, Cassina, Karakter, Thierry Lemaire / The marbreries de la Seine and Silvera were the stages of my pilgrimage. Special mention to the marble works of the Seine: furniture in singular material, in travertines (sedimentary rock, biogenic continental limestone, thank you wikipedia ;-)) and exceptional marble. 

I encourage you to participate in the afterworks this Friday (Opéra / Concorde / Etoile) and this Saturday (Palais Royal / Marais / Bastille, Vertbois). Dare to walk through the doors of these luxury brands, you won't regret it. The reception is generally quite friendly 😉


SPOT 13 : STREET ART à ciel ouvert à PARIS

FR

SPOT 13 est le rendez-vous incontournable du moment pour les amateurs d’art urbain. C’est 4 salles et un immense terrain vague, à deux pas des tours Duo. Des oeuvres monumentales ou plus petites, variées, combinant différents univers comme par exemple les cartoons ou la BD, avec des messages militants. On en prend plein les yeux, esprit underground garanti.

Certaines fresques sont éphémères. De nouveaux artistes investissent régulièrement les lieux.

L’exposition est gratuite. Ouverte tous les jours. Pour adultes et enfants. Dans le 13ème à Paris, au 48 allée Paris-Ivry.

EN

SPOT 13 is the unmissable event at the moment for urban art lovers. It’s 4 rooms and a huge wasteland, close to the Duo towers. Monumental or smaller works, varied, combining different universes such as cartoons or comics, with militant messages. We take full eyes, underground spirit guaranteed.

Some frescoes are ephemeral. New artists regularly invest the place.

The exhibition is free. Open every day. For adults and children. In the 13th district in Paris, at 48 allée Paris-Ivry.