MEETING DE PARIS D’ATHLETISME

FR

Ce 18 juin 2022, la chaleur est étouffante sur Paris, au Stade Charléty. Placé en tribune Ouest, en plein soleil quand j’arrive vers 18h15, je vais vite aller chercher de l’ombre. Je réussis à trouver une place en tribune Est (juste derrière la ligne d’arrivée 😉 ), à l’ombre, grâce à un stadier sympa. Et je me prends une bonne bière artisanale dans l’un des foodtrucks présent dans l’enceinte.

L’ambiance dans le stade est familiale, particulièrement conviviale. Les spectateurs encouragent tous les athlètes, français ou pas. C’est l’esprit sportif qui domine. Ce meeting est l’occasion non seulement pour de jeunes athlètes venus de toute la France de fouler la mythique piste du Stade Charléty, mais aussi pour des anonymes de se mesurer dans le cadre du 100m L’Equipe ou encore le 5000m Crédit Mutuel. Enfin, cet événement permet surtout aux meilleurs spécialistes mondiaux de s’affronter, de se jauger en début de saison, et de s’affranchir des minimaux afin de se qualifier pour les prochains championnats du Monde d’Athlétisme.

Les têtes d’affiche sont notamment, côté français, le décathlonien Kevin Mayer et le perchiste Bruno Lavillenie. Le premier revenant de blessures, après deux belles performances en saut en longueur et lancer de poids, ne participera pas aux 110 m haies. Le second terminera deuxième du concours, sans réussir à dépasser les 5m80.
Les satisfactions françaises viendront des hommes sur le demi-fond avec Benjamin Robert, vainqueur sur le 800 m avec un record personnel à la clef, et de Jimmy Gressier, 4ème derrière 2 ethiopiens et un bouroundais, sur le 5000 m qui battra aussi son record personnel.


La Jamaïcaine multi-médaillée Shelly-Ann Fraser-Pryce sera inarrêtable sur le 100 m en 10’67 » (temps corrigé), égalant au passage la meilleure performance mondiale de l’année. Shaunae Miller Uibo, la Bahaméenne double championne olympique, déroulera sur 400 m, faute d’opposition. L’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh l’emportera à la hauteur avec une barre à 2m01. De belles performances donc pour ce meeting. A noter aussi la performance incroyable de la Bahreïnie Winfred Yavi, 22 ans, au 3000 m steeples en 8’56’55, soit le 4ème meilleur temps de l’histoire de sa discipline (traduction pour les novices ;-), le 3000 m steeples une course de demi-fond avec obstacles, constitués par des haies et une « rivière »).

Au final, j’ai passé une excellente soirée. L’organisation était fluide. Surtout, j’ai vibré devant le spectacle proposé par ces athlètes. Cette discipline est très visuelle, agréable à regarder avec des athlètes, qui dégagent une certaine grâce et qui s’avèrent souvent très accesssibles.

RDV pour les JO 2024 à Paris. 😉

EN

This June 18, 2022, the heat is stifling in Paris, at the Stade Charléty. Placed in the West stand, in full sun when I arrive around 6:15 p.m., I will quickly seek shade. I managed to find a place in the East stand (just behind the finish line 😉 ), in the shade, thanks to a nice steward. And I have a good craft beer in one of the foodtrucks present in the enclosure.

The atmosphere in the stadium is family, particularly friendly. The spectators encourage all the athletes, French or not. It is the sportsmanship that dominates. This meeting is an opportunity not only for young athletes from all over France to tread the mythical track of the Charléty Stadium, but also for anonymous people to compete in the 100m L’Equipe or the 5000m Crédit Mutuel. Finally, this event especially allows the world’s best specialists to compete, to gauge each other at the start of the season, and to overcome the minimums in order to qualify for the next World Championships in Athletics.

The headliners are notably, on the French side, decathlete Kevin Mayer and pole vaulter Bruno Lavillenie. The first to return from injury, after two fine performances in the long jump and shot put, will not participate in the 110m hurdles. The second will finish second in the competition, without managing to exceed 5m80.

The French satisfactions will come from the men in the middle distance with Benjamin Robert, winner in the 800m with a personal best, and Jimmy Gressier, 4th behind 2 Ethiopians and a Bouroundais, in the 5000m who will also beat his record personal.

Jamaican multi-medalist Shelly-Ann Fraser-Pryce will be unstoppable in the 100m in 10’67″(corrected time), equaling the best performance in the world of the year. Shaunae Miller Uibo, the Bahamian double Olympic champion, will run in the 400m, for lack of opposition. The Ukrainian Yaroslava Mahuchikh will win at height with a bar at 2m01. Great performances for this meeting. Note also the incredible performance of Bahrainia Winfred Yavi, 22, in the 3000 m steeples in 8’56’55, the 4th best time in the history of his discipline (translation for novices ;-), the 3000 m steeples a middle-distance race with obstacles, consisting of hurdles and a « river »).

In the end, I had a great evening. The organization was fluid. Above all, I thrilled in front of the spectacle offered by these athletes. This discipline is very visual, pleasant to watch with athletes, who exude a certain grace and who often prove to be very accessible.

