Voter blanc pour ne pas faire semblant

IMG_9387
FR
Voter blanc pour ne pas faire semblant…
La campagne démarre officiellement aujourd’hui. Il est temps pour moi de prêcher la bonne parole.
Voter blanc pour ne pas faire semblant ou voter blanc pour ne pas faire sans blanc. Le vote blanc n’est pas comptabilisé ? Une idée fausse et je vous expliquerai pourquoi.
Moi, je voterai blanc. Voter blanc, ce n’est pas pire que voter pour le moins mauvais. Rappeler vous 2002, ou comment les socialistes ont voté Chirac, ou encore plus récemment en 2012, où une majorité de Français a voté Hollande pour ne pas avoir Sarkozy. La démocratie est tombée bien bas…si on peut parler encore d’une démocratie. Rappelez vous du référendum de 2005, le « non » au traité européen n’a pas été pris en compte par nos politiques. On a beaucoup parlé du Brexit, mais le Frexit aurait eu lieu  si la voix du peuple avait été respectée…
Une pseudo-démocratie faite par les médias, les plus riches,…
Je préfère m’abstenir ou voter blanc. Mais vous me direz que ça ne sert à rien car ce n’est pas comptabilisé. Faux, le taux d’abstention ou le taux de participation sera forcément publié, donc si vous votez blanc, c’est comptabilisé. Tous les politiques
du système actuel, ont une peur farouche de l’abstention. En effet, un taux
d’abstention de 50 % permettrait de faire sauter cette cinquième République, cette démocratie des avantages, des nantis,…
Passons au crible les candidats principaux (je ne dénigre pas les « petits » mais à moins d’une très grosse surprise, il est peu probable que l’un d’eux atteigne le second tour).
« La France est un pays étrange. Si vous êtes accusé, vous êtes exclu de l’équipe nationale de foot, mais vous pouvez encore vous présenter à la présidentielle. » dixit Eric Cantona, comparant les cas de François Fillon et de Karim Benzema, écarté des Bleus à la suite de l’affaire de la sextape de Valbuena. On ne peut pas voter François Balkany, euh François Fillon.
Marine Lepen est infréquentable donc exit aussi. Ses pensées, visant à amadouer le peuple français, à rendre son mouvement politiquement correct, ne doivent pas vous laisser dupe.
Et Macron ? Réincarnation de Jean-Marie Messier, il se croit trop beau et son programme sonne creux. Du réchauffé, du déjà vu, déjà fait ou non fait. Il ratisse large :communiste, écologiste, jospiniste, hollandais, strauss-kahnien, centriste, sarkozyste, libéral, chiraquien. Il prend les meilleures idées de chacun ? Non, il tente de monter un nouveau mouvement, les progressistes et il marche pour lui.
Et, Benoît Hamon ? Il est, comme Macron, un frondeur du Hollandisme. Son idée du revenu universel l’a plombé. Un revenu universel, oui, mais si on abolit toutes les aides, toutes les magouilles,…c’est une idée démocratique égalitaire, mais difficilement finançable… Les médias, les industriels, les riches,…ne poussent pas dans ce sens, car ce serait faire tomber en quelque sorte le capitalisme…mais aussi la valeur « travail ».
Mélenchon ? Avec lui, on se croit à un concours d’éloquence, la verbe qui fait mouche, et le voilà très haut dans les sondages. Il fait partie du système et la France insoumise, un beau slogan et que du vent.
Si vous en avez marre du système, il faut donc voter blanc ou s’abstenir…Je ne crois plus au miracle. La reprise économique est là, la France devrait en profiter, encore
faut-il y croire…Je suis persuadé que les institutions sont sur la voie du changement, il faut abolir les privilèges de toute cette classe politique corrompue et narcissique. On y passera un jour ou l’autre alors pourquoi pas dans deux semaines ? Pourquoi repousser l’inéluctable ?
Pourquoi voter pour un candidat qu’on ne croit pas ? Pourquoi voter alors qu’on n’y croit plus ? La cinquième République a fait son temps, il est temps de changer de système. Et c’est maintenant. Un vote blanc pour ne pas faire semblant. Un vote blanc pour ne pas faire sans blanc.
Ne sois pas un mouton. Sois un loup et crois en tes convictions.
EN
Voting white for not pretending …
The campaign officially starts today. It is time for me to preach the good word.
White vote not to pretend or vote white to not do without white. The white vote is not counted? A misconception and I will explain why.
I will vote for it. Voting white is not worse than voting for the less bad. Remember you 2002, or how the Socialists voted Chirac, or even more recently in 2012, when a majority of French voted Holland for not having Sarkozy. Democracy has fallen very low … if we can still talk about a democracy. Remember the referendum of 2005, the « no » to the European treaty has not been taken into account by our policies. Much has been said about the Brexit, but the Frexit would have taken place if the voice of the people had been respected …
A pseudo-democracy made by the media, the richest, …
I prefer to abstain or vote white. But you will tell me that it is useless because it is not counted. False, the abstention rate or the participation rate will necessarily be published, so if you vote white, it is counted. All policies
Of the present system, have a fierce fear of abstention. Indeed, a rate
Of 50% would make it possible to blow up this fifth Republic, this democracy of the advantages, of the haves, …
Let’s sift through the main candidates (I do not denigrate the « little ones » but unless a big surprise, it is unlikely that one of them reaches the second round).
« France is a strange country. If you are accused, you are excluded from the national football team, but you can still stand for the presidential election. » Dixit Eric Cantona, comparing the cases of François Fillon and Karim Benzema, dismissed the Blues following the case of the sextape of Valbuena. We can not vote François Balkany, ah François Fillon.
Marine Lepen is unbeatable so exit too. His thoughts, aimed at coaxing the French people, to make their movement politically correct, must not let you be fooled.
And Macron? Reincarnation of Jean-Marie Messier, he thinks himself too beautiful and his program sounds hollow. Heated, already seen, already done or not done. He rakes wide: communist, ecologist, jospinist, Dutch, strauss-kahnian, centrist, sarkozyist, liberal, chirac. Does it take the best ideas from everyone? No, he tries to mount a new movement, the progressives and he walks for him.
And, Benoît Hamon? He is, like Macron, a slinger of Hollandism. His idea of universal income has plagued him. A universal income, yes, but if one abolishes all the aids, all the tricks, … it is a democratic idea egalitarian, but hardly fundable … The media, the industrialists, the rich … do not grow In this sense, because it would bring down capitalism … but also the value « work ».
Mélenchon? With him, one thinks oneself of a contest of eloquence, the verb that makes fly, and here it is very high in the polls. It is part of the system and France rejects, a beautiful slogan and that wind.

If you are fed up with the system, you must vote white or abstain … I no longer believe in the miracle. The economic recovery is there, France should benefit
I am convinced that institutions are on the road to change, we must abolish the privileges of this corrupt and narcissistic political class. We will spend one day or another so why not in two weeks? Why reject the inevitable?
Why vote for a candidate who is not believed? Why vote when we no longer believe in it? The fifth Republic has made its time, it is time to change system. And it is now. A white vote not to pretend. A white vote not to do without white.
Do not be a sheep. Be a wolf and believe in your convictions.