RDV for the 2024 Olympics in Paris. 😉

Trophées de la Sécurité 2016

Une soirée au Théâtre de Paris, magnifique écrin rouge, ne se refuse pas, surtout quand on sait qu’on va parler « Sécurité ».

Un invité principal célèbre, Commissaire Broussard, qui fut à la tête de l’opération ayant entraîné la mort de Mesrine en 1979, et créateur du RAID en 1985. Des intervenants de qualité, Patrick Espagnol, Directeur de la Sécurité et de l’Intelligence Economique EDF, Eric Le Grand, Directeur Prévention et Protection du Groupe Renault, Claude Tarlet, Président de l’USP Union des Entreprises de Sécurité Privée, entre autres, le tout animé par le talentueux Marc Dumas.

Le décor est planté, on va passer une bonne soirée…

La sécurité, on en a jamais autant parlé qu’en ce moment. Dans une société où le salafisme, le trafic de drogue, les petits délits, la violence,… sont en perpétuelle croissance, les entreprises et les particuliers cherchent de + en + à se protéger. On passe d’une protection traditionnelle à une protection technologique où l’innovation est au cœur des systèmes sécurité/sûreté. On passe d’une sécurité passive à une sécurité active. On utilise tous les moyens technologiques pour contrer les malfrats (à ce sujet, la criminalité a changé, les petits malfrats, caïds, très violents ont remplacé les gentlemans cambrioleurs car par exemple les sommes des trafics de drogues sont colossales). Il faut avoir un coup d’avance, contrer le coup suivant. C’est en quelque sorte une course à la protection…Si tu installes chez toi une porte infranchissable, les voleurs passeront par la fenêtre ou le garage, non ? Utilisation donc d’objets connectés, de drônes pour intervenir dans des lieux hostiles, détecteurs audio, alarmes, lasers, minidrones aussi, …la sécurité doit aussi être discrète pour avoir l’adhésion de tous ;  le smartphone peut remplacer les badges d’accès (on oubliera plus son badge que son smartphone en allant au boulot, non ? ). Pour illustrer tout ça, j’en viens maintenant aux lauréats qui vous permettront de vous faire une petite idée des innovations.

Sécurité des sites – Contrôle d’accès intelligents :

STID : Badge virtuel ergonomique et intuitif

Avec STID, votre smartphone devient la clef de vos accès. Le badge virtuel offre de nombreux modes d’identification ergonomiques et intuitifs sans compromis sur la sécurité : proximité ou mains-libres, tap tap, télécommande…Les modes de gestion Offline et Online vous donnent l’opportunité de stocker les données chez vous ou chez un tiers.

Sécurité des sites – Détecteurs audios, alarmes, lasers, drônes… :

SENSIVIC : Détecteurs d’événements sonores intelligents

Les détecteurs SENSIVIC analysent en permanence l’activité sonore ambiante. Ils détectent les sons inattendus et les signalent pour permettre une levée de doute. Ils multiplient l’efficacité des systèmes de protection des collectivités et des lieux recevant du public, ouverts ou fermés. Le machine-learning rend les détecteurs adaptables et totalement autonomes. Mexico utilise avec succès cette technologie.

Sécurité événementielle & éphémère :

SERVTEL : Mini centrale nomade connectée

C’est quatre kilos de sécurité mis en place en 15 minutes sans intendance lourde et coûteuse. Télésurveilleur et abonnement opérateur télécom, cette mini centrale constitue un apport logistique performant et universel pour les utilisateurs publics et privés. Le vestiaire en fut équipé lors de la soirée ;-).

La cybersécurité – sécurité informatique et digitale :

LUCIBEL : Outil de diffusion d’information contrôlée par LIFI

LUCIBEL présente le premier luminaire LED LIFI, permettant une connexion internant par la lumière. Le transfert de données est bidirectionnel et haut débit, uniquement accessible dans le cône de lumière. Chaque luminaire LIFI permet donc une protection de données, soit une excellente alternative au WIFI dans les secteurs où la diffusion de l’information doit être contrôlée.

La cybersécurité – les nouvelles approches collaboratives :

TRACKFORCE : Application collaborative pour agent de sécurité

TRACKFORCE vient de lancer sa nouvelle application mobile qui regroupe l’ensemble des fonctionnalités nécessaires pour que l’agent de sécurité assure et optimise ses missions au quotidien : Prise/Fin de service, contrôleur de ronde, main courante, P.T.I., consignes,…

Sécurité territoriale :

GROUPE SCOPELEC : Transformation de candélabre en support d’équipement de sécurité

SCOPELEC propose la solution UMPI qui permet de transformer un candélabre existant en un support pour des équipements de sécurité, caméra de vidéoprotection par exemple. Plus besoin de tranchées, de câblage, de batteries ou d’abonnements à des compteurs électriques. C’est moins coûteux et plus rapide à déployer.

Alors convaincu ? 🙂

Si la sécurité vous intéresse, sachez qu’il existe un MBA spécialisé en management de la sécurité par EOGN…